Gorges du Verdon : randonnées et baignade au lac de Sainte-Croix

La France est un beau pays que l’on a tendance a délaisser au profit de destinations plus lointaines. Pourtant, la diversité de ses régions et de ses paysages offrent de nombreuses possibilités pour s’évader le temps de quelques jours ou plus… Nous avons consacré une semaine d’été à la découverte des Gorges du Verdon et avons poursuivi notre route jusqu’au Lubéron pour admirer le Colorado Provençal.

Le plus grand canyon d’Europe

Les Gorges du Verdon réputées pour former le plus grand canyon d’Europe, deuxième au monde par sa hauteur, attirent chaque année de très nombreux touristes. Elles s’étendent entre les Alpes de Haute Provence (04) et le Var (83). Offrant des paysages à couper le souffle, son parcours total est de 175 km. Mais le plus sensationnel est la hauteur des falaises qui varie de 250 à 700 mètres, la largeur allant de 6 à 100 mètres et de 200 à 1500 mètres au sommet des gorges.

Le canyon des Gorges du Verdon creusé par la rivière du Verdon se situe entre les communes de Castellane et de Moustiers-Sainte-Marie. En longeant les Gorges par la route, l’on découvre des paysages majestueux et nous vous conseillons de prendre votre temps pour découvrir ses jolis villages et bien sûr son célèbre lac de Sainte-Croix. Pour tous les amateurs de sports nautiques en eau douce, le Verdon est un des lieux mythiques pour la pratique de canyoning, hydrospeed, canoë et bateau électrique. Petits ou grands, en famille ou entre amis, sur un des lacs ou sur le Verdon même, chacun trouve une activité adaptée à ses envies.

Baignade et activités nautiques sur le lac de Sainte Croix

En début de matinée, nous nous sommes initiés au paddle sur le lac Sainte-Croix. En arrivant aux alentours de 9h30, il n’y a personne et nous avons pu nous garer gratuitement sur un petit parking juste avant celui qui se trouve devant le lac, qui lui, est payant. Comptez 7 € pour ½ heure de paddle avec Lac-Loc. Pas de vent, une eau calme et limpide, les conditions étaient parfaites pour notre initiation au paddle, une activité que l’on a trouvée très sympa.

Si le paddle ne vous tente pas, vous pouvez aussi faire du canoë, louer des pédalos ou encore des bateaux électriques. Pour ces derniers, le tarif est tout de même bien plus élevé.

Tour du Lac de Ste Croix  – 75 km

Nous avons ensuite consacré le reste de la journée à faire le tour du lac Sainte Croix en voiture en s’arrêtant à divers points de vue pour immortaliser en photos la couleur bleu turquoise du lac. Impossible de résister à la tentation de plonger dans ce paradis bleu ! Nous sommes donc partis à la recherche de petits coins tranquilles comme on les aime. Pour cela, il suffit de se garer le long de la route sur de petits parkings improvisés offrant de jolis points de vue et de descendre quelques pentes abruptes et assez difficiles d’accès pour arriver sur de jolies plages de galets désertes ! Notre dernier arrêt baignade se fera en face du village de Sainte-Croix où nous apercevons au loin la foule de touristes sur la plage aménagée du village.

A savoir : Les seuls villages disposant d’un accès direct au lac de Sainte-Croix sont Bauduen, Les Salles sur Verdon et bien entendu Sainte-Croix-du-Verdon. 

En dehors des villages et des activités nautiques, de nombreuses randonnées s’offrent à vous. Nous en avons fait 2 : le sentier Martel pour la plus connue et le sentier de l’Imbut, plus difficile.

Les Cavaliers – Sentier de l’Imbut – Baou Beni – Sentier Vidal

10 km – 6 h

Le chemin de l’Imbut est une randonnée qui vous permet de découvrir le Verdon au cœur des gorges et du lit de la rivière. Des paysages extraordinaires vous attendent mais cette randonnée reste difficile et certains passages à fleur de falaise (chemin Vidal) et au travers de blocs rocheux (passage jusqu’au Baou Beni), demandent une bonne condition physique.

Le départ se fait à Aiguines, sur le parking de l’auberge des Cavaliers (hôtel du Grand Canyon). Le moment fort de cette randonnée reste l’arrivée au Bout du monde appelé « Baou Beni » où nous avons profité d’une baignade vivifiante et d’une pause pique-nique dans un endroit calme et magnifique.

Le plus difficile est sans doute la remontée par le sentier Vidal, impressionnant, taillé à même la roche dans un mur vertical, il est étroit, sécurisé par une main courante et il est haut d’une quarantaine de mètres. Le mur surmonté, le sentier continue, toujours très raide. On longe une grotte. Un passage câblé, puis une échelle, agrémentent la fin du parcours avant de rejoindre la route.

Le sentier est interdit, dans le sens de la descente.

Arrivé sur la route, il y a deux options possibles pour rejoindre le parking.

1- Suivre la route, à gauche, avec le risque d’une circulation dense certains jours. Cependant on conserve la vue sur le Verdon et donc on reste dans l’ambiance du Grand Canyon.
2- Traverser la route puis prendre le chemin qui monte dans la forêt. A la bifurcation avec le GR, prendre à gauche jusqu’au parking. Cette option est plus longue et on perd la vue sur le Verdon. Toutefois, on évite la circulation des voitures.
Etant donné qu’il ne faisait pas très chaud et que l’idée de retourner sur un chemin de terre ne nous emballait pas plus que ça, nous avons choisi la 1ère option en remontant les 3 km par la route pour rejoindre le parking des Cavaliers. Nous avons tout de même tenté le stop mais personne n’aura eu pitié de nous !

Au bout de 8h de marche comprenant 13 km avec de nombreux arrêts photos et une pause baignade et pique-nique au Baou Beni, le Saint Graal nous attendait : une menthe à l’eau bien fraîche à sur la terrasse de l’auberge du Grand Canyon qui jouit d’une très jolie vue panoramique sur les Gorges !

Pour les détails de la randonnée, nous avons suivis l’itinéraire proposé par Visorando que nous trouvons très utile et bien détaillé.

Cliquez ici pour voir le parcours détaillé du sentier de l’Imbut

 

Le sentier Blanc-Martel

13 km – 5 h

Une très belle randonnée remontant le Verdon par son lit. De magnifiques paysages du début à la fin. Le Sentier Martel n’est pas très difficile pour des habitués de la randonnée, mais il faut être prudent et ne pas avoir peur de marcher.

Départ prévu au Chalet de la Maline, à Le Palud-sur-Verdon. Pour cela, nous nous garons au Point Sublime, à Rougon (point d’arrivée de la randonnée). Nous avions prévu de prendre le 1er bus de 8h15 pour rejoindre le Chalet de la Maline qui est le départ du sentier Martel. Cependant, malgré l’heure plutôt matinale, il est à peine 8h, beaucoup de gens commencent à arriver et un homme nous explique que la veille, il n’a pas réussi à monter dans le bus (qui peut contenir 60 personnes maximum) ni dans celui d’après de 9h15. Il a donc réservé un taxi et cherche 2 personnes pour partager la course de 33 €. Après un court moment de réflexion sur le ratio risque/argent, nous décidons de le suivre et nous avons bien fait car au final, nous avons payé le même prix que si nous avions prix le bus (6 €/personne car nous étions 5 + 2 enfants) et nous sommes arrivés avant le bus, ce qui nous a permis d’éviter la foule pour le début de la randonnée que nous avons entamé vers 9h. Alors merci Michel 🙂

Le sentier Martel est moins difficile que le sentier des Cavaliers que nous avons fait précédemment. Le parcours est peut-être un peu plus diversifié, tantôt dans les sous-bois, longeant le verdon, tantôt en haut, tantôt en bas. Le passage aux échelles Imbert (6 échelles, 252 marches) est impressionnant mais facile en descente. Nous vous recommandons fortement de faire l’aller-retour jusqu’au « Mescla », c’est vraiment très joli. Arrivée au Point Sublime vers 15h30.

Cliquez ici pour voir le parcours détaillé du sentier Blanc-Martel

 

D’où vient cette magnifique couleur de l’eau ?

La couleur verte du Verdon est due au fluor et aux micro-algues qu’il contient : elle est probablement à l’origine de son nom, du latin viridum, « lieu verdoyant ». La couleur turquoise du lac de Sainte-Croix est due quant à elle aux fonds argileux.

Moustiers Sainte-Marie : un village à découvrir

Classé parmi les plus beaux villages de France, Moustiers-Sainte-Marie se situe à la croisée des Gorges du Verdon et de la route de la Lavande qui traverse le plateau de Valensole. Cette situation géographique représente un attrait touristique majeur pour le village.

Pour les plus courageux, n’hésitez pas à gravir les 262 marches (autrefois 365) d’un escalier de pierre à flanc de colline, pour arriver à la chapelle Notre-Dame de Beauvoir qui domine le village. Vous profiterez d’une vue étonnante sur le plateau de Valensole et sur le village en contrebas. Les sept oratoires qui jalonnaient le chemin ont fait place en 1860 aux quatorze stations du Chemin de Croix, ornées bien plus tard de carreaux de faïence réalisés par Simone Garnier. Le sanctuaire de Notre-Dame de Beauvoir est connu pour ses « suscitations ». Au XVIIe siècle, des enfants mort-nés y reprenaient vie, le temps de leur baptême, gagnant ainsi le ciel.

Autre curiosité, l’étoile de Moustiers-Sainte-Marie vous évoque également très certainement quelque chose. Suspendue entre deux escarpements rocheux, elle surplombe le village et serait d’après la légende, un ex-voto dédié à la Vierge Marie.

Mais ce qui fait la véritable force de Moustiers-Sainte-Marie est d’avoir su perpétuer l’art de la faïence que vous pourrez retrouver au travers des différentes boutiques ou lors d’une visite du célèbre musée.

Enfin, comme tout village typiquement provençal, les ruelles moustiéraines sont parées de fontaines d’eau potable où les hommes et animaux assoiffés venaient boire. Les placettes sont dotées de lavoirs magnifiques qui accueillaient autrefois les lavandières.

A la sortie de Moustiers-Sainte-Marie, de nombreux champs de lavande entourent la route pour rejoindre le village de Sainte-Croix. Malheureusement pour nous, nous étions mi-août et la récolte avait déjà été faite…

D’autres villages à découvrir…

De nombreux villages valent aussi le détour alors n’hésitez pas à vous perdre dans leurs ruelles au charme provençal.

Le village de Aups, où vous trouverez notamment la Maison de la Truffe collée à l’Office du Tourisme.

Moissac-Bellevue, charmant petit village où nous avons logé pendant 4 jours, dans un petit studio trouvé sur air bnb.

Régusse, que nous avons découvert lors d’un marché nocturne comme il s’en fait beaucoup dans les villages, en période estivale. Vous y trouverez de nombreux produits locaux et artisanaux.

Le village de Sainte-Croix bien sûr, Bauduen et bien d’autres encore que nous n’avons pas eu le temps de découvrir…

 

Notre hébergement dans les Gorges du Verdon

Il existe de nombreux camping dans les Gorges du Verdon ou à proximité du lac Sainte-Croix. Nous avons opté pour un petit studio tout équipé, avec un rapport qualité-prix imbattable pour la période estivale, 30 €/ nuit, trouvé sur Airbnb. Nous remercions Bernard et Cathy pour leur accueil chaleureux.

Bénéficiez d’une remise de 35 € sur votre première réservation Airbnb

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

2 commentaires sur “Gorges du Verdon : randonnées et baignade au lac de Sainte-Croix

  1. C’est vraiment dingue ces paysages en France, et la couleur de l’eau!! Merci pour les explications d’ailleurs.
    Mention spéciale pour le sentier de l’Imbut que je découvre, vos photos sont magnifiques, ça donne vraiment envie de découvrir le coin!

    1. Et oui, la France est un beau pays! Quand on voyage beaucoup, on a tendance à vouloir partir à des milliers de kilomètres pour être vraiment dépaysé alors qu’il y a déjà tant à voir dans notre pays! Le sentier de l’Imbut était magnifique mais vraiment plus difficile que le sentier Martel, surtout la remontée par le sentier Vidal qui est extrêmement sportive! C’est loin d’être une balade tranquille mais quelle récompense devant ces paysages!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *