Louer un van en Nouvelle-Zelande et Australie - Les Amoureux du Monde

Dossier pratique : Location d’un van en Australie et Nouvelle-Zélande

Dans le cadre de notre tour du monde, nous avons prévu de passer 1 mois en Nouvelle-Zélande et 2 mois en Australie. Pour ces 2 pays, nous avions d’emblée prévu de les découvrir en mode van! Bien que nous n’ayons jamais testé ce mode de voyage ni même l’habitude des campings, nous avions lu tellement de récits d’autres voyageurs ayant choisi ce mode de voyage pour ces pays-là qu’il nous a paru logique de tenter l’aventure.

L’avantage du van c’est que nous disposons à la fois d’un moyen de transport et d’un hébergement, un 2 en 1 bien pratique! On pensait au début qu’il suffirait de choisir un modèle pas trop cher, un loueur et hop, le tour serait joué… Que nenni!!! Utopie des débutants, nous avons vite compris que le choix ne se ferait pas en 2 minutes. En effet, totalement novices dans le domaine, il a fallu se familiariser avec les différents modèles, se renseigner sur la fiabilité des loueurs et descendre un peu de notre petit nuage en se rendant compte que selon les critères, ce n’était pas un mode de voyage si économique que ça! Eh oui, en fonction des périodes de l’année, du modèle, du loueur et de la fichue assurance all-inclusive, les prix varient du simple au quadruple! Alors pour tous ceux qui, comme nous, s’apprêtent à réserver un van en Nouvelle-Zélande et en Australie, voici un petit guide pour vous aider à comprendre et à faire votre choix. Vous nous remercierez plus tard, quand vous aurez enfin réussi à trouver le sommeil 😉

Van, campervan, camping-car : quelle différence entre les modèles?

  • Les vans aménagés : petits, bons marchés, mais un peu spartiates avec un couchage pour deux et une mini kitchenette entre le lit et le coffre impliquant de cuisiner dehors (type Wicked et Escape).
  • Les campervans : plus confortables de type modèle Hi-Top (deux personnes plus ou moins un enfant) ou Voyageur (trois ou quatre personnes) avec une table et des banquettes intérieures convertibles en lit, une kitchenette entre l’espace conducteur et le reste du campervan avec frigo et plaque de cuisson au gaz (Britz et Apollo et leur filiale de modèles plus anciens type Cheapa Campa).
  • Les monospaces transformés : modèles plus petits, bien agencés, récents, avec un équipement complet (kitchenette à l’arrière du véhicule comme pour les vans) mais assez chers (Juicy, Spaceship). A noter que le modèle Condo chez Juicy possède une cuisine à l’intérieur derrière l’espace conducteur. Il se rapproche donc du campervan.

Quel loueur choisir?

Que ce soit en Nouvelle-Zélande ou en Australie, il existe plusieurs agences qui semblent plutôt fiables.
Pour la Nouvelle-Zélande, Vous verrez souvent ressortir celles de Jucy Rentals, Escape Rentals, Spaceships, Wicked Campers.
Pour l’Australie, Apollo semble leader avec Cheapa Camper, qui est en fait l’agence low coast d’Apollo ou encore Maui, Britz

Tout comme pour le choix du modèle de van, il est difficile voire impossible de vous recommander telle agence plutôt qu’une autre, car tout dépendra de votre souhait en termes d’équipements, de confort et de budget! Néanmoins, vous trouverez dans cet article un résumé de ce qui se fait en termes de location de van (équipement, prix, avantages) au travers des principales agences destinées aux petits et moyens budgets.

Notre expérience avec Detour

Notez que vous pouvez aussi décider de passer par l’intermédiaire d’une agence comme DetourNZ qui vous fournit conseils et assistance avant et pendant votre voyage. Spécialistes et leader du camping-car en Nouvelle-Zélande et en Australie, les agences de DetourNZ (pour la Nouvelle-Zélande) et DetourOZ (pour l’Australie) se composent d’une équipe sympathique et surtout francophone basée à Auckland. Leurs prix sont compétitifs et le fait d’avoir un interlocuteur français qui nous accompagne avant et pendant le voyage est plutôt rassurant. Nous sommes passés par eux pour la location des 2 vans et nous en sommes très satisfaits. Les échanges que nous avons eu avec eux ont toujours été très réactifs et de qualité. De plus, ils nous ont proposé les meilleurs tarifs.

Comparer les prix

Pour avoir un aperçu global des différents modèles et prix, il existe aussi un comparateur pour vans et camping-car : MotorhomeRepublic. En tant qu’agent, MotorHome Republic dispose de tarifs réduits auprès des différents fournisseurs de véhicules. Vous êtes donc sûrs de payer moins cher une location que si vous alliez directement sur le site d’un loueur.
Vous renseignez vos dates de location, l’endroit où vous voulez récupérer votre van puis celui où vous voulez le déposer et le tour est joué. Le site affiche alors un large choix de vans de location aux prix les plus avantageux après avoir consulté les offres de plus de 50 agences de locations répertoriées telles que Maui, Kea, Apollo, etc. Chaque véhicule possède un descriptif complet de son intérieur. Vous pouvez alors affiner votre recherche en précisant le mode de transmission désiré (Manual ou Auto), le type de véhicule (campervan, caravan…) et vérifiez la disponibilité du véhicule.

Van self-contained ou non self-contained?

D’abord, qu’est-ce que veut dire « self-contained » ? Que c’est un van « autonome ». Alors non, il ne se conduit pas tout seul 😉 Concrètement, vous avez de l’eau dans le van et un toilette autoporté. Mais surtout, cela veut dire que vous pouvez utiliser davantage de camping gratuit et ça, c’est une grosse économie ! Ce critère est important pour la Nouvelle-Zélande. Les non self-contained sont certes moins chers à la location, mais vous avez bien moins le choix en termes de campings gratuits. Pour l’Australie en revanche, il n’est pas nécessaire d’avoir un van self-contained pour trouver de nombreux sites gratuits.

L’électricité dans le van : 240 v et double batterie

Si vous envisagez de louer un van pour visiter la Nouvelle-Zélande et/ou l’Australie, vous vous êtes peut-être demandé, comme nous, comment recharger vos appareils électriques pendant votre road trip et comment fonctionne l’électricité pour le frigo, la lumière, etc.

La solution classique consiste à recharger vos appareils en roulant sur la prise allume cigare en ayant l’adaptateur concerné. Certains vans plus récents ont un port USB près de l’auto-radio qui permet lui aussi de charger un appareil quand le moteur tourne mais ce n’est pas garanti par les loueurs.

D’autre part, certains vans possèdent une prise de courant classique qui fonctionnera uniquement si vous vous raccordez à l’électricité. Dans ce cas, il faudra aller dans un camping payant pour vous raccorder aux bornes.

Les lampes et le frigo fonctionnent sur la batterie et se rechargent tout simplement en roulant. Pas de souci de batterie à envisager à moins de ne pas rouler pendant un certain temps. Il suffit de rouler une heure pour recharger la batterie du frigo pour 24 à 48 heures selon l’âge de ladite batterie.

Certains vans (comme ceux que nous avons choisi) possèdent une double batterie (batterie auxiliaire). Si votre van possède des ports USB à l’arrière, vous pourrez y brancher vos téléphones. Ils fonctionnent avec la batterie auxiliaire qui se recharge en roulant.

Enfin, l’astuce pour recharger son matériel électronique sans avoir à se brancher sur le 240V, c’est d’utiliser un convertisseur 12V vers 240V (« DC/AC inverter » en anglais) que l’on branche sur la prise allume cigare du véhicule. Vous pourrez alors recharger tous vos appareils en roulant.

convertisseur adaptateur allume cigare
convertisseur adaptateur allume cigare

Assurance standard ou assurance all-inclusive?

Véritable casse-tête pour nous, ce choix n’a pas été facile à prendre. Entre ratio économies/risques, pas facile de décider. Évidemment, comme toute assurance, tant qu’il n’arrive rien, on se dit qu’on a payé pour rien mais quand un pépin nous tombe dessus sans prévenir, on est bien content d’avoir souscrit à une assurance qui nous sauve de l’ablation d’un rein pour assurer les dégâts financiers!

Dans la location d’un van, peut-être encore plus que pour la location d’une voiture, il est très important d’intégrer la partie assurance dans votre budget. Car le premier prix affiché sur les sites n’incluent qu’une assurance dite “standard”. Celle-ci est gratuite et obligatoire. Elle correspond à l’assurance au tiers. Donc si vous souhaitez prendre une assurance dite “complète” ou souvent appelée « all-inclusive » afin de ne pas prendre le risque de perdre votre caution (entre 2500 NZD/AUD et 7500 NZD/AUD), vous devrez compter entre 25 et 50 NZD/AUD par jour en plus du prix du véhicule. Sur plusieurs semaines ou mois de location, cela représente un gros budget.
Sachez également que certains équipements sont en supplément (table & chaises de camping, GPS, sièges enfant etc.), donc prenez ce critère en compte dans le calcul de votre budget. Néanmoins, ces mêmes équipements sont souvent inclus si vous prenez l’assurance all-inclusive.

Le problème de ces assurances appelées « all-inclusive », autrement dit « tout inclus », c’est qu’elles n’incluent pas forcément tout! Eh oui, au-delà des exclusions classiques et normales du genre conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants, en lisant bien les conditions propres à chaque loueur, vous verrez que certains excluent par exemple les pneus, le pare-brise, le bas de caisse ou bien encore les dommages dû à un choc avec un animal (ce qui arrive souvent en Australie avec les kangourous!) Du coup, on finit par se demander quel est l’intérêt de payer une assurance aussi chère qui se dit all inclusive et qui au final exclue ce qui a le plus de probabilité d’arriver?!

L’idéal serait d’avoir une assurance vraiment complète sans exclusions et pas chère. Et si on vous disait que ça existe?!

Les assurances privées : bon plan ?

En fouillant un peu sur le net et les nombreux forums de voyageurs, nous avons découvert qu’il existait des assurances privées pour assurer un véhicule partout dans le monde à des tarifs plutôt intéressants. C’est le cas de Tripcover ou RentalCover. Voici les informations fournis sur le site de RentalCover :

Couverture De Franchise Pour Camping-Cars & Vans

Lorsque vous louez un van ou un camping-car il vous sera proposé plusieurs options d’assurance. RentalCover.com fournit un produit indépendant appelé « couverture de franchise » qui couvre tous les paiements supplémentaires que vous réglez au fournisseur pour les dommages causés au véhicule. Si vous prenez une police RentalCover.com, vous n’avez pas besoin de la réduction de franchise du fournisseur ou d’autres produits d’assurance.

Toutes les polices sur RentalCover.com ont été approuvées par notre équipe d’assurance pour garantir que les événements courants généralement exclus par les sociétés de location soient tous couverts. Les éléments suivants font partie des inclusions (c’est-à-dire réclamables) avec les polices RentalCover.com, mais sont généralement exclus par les sociétés de location :

  • Pare-brise, pneus, soubassement, toit, auvent et les dégâts des eaux sont tous couverts par RentalCover.com.
  • Les tonneaux, les accidents impliquant un seul véhicule, la collision avec les animaux et la conduite de nuit sont tous couverts.
  • La surestarie (la perte de revenus lorsque le véhicule est en bord de route pour réparations) est couverte.
  • Les produits sont adaptés aux besoins du marché spécifique. Par exemple, les kangourous représentent un danger pour les conducteurs australiens. Les polices sur RentalCover.com couvrent spécifiquement les dommages causés par les animaux. Beaucoup de polices émises au Royaume-Uni pour les locations destinées aux australiens ne connaissent pas les conditions locales et chercheront à exclure les dommages en fonction de leur petits caractères.

Concrètement, pour l’Australie, l’assurance all-inclusive proposée par le loueur nous revenait à 1585 AUD et comprenait de nombreuses exclusions comme les pneus, le pare-brise, la collision avec un animal, etc.

RentalCover proposait une assurance à 586 AUD pour une assurance complète sans exclusions soit presque 3 fois moins cher que le loueur. La seule contrainte en ne prenant pas l’assurance all-inclusive du loueur, c’est qu’il débite la caution lors de la prise du véhicule (5000 AUD) et la restitue au retour du véhicule si aucun dommage n’est à déclarer. Dans le cas contraire, le loueur se réserve le droit de garder tout ou partie de la caution en fonction des dégâts. Il faudra ensuite faire une demande de remboursement auprès de RentalCover.

Vous l’aurez compris, il y a des avantages et des inconvénients dans les 2 options. Après moults réflexions, comparaisons et calculs improbables, nous avons décidé de prendre l’assurance privée de RentalCover pour l’Australie car cela nous fait tout de même économiser 1000 AUD soit 634 euros. Et dans le pire des cas, s’il nous arrive un pépin avec le van, il faudra juste attendre le remboursement de RentalCover mais financièrement c’est tout de même plus intéressant.

Pour la Nouvelle-Zélande, nous avons pris l’assurance du loueur Jucy car elle est vraiment complète et il n’y avait « que » 515 NZD de différence avec l’assurance Rental Cover. Mais en prenant l’assurance du loueur, nous n’aurons pas de caution prélevée à la prise en charge du véhicule donc pas d’argent bloqué sur notre compte.

On trouve peu de témoignages de voyageurs ayant du utiliser les services de RentalCover mais les quelques retours dénichés sur certains forums ou groupes Facebook sont positifs.

Notre choix pour la Nouvelle-Zélande

De nombreuses agences de location de vans proposent leurs services, à Christchurh au sud et à Auckland au nord. Si vous désirez visiter les 2 îles, on vous dira souvent qu’il est préférable de louer du sud au nord et c’est ce que l’on a fait. En effet, la plupart des voyageurs font l’inverse, par conséquent, les loueurs peinent parfois à remonter leurs vans au nord. Du coup, il y a souvent plus de choix et le tarif est parfois un peu moins cher en louant de Christchurch à Auckland.

Les prix des locations sont beaucoup plus bas durant l’hiver (de juin à septembre), et grimpent durant la période estivale (de décembre à février). Il est donc difficile de vous donner un tarif moyen car celui-ci dépendra de la période mais aussi du modèle.
Comme nous l’avons expliqué précédemment, nous avons choisi un van self-contained afin d’être totalement libres de choisir nos emplacements et si possibles gratuits.
Après moult réflexions, comparaisons, calculs et cas de conscience, nous avons choisi le modèle Condo de Jucy. Cliquez ici pour voir sa fiche technique.

Jucy Condo - notre van pour la Nouvelle-Zelande
Jucy Condo – notre van pour la Nouvelle-Zelande

Tarif pour 31 jours de location du 30/01/19 au 01/03/2019 avec assurance all-inclusive du loueur : 4869 NZD soit 2905 € (n’oubliez pas de compter la traversée en ferry entre les 2 îles que nous avons obtenu à 166 NZD grâce à quelques négociations.)

Notre choix pour l’Australie

Pour l’Australie, inutile de prendre un van self-contained car la réglementation est moins stricte et il existe de nombreuses aires de camping gratuites pour tout type de van. Étant donné que nous passerons 2 mois en Australie, nous souhaitions malgré tout un certain confort comme pouvoir tenir debout dans le van et pouvoir faire la cuisine à l’intérieur plutôt que dehors en cas de mauvais temps. Nous avons donc choisi le modèle Cheapa Hitop. Cliquez ici pour voir sa fiche technique.

 

Cheapa Campa Hitop - notre van en Australie
Cheapa Campa Hitop – notre van en Australie

Tarif pour 57 jours de location du 02/03/2019 au 27/04/2019 avec caution de 5000 AUD : 3583 AUD soit 2334 €. Il faut ajouter à ce tarif l’assurance Rental Cover de 586 AUD (soit 378 €) soit au total 4169 AUD (2643 €). Précisions : prise en charge à Alice Springs et retour à Cairns.

Les tarifs mentionnés comprennent les éventuels frais d’abandon que certains loueurs peuvent facturer lorsque le lieu de prise en charge est différent du lieu de retour.

Vous remarquerez qu’au final la location en Australie nous coûte moins chère qu’en Nouvelle-Zélande alors que nous y restons 1 mois de plus! Deux raisons peuvent expliquer cela :

  • la période : nous serons en haute saison en Nouvelle-Zélande (été) alors qu’en Australie ce sera plutôt la saison intermédiaire (automne)
  • le modèle : nous avons choisi un van self-contained en Nouvelle-Zélande donc plus cher

 

TELECHARGEZ L’APPLICATION CAMPERMATE

Cette application gratuite vous sauvera la vie. Avant de partir, téléchargez cette appli sur Android ou Apple Store. Profitez de votre connexion wifi en France pour télécharger l’intégralité de la carte de la Nouvelle Zélande. Cela représente 1Go environ mais vous permettra une fois sur place, même si vous n’avez pas de connexion internet, de vous géolocaliser et trouver à proximité ou proche de votre ville de destination un camping pour passer la nuit. Vous pourrez voir des photos des personnes l’ayant testé ainsi que des avis de voyageurs. Pratique pour éviter les repaires à moustiques et profiter des meilleurs endroits.

Respectez les lieux de camping autorisés, le camping sauvage est interdit et sévèrement verbalisé.

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.