Aller au contenu
Visiter les Canaries - une semaine à Lanzarote

Destination Canaries : 1 semaine à Lanzarote

Après 2 ans de Covid et aucun voyage en dehors de la France, il nous tardait de repartir à la découverte de nouvelles destinations.

En cette fin d’hiver, entre les préparatifs de notre mariage et la construction de notre maison, nous avions besoin de faire une petite pause et recharger les batteries. Et quand on cherche du soleil et de la douceur à seulement quelques heures de vol de la France à cette période de l’année, on pense souvent aux Canaries ! N’ayant qu’une semaine de vacances, il a fallu faire un choix parmi les 7 iles de l’archipel.

D’après nos recherches, Lanzarote apparaissait comme l’île ayant la meilleure réputation de tout l’archipel des Canaries. Les autres îles comme Tenerife, Gran Canaria ou encore Fuerteventura semblent être davantage victimes du tourisme de masse et ont vu une partie de leur côte défigurée par d’énormes complexes hôteliers, ce qui peut en rebuter plus d’un et on peut le comprendre !

carte de l'archipel des Canaries

À l’inverse, Lanzarote a mieux géré ce tourisme de masse en limitant au maximum les stations balnéaires, en grande partie grâce à Cesar Manrique, un architecte et artiste-peintre-sculpteur qui a grandement influencé l’image de l’île de manière décisive.

Bien que chaque île mérite très certainement la visite, pour notre premier séjour aux Canaries, c’est donc Lanzarote, la volcanique, que nous avons choisie.

Avec des températures douces toute l’année et un ensoleillement agréable, Lanzarote est une île qui peut se découvrir à n’importe quel moment. En mars, nous avions en moyenne 20° mais le ressenti peut varier entre 15° et 25° selon les nuages et surtout le vent. Sachez que l’île est réputée pour être très souvent venteuse et on confirme ! Bien que l’île ne soit pas très grande, le temps peut vite changer entre l’intérieur des terres et les bords de mer. Nous avions parfois des matinées couvertes puis de belles après-midi ensoleillées.

Entre volcans, paysages lunaires, villages aux façades blanches, palmiers, cactus et les œuvres architecturales de César Manrique, nous avons découvert une île surprenante et dépaysante.

Nous vous dévoilons dans cet article tous nos conseils pour visiter Lanzarote en 1 semaine. Que voir et que faire à Lanzarote ? Quelles sont les activités incontournables ? Vous trouverez également nos bonnes adresses testées et approuvées.

Et pourquoi ne pas louer un bateau pour découvrir l’archipel des Canaries et ses nombreuses îles en toute liberté ?!

Itinéraire 1 semaine à Lanzarote

L’île n’est pas très grande, environ 60 km du Nord au Sud pour 25 km d’Est en Ouest. Une semaine nous semble donc idéal pour découvrir Lanzarote. Nous vous conseillons de regrouper les points d’intérêts par « région » afin d’éviter les aller-retour.

carte de Lanzarote

Voici notre itinéraire sur 6 jours. Vous pouvez bien entendu inverser les étapes en fonction de vos envies et de la météo.
Sachez qu’en mars, l’eau était encore bien fraîche, nous n’avons donc pas eu le courage de nous baigner. 🙂 En plein été, vous pourrez donc prévoir plus de temps pour profiter des plages.

Au total, nous avons passé 8 jours à Lanzarote (du samedi 19 au samedi 26 mars 2022) mais nous avons volontairement établi notre itinéraire sur 6 jours; le premier et le dernier jour étant réservés au transport en avion.

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Lanzarote à 14h heure locale (-1h par rapport à la France) après 3h30 de vol depuis Nantes avec la compagnie Transavia. Le temps de récupérer les bagages et la voiture (voir notre paragraphe « Louer une voiture à Lanzarote »), nous rejoignons notre logement situé à 15 minutes de l’aéroport et partons nous balader à pied pour découvrir notre quartier à Puerto del Carmen qui regorge de boutiques, restaurants, bar, et petites plages. On décide de se poser pour boire un verre au café la Ola, situé devant la mer, dans un super cadre avec des matelas vue mer. Après quelques courses au supermarché, nous prenons notre 1er apéro lanzarotien accompagné d’un vin local de la bodega Géria (pour info, à quelques centimes près, les prix sont les mêmes au supermarché qu’à la Bodega).

Jour 1 – Punta Mujeres / Cueva de los verdes / Jameos del Agua / Haria / Jardin de cactus

Punta Mujeres

Pour notre première journée de visite de Lanzarote, nous partons à 9 h rejoindre Punta Mujeres, un joli village de pêcheurs aux maisons blanches connu pour ses piscines naturelles aux eaux transparentes et entourées de roches volcaniques. On vient ici à marée basse pour profiter d’une baignade à l’abri des vagues, se promener sur le front de mer, et déguster du poisson frais. L’eau étant encore bien fraîche à cette saison, nous profitons simplement de la quiétude du lieu sous le soleil.

A proximité du village, se trouvent les deux œuvres de César Manrique : Jameos del Agua et la Cueva de los Verdes.

Cueva de los Verdes

Il s’agit d’une grotte ou plus exactement d’un tunnel de lave que l’on peut visiter.

Afin d’éviter la horde de bus touristiques, nous arrivons sur le parking à 10 h. Etant donné qu’il s’agit du premier site que nous visitons, nous achetons le pass 4 sites (voir infos plus loin).

La visite guidée se fait par petits groupes, en espagnol et en anglais et dure 50 mn. Nous avons trouvé ça un peu long, surtout quand on ne comprend pas grand chose ! Néanmoins, le cadre est original mais le plus beau est à la fin. Une belle surprise vous y attend, on ne vous en dit pas plus…

Jameos del agua

Juste à côté, on peut rejoindre Jameos del Agua, un lieu composé de plusieurs cavités souterraines, aménagé par César Manrique.

Il s’agit d’une grotte naturelle créée par un tunnel de lave qui s’est formé par l’éruption du volcan La Corona. On y découvre un lac souterrain qui fait miroir d’eau avec la roche volcanique (pas flagrant lors de notre passage). À l’intérieur du lac, on peut apercevoir des milliers de crabes albinos et aveugles, une espèce unique de Lanzarote.

On y apprécie surtout la très jolie piscine dont l’eau turquoise contrastant avec le sol blanc et la roche volcanique, entourée de palmiers, rendent le spot très photogénique.

Vous y trouverez également un restaurant, un musée ainsi qu’un joli jardin.

Conseil pratique : Un lieu atypique qui se visite en début de matinée avant l’arrivée de la foule si vous ne voulez personne sur les photos ! Prévoyez environ 1 h 30 de visite.

Pour le déjeuner, nous décidons de faire une petite pause dans le village de Haria qui a la particularité d’être entouré par des centaines de palmiers. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on surnomme la région «la vallée aux Mille Palmiers». Rien d’exceptionnel dans ce petit village hormis ses maisons blanches, la place de la Constitution et sa place près de l’église. C’est d’ailleurs là que nous nous sommes arrêtés pour manger 2 bocadillos (une sorte de sandwich made in Lanzarote).

On y vient aussi pour découvrir la maison de César Manrique où il vécut 4 ans avant sa mort.

Jardin de Cactus 

Encore une œuvre de César Manrique où il a implanté plus de 1400 variétés de cactus du monde entier à l’intérieur d’un cratère qui permet de protéger le site du vent. Ce n’est pas très grand mais on peut y passer un certain temps si on s’attarde à regarder toutes les espèces de cactus. Nous y avons passé 1h30. Le site est très bien entretenu et possède un vrai charme avec le moulin sur les hauteurs et les différentes idées architecturales.
Mention spéciale pour les toilettes dans un style typique de Manrique. 🙂

Jardin de Cactus - Toilettes de Cesar Manrique - Lanzarote

Conseil : le prix de l’entrée pour le jardin de cactus est de 6,50 euros par adulte. Il fait partie du pass 4 sites.

Formations rocheuses la rofera de Teseguite

Un peu avant le village de Teseguite, côté droit, on remarque d’étranges formations rocheuses.

Il s’agit d’une ancienne rofera, c’est-à-dire une ancienne carrière de rofé. Le rofé (ou picon) ce sont ces petits graviers / cendres d’origine volcanique utilisés dans les jardins et les cultures. Une rofera c’est aussi ce qui a servi de base à Cesar Manrique pour le Jardin de Cactus de Guatiza.

Pour avoir l’emplacement exact de la rofera, le plus simple est ce lien Google maps.

Il y a des zones relativement dégagées pour pouvoir stationner plusieurs véhicules sur le bas-côté.

Jour 2 Parc national de Timanfaya / Monte Colorada / Monte Cuervas / La Géria (vignes)

Le parc National de Timanfaya

Egalement appelé Las Montañas del Fuego (Les Montagnes de Feu), le parc national de Timanfaya, une des principales attractions de l’île, est un site volcanique de 5 107 hectares et protégé depuis 1974. L’accès au parc est donc réglementé et pour découvrir ces paysages lunaires, le seul moyen est le bus.

En arrivant pour l’ouverture à 9 h, nous étions quasiment les premiers. Même si au départ nous étions un peu réticents à l’idée d’être obligé de prendre un bus pour découvrir le parc, on ne regrette absolument pas, car ces paysages volcaniques sont magnifiques. Ils nous transportent dans un autre monde avec des roches de lave lisses et sablonneuses à côté de gros blocs rocheux et pointus, passant du noir à l’orange, au rouge. Honnêtement on a adoré !

Le circuit en bus dure environ 30 minutes avec des explications en espagnol, anglais ou allemand.

Conseils pratiques : On vous conseille fortement de venir dès l’ouverture à 9 h si vous voulez éviter une longue file d’attente. D’autre part, lorsque vous êtes dans le bus, placez-vous du côté droit (du conducteur) pour avoir les meilleurs points de vue.

On ne vous parlera pas de la balade à dos de chameau qu’il est possible de faire car nous ne sommes clairement pas fan de ce genre d’attraction touristique qui nous laissent toujours perplexe… A titre indicatif, le tarif est de 12 euros le dromadaire pour 20 minutes de balade.
Balade en chameau au Parc national de Timanfaya - Lanzarote

À la fin de la visite, prenez le temps de découvrir les geysers à vapeur et le restaurant El Diablo, qui est une des œuvres de César Manrique (encore!). Le barbecue à ciel ouvert nous a clairement fait très envie, malheureusement, le restaurant ouvre à midi et il n’était que 10h.

Avant ou après la découverte du parc, n’hésitez pas à faire une halte au centre des visiteurs de Timanfaya. Ce centre construit au milieu d’un champ de lave est ouvert tous les jours de 9 h à 16 h (et l’entrée est gratuite). Vous pourrez ainsi découvrir comment sont apparues les îles Canaries et en apprendre plus sur le volcanisme (si vous comprenez l’anglais, l’espagnol ou l’allemand car il n’y a aucun panneau en français).

Petit plus : Toutes les heures une simulation de tremblement de terre avec éruption est programmée et une passerelle derrière le bâtiment permet d’accéder au champ de lave et de jeter un premier coup d’œil au parc de Timanfaya. Nous sommes arrivés tout juste pour la simulation à 11h en français. Il existe différents horaires en différentes langues.

Après en avoir pris plein les yeux en bus, il était temps de reprendre la marche pour découvrir plusieurs volcans, hors du parc, grâce à des sentiers bien aménagés, à travers de courtes randonnées.
L’occasion aussi de tester notre drone, le nouveau joujou de Steph !

Montana Colorada

Ce volcan se distingue par sa couleur rouge orangée sur certains côtés.

Il est possible d’en faire le tour en 1 H environ. Le chemin est plat et ne présente aucune difficulté particulière. Au cours de la balade, on se retrouve au milieu de la lave, en ayant l’impression d’être sur une autre planète. Il y a plusieurs panneaux explicatifs et on aperçoit, entre autres, un gros rocher noir qui est une bombe volcanique, un fragment de lave projeté pendant une éruption par le volcan.

Randonnée en boucle de 4 km – environ 1h de marche

Montaña del Cuervo ou se retrouver au milieu d’un cratère !

Malgré nos nombreux voyages et multiples expériences, nous n’avions encore jamais marché au cœur d’un volcan. C’est désormais chose faite !
Situé tout près de la montana colorada, le volcan El Cuervo est le premier volcan à être entré en activité lors des éruptions de Timanfaya le 1er septembre 1730. Vous le reconnaîtrez par son intense couleur noire. C’est du parking que démarre le sentier de randonnée, long de 5 km. Le chemin est plat et balisé et permet de faire le tour du volcan (environ 1 h). Si, comme nous, vous n’avez pas envie de faire le tour du volcan, sachez que vous pouvez emprunter directement le chemin le plus court (environ 10 minutes) pour rejoindre le cratère. C’est celui qui est situé à droite lorsque vous êtes au pied du volcan. Une expérience inédite au milieu des champs de lave où l’on se sent tout petit face à cette incroyable nature !

Montaña Negra

Montaña Negra - LanzaroteEn face du parking, et pour prendre de la hauteur, on peut grimper sur le volcan Negra afin d’observer le relief et les belles nuances de couleurs des environs. Mais autant vous prévenir que ça grimpe sec et que le chemin est parsemé de caillasse. Les nuages de cette fin d’après-midi, le vent et une petite dose de flemme ont eu raison de notre volonté ! Mais n’hésitez pas à nous envoyer des photos d’en haut si vous êtes plus courageux que nous. 😉

 

 

Palmier penché

Non loin de de la Montana Negra, au détour de la route principale, entre le village de Masdache et Uga, vous trouverez ce palmier, non pas au bord d’une plage mais au milieu d’un décor volcanique ! Il n’y a pas réellement de parking mais vous pourrez trouver quelques places sur un chemin non goudronné et continuer à pied quelques minutes.

La Geria et ses vignes

Curiosité à voir à Lanzarote : les vignes ! Malgré le peu de végétation sur l’île et un sol essentiellement volcanique, on y produit malgré tout du vin. Vous verrez donc des vignes sous une drôle de forme dans la région centrale de l’île que l’on nomme La Geria. Au lieu d’avoir des vignes en longueur comme chez nous, elles sont entreposées dans des cercles de pierres de lave. Nous n’avions jamais vu cela ailleurs. C’est pour les protéger du vent car on vous prévient, Lanzarote a ce petit inconvénient : c’est très venteux (et fatiguant parfois).

Quand on voit cela, on ne peut que s’arrêter à une exploitation appelée bodega pour y goûter le vin. Elles proposent des visites de l’exploitation sur réservation en petit groupe avec dégustation de vin et fromage. On peut également s’y rendre pour acheter du vin ou boire un verre. Nous avons testé la bodega La geria et sommes passés à Stratus.

Nous avons gouté un rosé plutôt surprenant, légèrement piquant. Pour information, les prix des bouteilles sont quasiment les mêmes à la bodega ou au supermarché.

Jour 3 Salinas de Janubio / El lago verde / Los Hervideros / Los Charcones / Playa Papagayo / Playa de Pozo / Playa Mujeres

C’est sous un ciel couvert que nous entamons cette troisième journée de visite à la découverte du sud-ouest de l’île.

Salinas de Janubio

Les salines de Janubio se situent du coté ouest de l’île. On ne peut pas les louper lorsque l’on passe par la route principale. Nous y passons en début de matinée mais décidons d’y revenir au coucher du soleil pour de plus belles couleurs. Le meilleur point de vue se situe sur un petit parking (quand on est face à la mer).

El Lago Verde (La Laguna de los Clicos)

El Lago Verde (La Laguna de los Clicos) - Lanzarote

El Golfo est connu pour son lac vert le Lago Verde, qui se trouve dans un ancien cratère d’un volcan, en bord de mer. Un point de vue permet de contempler ce paysage plein de contrastes, entre la couleur noire du sable et la couleur de l’océan. Il suffit de se garer sur le parking à l’entrée du village et d’emprunter un court sentier qui mène à ce lac vert. Sachez qu’il n’est pas possible de s’approcher de ce lac, l’accès à la plage étant interdite.

Nous y sommes allés deux fois car en début de matinée, l’eau verte (ce sont des algues qui donnent cette couleur à l’eau salée) ne ressortait vraiment pas comme on avait pu le voir sur les photos. Nous y sommes retournés en de fin de journée, au soleil couchant les couleurs étaient plus belles, il y avait aussi beaucoup plus de monde. Nous en avons profité pour admirer le coucher de soleil sur la petite crique au sable noir, située juste à côté, entourée de falaises ocres et où sont échouées des petites barques de pêcheurs.

El Lago Verde (La Laguna de los Clicos) - Lanzarote

 

Information : Lors de notre passage en mars 2022,  la route du sud en partant des salinas pour rejoindre El Golfo était fermée, ce qui oblige à faire le tour pour rejoindre El Lago Verde.

Los Hervideros

Los Hervideros, ce sont des falaises de lave sculptées par la mer, avec en toile de fond les volcans du parc national de Timanfaya. En théorie, un sentier aménagé permet d’approcher des grottes secrètes et de voir la mer s’engouffrer dans ces cavités. Sauf que lors de notre passage, le site était fermé par des barrières sans autre indication…

Los Charcones

Il s’agit d’un endroit plutôt désert où l’on trouve des formations de roche de lave en bord de mer créant des piscines naturelles plutôt dangereuses à cause du courant et de la force de certaines vagues. Jugez plutôt ! Cette puissance de l’eau qui vient se fracasser sur les rochers est saisissante.

L’accès au site n’est pas très facile car il n’y a pas vraiment de route pour y arriver mais plutôt un chemin en terre. Vous pouvez vous garer un peu partout autour du site. Une fois garé, il faut marcher tout le long de la côte vers le sud. Dès que vous approchez de la côte, n’hésitez pas à descendre derrière les rochers car vous ne les verrez pas d’en haut.

Playa Papagayo – Playa de Pozo – Playa Mujeres

Impossible de ne pas découvrir les plus belles plages au sud de l’île lors d’un séjour à Lanzarote.

Si la playa Papagayo se retrouve sur tous les guides et représente LA carte postale de Lanzarote, on l’a trouvée certes très belle mais notre coup de cœur va à sa voisine, la playa del Pozo, beaucoup plus sauvage et surtout déserte (du moins à cette période de l’année).

L’accès à cet endroit se fait en voiture par une route caillouteuse mais néanmoins praticable et coûte 3 euros par véhicule.

Si vous souhaitez prendre de la hauteur et avoir un panorama magnifique sur la plage ainsi que sur les montagnes aux alentours, suivez le chemin qui démarre du restaurant de la plage de Papagayo. En 10 minutes de marche seulement, vous profiterez d’une jolie carte postale de Lanzarote.

Nous avons déjeuné au restaurant Casa et Barba à Papagayo mais la nourriture était très quelconque.

Le temps se dégage bien vers 15 h, nous empruntons le chemin vers la plage de Pozo qui est beaucoup plus sauvage et quasi déserte.

Nous reprenons ensuite la voiture pour Playa Mujeres.

Jour 4 Teguise / Mirador Ermita de las nieves / Mirador del Risco de Famara / Monte Corona / Mirador del Risco / Mirador del Rio / Caleton blanco / Playa Famara

C’est par une matinée encore couverte et venteuse que nous démarrons cette journée. Nous prenons la route en direction de Teguise.

Teguise

Teguise est selon nous la plus jolie ville de l’île. Ancienne capitale de l’île (c’est désormais Arrecife) c’est aussi la plus ancienne. Malgré le soleil qui joue à cache cache et quelques gouttes de pluie, nous nous baladons dans la très jolie ville de Teguise à l’architecture typique de Lanzarote. Nous arpentons durant 2 h les ruelles étroites pour découvrir les bâtisses du village, mais aussi sa magnifique place centrale la Plaza de la Constitución, ainsi que son église Nuestra Señora de Guadalupe, détruite par un incendie en 1909 et qui fut reconstruite en 1914.

Il y a plusieurs panneaux d’information devant les principales bâtisses de la ville ce qui est très intéressant.

Vous pouvez profiter de votre passage à Teguise pour aller découvrir le château de Santa Barbara, situé sur les hauteurs, qui est aussi le musée de la Piraterie. Lors de notre passage, il était en cours de rénovation et donc fermé, y compris la route pour y accéder.

Mirador Ermita de las nieves

On y découvre une chapelle perchée sur la falaise, et une vue imprenable sur l’île. L’endroit est beaucoup moins fréquenté que le mirador Del Rio.

Nous y sommes arrivés vers 11h30. Nous avons juste eu le temps de faire quelques photos, de gros nuages sont arrivés très vite, suivi d’un vent de malade, de la pluie, en quelques minutes à peine, nous n’avions plus aucune visibilité ! Pris en pleine tempête, nous nous sommes réfugiés dans la voiture.

Mirador del Risco de Famara – Parque el Bosquecillo

Le temps semble se dégager, nous partons donc au mirador del Risco de Famara – Parque el Bosquecillo. On s’arrête un peu avant le parking et continuons à pied car la route est un peu cabossée et nous craignons que ça ne passe pas en voiture. Mais finalement, il n’y a pas de soucis, vous pouvez aller jusqu’au bout en voiture.

Ce belvédère offre un très beau panorame sur la plage de Famara et les falaises. 

 

Monte Corona

Sur la route, nous passons devant la montana Corona. Il est possible de faire une randonnée de 4,5 km en boucle pour atteindre le sommet du cratère de Monte Corona mais le temps n’étant pas de la partie, nous continuons notre route.

Nous passons devant la jolie chappelle de Yé.

Mirador et Playa del Risco

A quelques minutes du volcan de la Corona, nous garons notre voiture sur un parking nous permettant d’aller à la plage El Risco.

On trouve peu d’informations sur internet sur cette plage. Il semblerait que ce soit un secret bien gardé par les locaux. Pour y accéder, vous devrez vous garer au parking Las Rositas (il est référencé sur Google Maps). Ensuite, il faudra suivre le sentier jusqu’au point de vue sur les falaises et sur la fameuse plage del Risco en contrebas mais aussi sur l’île de la Graciosa en face. La vue est sublime et finalement très ressemblante au panorama qu’offre le très touristique mirador del Rio.

A partir de ce moment, si vous êtes motivé, vous pouvez descendre jusqu’à la plage. Il y a un chemin qui descend le long de la falaise.

Excursion libre sur l'île de La Graciosa en ferry

Mirador del Rio

Situé à 400 mètres d’altitude sur des falaises imposantes et vertigineuses, le belvédère del Río est encore une création architecturale caractéristique de César Manrique. Il offre un panorama imprenable sur l’île de La Graciosa et les salinas del Rio en contrebas. L’architecture est pensée de façon à ce que cet endroit incroyable se fonde dans le paysage volcanique.

Il y a, parait-il, un escalier très photogénique, qui se situe dans la boutique. À l’intérieur du site, de grandes baies vitrées permettent d’admirer la vue en cas d’intempéries.

Ceci dit, sachez que l’entrée est payante (5 euros). Mais on peut avoir la même vue en longeant la route. Pour tout vous dire, c’est ce que nous avons fait car nous ne voyions pas l’intérêt de payer pour une vue qu’on pouvait avoir gratuitement !

Caleton Blanco

En milieu d’après-midi, le soleil semble enfin s’imposer lorsque nous arrivons aux piscines naturelles de la plage de Caleton Blanco.

Située au Nord de l’île, à quelques minutes d’Orzola, Caletón Blanco se caractérise par ses piscines naturelles aux eaux cristallines, entourées de roches noires volcaniques. Le contraste est magnifique. Nous avons eu un gros coup de cœur pour cet endroit.

Pour profiter de ces piscines, il faut impérativement venir à marée basse, sinon elles seront recouvertes. Nous y sommes arrivés juste avant que la marée remonte et de par sa faible profondeur, l’eau était tiède. Avec un peu moins de vent et quelques degrés en plus dans l’air, on se serait presque laissé tenter par une petite baignade !

Playa Famara

Nous finissons la journée tout au nord de l’île, à la plage de Famara. Entourée des falaises les plus hautes de l’île, cette grande plage de sable blond et de galets est le paradis des surfeurs avec ses très belles vagues. En ce qui nous concerne, après une journée fatigante à cause du vent et d’une météo très changeante, nous rentrons pour l’apéro !

Jour 5 Playa Blanca et farniente

Matinée encore couverte selon les endroits de l’île (qui a dit qu’il faisait toujours beau aux Canaries ?! 🙂 ) et toujours ce vent.

On compte trois grosses stations balnéaires à Lanzarote. Puerto Teguise, Playa del Carmen et Playa Blanca qui occupe toute la partie sud de l’île. En fin de matinée, nous prenons la route vers Playa Blanca pour prendre un sandwich à emporter. Sur le front de mer, il y a pleins de petits restos et l’avantage c’est que l’on est protégé du vent et ça, c’est très appréciable !

Nous avions dans l’idée de retourner sur les plages du sud à Papagayo pour tenter un après-midi plage mais il y a énormément de vent, et rester sur la serviette est insupportable, on se prend tout le sable dans les yeux et la bouche. On tente malgré tout d’aller sur la plage d’à côté en se protégeant tant bien que mal derrière les rochers mais rien y fait, pareil à Playa Mujeres. On décide donc de retourner à Playa Blanca manger une glace car sur la petite plage, on est protégé du vent par les restaurants. On se pose sur la plage et on trempe nos pieds car l’eau est vraiment très fraiche sans compter le temps qui oscille constamment entre nuages et soleil et même quelques gouttes de pluie.

Conseil : Faites attention car sur cette plage, lorsque le ferry arrive ça créé de grosses vagues qui remontent sur la plage, heureusement un sauveteur a prévenu à temps 2 femmes qui avaient posé leurs serviettes un peu trop près du bord !

Jour 6 Lagomar museum / Costa Teguise / Puerto del Carmen

C’est sous une matinée encore couverte (ça devient une habitude !) que nous démarrons notre dernière journée de visite à Lanzarote.

Lagomar museum

Il s’agit d’une maison atypique creusée dans la roche conçue par César Manrique et qui a appartenu à l’acteur Omar Sharif. On y trouve un jardin et une piscine qui sont le décor agréable d’une parenthèse magique. Il est possible de venir y déjeuner ou de boire un verre (lors de notre passage, le restaurant était fermé). Vous aurez alors une vue sur le bassin ou bien sur les volcans. 

L’endroit est très photogénique, on se croirait parfois dans une sorte de labyrinthe avec les nombreux recoins. Nous y avons passé 2 h et nous avons beaucoup apprécié le lieu.

Information pratique : l’entrée coute 6 euros et n’est pas incluse dans le pass mais on vous le recommande tout de même chaudement.

Costa Teguise

Rien de particulier à dire sur Costa Teguise qui est une station balnéaire avec ses hôtels, ses restaurants et ses boutiques. Nous y avons néanmoins découvert l’une de nos meilleures adresses culinaires : la Bohemia. Ce restaurant n’est pas en bord de mer mais il est réputé pour la qualité de sa viande qui fond en bouche. La spécialité phare est la la parrillada bohemia, une planche mixte composée de morceaux de viandes de bœuf, de porc et des saucisses, accompagnés de légumes et de frites ainsi que différentes sauces et sels. (40 € à partager à 2).  Un vrai délice !

Après un tel festin, petite sieste sur la plage pour digérer sous un ciel toujours nuageux avec quelques rayons de soleil. Nous rentrons en fin de journée pour faire nos valises avant notre vol retour prévu le lendemain en début d’après-midi.

Le Pass Lanzarote 

Si vous prévoyez de passer une semaine ou plus à Lanzarote, on vous conseille vivement de prendre le PASS Lanzarote. Vous pouvez choisir entre le pass 3 sites, 4 sites et 6 sites.

Après un comparatif des tarifs, nous avons opté pour le pass 4 sites à 29 euros/adulte qui inclut l’accès à 4 sites à choisir parmi les suivants :

Cueva de los verdes
Jameos del Agua
Montanas de Fuego
Mirador del Rio
Jardin de cactus

Vous devez acheter le pass lors de votre premier site visité. Il vous suffit ensuite de présenter votre ticket pour qu’il soit tamponné dans chaque site.

  • 3 sites → 23,50 € / Adulte
  • 4 sites → 29 € / Adulte
  • 6 sites → 37 € / Adulte

Voici le tarif normal des sites visités  :

  • Parc national de Timanfay : 12 €/adulte
  • Cueva de los verdes : 10 € (-20% en visitant après 15h)
  • Jameos desl Agua : 10 €
  • Jardin de cactus : 6,50 €
  • (Mirador del Rio : 5 €)

Total : 38,50 € donc pas besoin d’être doué en maths pour comprendre que le Pass 4 visites à 29 € est plus intéressant. 🙂

De nombreuses activités et excursions sont possibles à Lanzarote. Vous pouvez les découvrir et réserver ici.

Qu'allez-vous faire à Lanzarote ?

Où dormir ?

Les 4 villes qui concentrent le plus d’hôtels sont ArrecifePlaya Blanca, Costa Teguise et Puerto Del Carmen. Quel que soit votre choix, vous aurez largement de quoi dormir, manger, boire… Ces villes sont très animées de jour comme de nuit.

Si votre programme est détente et Farniente, Playa Blanca sera l’idéal car vous aurez de très belles plages à côté.

En revanche, si vous prévoyez, comme nous, de vraiment visiter l’île, nous vous conseillons de choisir un hôtel plutôt au centre de l’île pour être à peu près à équidistance de tous les points d’intérêts et éviter les trop longs trajets pour aller à l’autre bout de l’île. (Comptez environ 1 h pour traverser l’île d’un bout à l’autre).

Notre logement se situait à Puerto del Carmen et l’emplacement est idéal pour visiter l’île.

Nos bonnes adresses

  • Bistrot la Ola, ambiance musicale piano voix, apéritif offert, serveurs très gentils, digne d’un gastro pour un excellent rapport qualité-prix. Le restaurant est à l’étage et en bas, vous trouverez le café la Ola au bord de l’eau avec matelas pour profiter de la vue et d’un bain de soleil.
  • Restaurant italien Antica Trattoria di Verona à Puerto del Carmen, très bonnes pizzas.
  • Restaurant La bohemia à Costa Teguise pour les amoureux de la viande.

Formalités administratives pour les Canaries

Pour les ressortissants ou résidents de l’UE et de l’espace Schengen et pour un séjour inférieur à 3 mois, les Français, les Belges et les Suisses peuvent entrer aux Canaries avec une carte d’identité ou un passeport en cours de validité.

Pour la petite anecdote, on a bien cru ne pas pouvoir partir ! Gros stress en se rendant compte la veille du départ que la carte d’identité et le passeport de Steph étaient périmés ! Comme quoi même ce genre d’oubli vraiment bête peut arriver à des voyageurs aguerris. Mais bon, après 2 ans de Covid, faut croire qu’on avait perdu nos réflexes. Bref, vu qu’on ne pouvait rien faire en 1 nuit, on a prié très fort et c’est passé.

Pour info, l’Espagne et ses communautés autonomes, dont les Canaries, ne font pas partie des pays qui ont reconnu officiellement la validité des cartes d’identité sur 15 ans, comme c’est le cas en France et dans d’autres pays de l’UE. C’est donc un flou juridique mais on a eu de la chance.

Louer une voiture à Lanzarote

Avec la crise du Covid, le prix des locations de voitures en Europe a nettement augmenté. Avant 2019, vous pouviez louer une voiture aux Canaries pour environ 100 euros la semaine. Désormais, comptez plutôt le double !

On vous recommande sans hésiter le loueur Cicar qui est sur toutes les îles des Canaries.

Contrairement à la plupart des loueurs classiques qui appliquent une franchise (souvent élevée) en cas de dommages au véhicule et une empreinte de la carte bancaire en guise de caution, Cicar inclus le rachat de la franchise et l’assurance maximale dans les prix proposés tout en restant compétitif. Du coup, vous payez le prix de la location et c’est tout.
Pas de caution bloquée, vous pouvez partir tranquille. Quoiqu’il arrive vous n’aurez absolument rien à payer en plus y compris pour les rayures, coups reçus dans les parking, etc.
Les formalités sont minimales, nous avons récupéré notre voiture en 5 minutes et nous avons même été surclassé puisque nous avions effectué une réservation par Internet pour une Opel Corsa de 2005 (c’était le tarif le moins cher) et qu’on nous a remis un SUV neuf !

Quel budget prévoir pour 1 semaine à Lanzarote ?

  • AVION :  environ 150 €/personne pour un vol Nantes – Lanzarote aller-retour.
  • LOCATION VOITURE : 7 jours avec Cicar 187 €
  • HEBERGEMENT : 7 nuits pour 371 € (soit environ 50 €/nuit)

Total pour 2 personnes : 858 € soit 429 €/pers 

N’oubliez pas de réserver votre parking à l’aéroport avec One Park.
En réservant via notre lienvous bénéficiez de 10 % de réduction sur votre première réservation.

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

2 commentaires sur “Destination Canaries : 1 semaine à Lanzarote”

  1. Bonjour
    Merci pour le partage de votre trip à Lanzarote et pour vos belles photos. Je suis en train de préparer mon prochain voyage à Lanzarote et votre blog m’a bien aidé.

    Je reviendrai surement sur votre blog et notamment sur le tour du monde. (en projet aussi)

    Isa aussi une passionnée de voyagessssssssssss

    1. Les Amoureux du Monde

      bonjour Isa, super ! Ravis que notre article ai pu t’aider et n’hésites pas si tu as des questions pour ton projet de tour du monde ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.