Les incontournables du Chili

On a dressé pour vous une liste des lieux immanquables lors de votre voyage au Chili. La richesse de ses paysages vous garantit des découvertes fascinantes.

Santiago de Chile

Frôlez les sommets vertigineux des montagnes andines, et atterrissez sur la capitale. Santiago a la particularité, pour une si grande ville, de posséder comme toile de fond la majestueuse Cordillère des Andes. Elle a su se moderniser, sans pour autant perdre le  charme de son passé colonial initial avec une qualité architecturale de grande valeur. La ville abrite de nombreux espaces verts dans lesquels il est possible de s’échapper pour respirer un peu, loin de l’agitation de la ville. Montez, à pied ou en téléphérique, la colline San Cristobal pour y admirer la vue incroyable sur la capitale et ses hauteurs. Allez ensuite flâner et boire un verre dans le quartier animé de Bellavista.

A quelques kilomètres de la capitale, rendez-vous à Valparaiso, jolie province de Santiago dont le centre historique est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. En bordure du pacifique, et ancienne porte d’entrée principale du pays, profitez de l’air marin tout en admirant les jolies façades colorées des petites maisons posées sur les hauteurs.

La région d’Arica

Au nord du pays, rejoignez le petit village typique d’Arica où vous profitez du climat clément et de ses plages splendides. Partez à la découverte des volcans de la région qui abritent de nombreuses vallées fertiles et sauvages. Visitez le village de Putre, à 3.651 m d’altitude, surplombé par la chaîne de montagnes du Cerro Milagro. Enfin, partez à l’aventure dans le parc naturel Lauca et découvrez sa biodiversité particulièrement riche. Plus au sud, la Réserve nationale Las Vicunas vaut également le détour pour ses vestiges archéologiques ou pour y observer la vigogne, mammifère appartenant à la famille des camélidés.

San Pedro de Atacama

Rendez-vous au petit village d’Atacama, point de départ de la quasi-totalité des excursions de la région. Certaines d’entre elles sont incontournables. Cette région regorge de splendides aventures à couper le souffle ; ascensions de volcans, lagunas, désert, thermes, vallées immenses, cordillère de sel…  Partez d’abord à la découverte de la vallée de la lune qui abrite des roches taillées en forme de cratère vous garantissant un dépaysement total. Vous y admirez un coucher de soleil du haut de l’une de ses montagnes de sable. Deuxième étape : le salar d’Atacama, en plein cœur du désert. Admirez cette gigantesque étendue créée suite à la remontée des eaux souterraines riches en sel. Quelques petits oasis et lacs parsèment le salar ; les lagunas Chaxa, Salada, Barros Negros et le Laguna Cejar, où vous vous baignez… et flottez grâce a sa teneur élevée en sel ! Vous pouvez aussi contempler les trois espèces de flamants très rares.

Enfin, embarquez avant le lever du jour en voiture, accompagné d’un guide, et partez à la découverte des 80 geysers d’El Tatio situés dans l’ancienne station géothermique, afin d’y admirer les éruptions et les cheminées de vapeur. Une fois refroidie, il est même possible de se baigner dans l’un des quelques bains remplie par les eaux des geysers. Les thermes de Puritama, 8 grandes piscines d’eau chaude,  sur la route des Geysers del Tatio, vous permettent de bénéficier de la vertu de ses eaux.

Copiapó

Située à moins d’une centaine de kilomètres de la côte Pacifique, Copiapó est la région dotée des plus hauts volcans actifs des Andes. Cette dernière doit son charme à sa richesse de paysages particulièrement diversifiés. Elle abrite ainsi, à la fois une bande côtière, une partie de la Cordillère des Andes et de vastes étendues de dunes. Vous commencez par longer le Pacifique, avec le Parc national Pan de Azúcar. Ce dernier est bordé par de belles plages aux eaux turquoise, notamment celle de la Caleta Pan de Azucar. Allez aussi admirer sa faune et sa flore d’une richesse surprenante (lions de mer, renards, manchots, ou cactus) ! Au Nord-Est de Copiapó, passez la journée au parc Nevado Tres Cruces et laissez-vous surprendre par la Laguna Verde. Nichée aux pieds des immenses volcans aux pics enneigés, vous trouvez cette remarquable étendue d’eau émeraude. Copiapó est aussi connu depuis 3 ans pour ses immenses dunes de sables, nouvelle étape du rallye Dakar.

La Patagonie des lacs

Partez à la découverte de la région des lacs et de l’île de Chiloé, région riche en paysages à la diversité naturelle époustouflante. L’île de Chiloé dans un premier temps, la plus grande île d’Amérique du Sud derrière la Terre de Feu. Cette dernière regorge d’immenses plaines aux couleurs verdoyantes. L’île est aussi réputée pour ses nombreuses petites églises en bois, classé au patrimoine de l’Unesco.

Retour sur le continent, la Patagonie du Nord abrite de très nombreux Parcs nationaux, protégeant volcans, montagnes majestueuses et lacs immenses. C’est une région idéale pour les amoureux de la nature. A ne pas manquer : le Parc national Los Alerces, merveille de la nature classée récemment au patrimoine mondial de l’Unesco ; ou le parc Conguillío au pied du volcan actif Llaima, au sud de ce dernier. Ne passez pas à côté de la spectaculaire cascade de lave volcanique de Truful-Truful ; ni de la Réserve naturelle de Malalcachuello ou enfin du Parc national Villarrica.

Torres del Paine

Descendez au sud du pays pour arriver au Parc national le plus impressionnant de tous, celui de Torres del Paine. Avec une superficie de 181 000 hectares de paysages à couper le souffle, ce dernier saura vous séduire. Déclaré Réserve de Biosphère par l’Unesco,  le parc est l’endroit idéal pour les randonneurs et abrite de nombreux sentiers, avec une vue imprenable sur les 3 sommets appelés « les Torres » d’où le nom du parc, ou sur le Lac Pehoé, de quoi combler les amoureux de la nature, et du trekking !

Ile de Pâques

Partez à la découverte de l’île de Pâques et de son histoire au patrimoine unique au monde. L’île de Pâques est l’île au monde la plus éloignée d’un continent, à plus de 3.700 km de la côte ; elle a été formée par l’éruption de trois volcans. L’île fascine aussi pour ses monuments et son histoire mystérieuse. Suite aux ordres de chefs et de prêtres de vouloir communiquer avec les dieux, les habitants construisent alors plus de 887 moaï ; immenses statues en tuf et en basalte atteignant jusqu’à 8 m de hauteur. Ces dernières dateraient de l’an 1000. Plus tard, le nombre d’habitants dans l’île explose, ce qui engendre des conflits de provisions. Le manque de ressources provoque la fin du culte des moaï et la naissance de celui de l’Homme-Oiseau.

Eloïse Reybel

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *