New-York: carnet de voyage

A travers ce carnet de voyage, je vous emmène de l’autre côté de l’Atlantique. Une ville surprenante, démesurée, bruyante, fascinante, envoûtante, Ladies and gentleman welcome to New-York!


Il y a quelques années j’ai eu la chance de réaliser un de mes rêves : aller aux Etats-Unis et découvrir la ville qui ne dort jamais, la grosse pomme comme on l’appelle souvent et le moins que l’on puisse dire c’est que je l’ai croqué jusqu’au bout, parcourant ses rues à pieds ou en métro, traversant ses quartiers les uns après les autres. Plus de 20 km/jour de marche pour découvrir cette ville que j’avais si souvent vue dans les films ou les séries américaines. Time Square, l’Empire state building, Manhattan, Brooklyn, les taxis jaunes, Ground Zero… Autant d’images que nous avons tous de New-York sans même y avoir mis les pieds mais quel pied justement de les découvrir enfin en vrai !

Je vous propose donc de partir à la découverte de cette ville fascinante et de partager avec vous mon carnet de voyage d’une semaine à NY. C’est parti embarquement immédiat pour 9h de vol avant de fouler enfin le sol américain !

Mardi 3 juin

Aéroport de JFK, 20h (enfin 2h du mat pour notre petit organisme bien fatigué après 9h de vol). Le passage à la douane fut comme prévu plutôt long, plus d’1h d’attente pour donner ses empreintes, son joli regard et rassurer le gentil monsieur qu’on compte repartir dans quelques jours ! On avait bien sur déjà rempli un papier dans l’avion sur lequel on assurait ne pas être un terroriste ni un ancien nazi ! Après avoir enfin récupéré nos valises, nous voilà enfin sorti de l’aéroport, nous respirons l’air de New-York, il est 21h30, Welcome to NY !
Trop fatigués pour comprendre et prendre le métro, direction un taxi jaune qui nous emmène à notre hôtel le Z NYC dans  le Queens. Un petit tour de périph mais pas de superbe vue, dommage… Quelques 20 mn plus tard et 50 dollars (« tips » compris) nous voilà enfin à notre hôtel. Direction le restaurant pour un p’tit burger de 23h (le premier d’une longue liste) et au lit ! La vue de notre chambre sur Manhattan est splendide mais trop fatigués pour vraiment l’apprécier, une bonne nuit de sommeil est nécessaire.

Mercredi 4 juin

Le lendemain matin, moi qui suis pourtant une grosse dormeuse qui n’émerge généralement avant pas avant 9 ou 10h, décalage horaire oblige, j’ouvre les yeux à 5h mais tient quand même jusqu’à 7h au lit. Après un bon petit déjeuner, il est temps de partir enfin à la découverte de NY ! Direction le ferry de Staten Island pour passer près de la statue de la liberté. La navette de l’hôtel nous dépose sur Lexington avenue puis nous faisons nos premiers pas dans le métro. On décide d’acheter dans un premier temps une carte de métro rechargeable avec 20 dollars mais on se rendra vite compte au bout de 2 jours qu’une métrocard illimitée à 30 dollars est en fait beaucoup plus rentable vu le nombre de trajets que l’on fait (ne pas oublier les trajets « erreur » !) Pas facile au début de se repérer, on est un peu perdus, heureusement on découvre très vite la gentillesse des new-yorkais qui se font un plaisir de nous aider. Arrivés à la station South Ferry, on embarque sur le ferry pour une traversée de 20 mn, un bon bol d’air qui fait du bien et qui permet d’admirer Manhattan et Miss Liberty, tout ça gratuitement.
Vous pouvez aussi acheter un billet combiné pour la statue de la liberté et Ellis Island.

De retour sur la terre ferme, on déambule dans le quartier de Financial District avec notamment la célèbre Wall street, sa bourse et ses hommes d’affaires, pour arriver au très tristement célèbre Ground Zero. La One World Trade Center est impressionnante du haut de ses quelques 541 mètres. Petite pause autour des 2 bassins où tous ces noms gravés dans le marbre rappellent la tragédie du 11 septembre 2001. Un sentiment un peu bizarre avec tous ces touristes qui se prennent en photo, sourire aux lèvres, devant ce mémorial. Un musée vient d’ouvrir mais on choisi de ne pas le faire, l’idée de payer 25 dollars pour visiter les vestiges de disparus nous parait un peu glauque. Mais si vous souhaitez le faire, vous pouvez acheter votre billet ici. Notre première pause repas se fait en milieu d ‘après-midi au Burger King, un régal.

Direction ensuite le célèbre Brooklyn Bridge que l’on traverse à pied (environ 2km) jusqu’au Brooklyn Bridge Park face auquel s’étend une vue splendide sur Manhattan et ses building. Sur le chemin du retour, on découvre les jolies maisons de Brooklyn et un habitant du quartier nous conduit quasiment jusqu’au métro tout en nous expliquant brièvement l’histoire du quartier. Je suis une fois de plus vraiment agréablement surprise par la gentillesse des new-yorkais. Arrivés au « subway », nous rencontrons des français essayant eux aussi de se familiariser avec le métro new-yorkais, avec qui nous discutons un peu, ça fait du bien de retrouver des compatriotes ! Cette première journée nous a épuisés, de retour à l’hôtel, nous admirons néanmoins la vue magnifique de notre chambre avant de tomber rapidement dans les bras de Morphée.

Jeudi 5 juin

Le jour suivant, la pluie s’invite alors nous en profitons pour faire le musée d’histoires naturelles, un musée gigantesque avec pleins d’animaux et les célèbres squelettes de dinosaures, aperçus dans le film « une nuit au musée » avec Ben Stiller.

L’après-midi le temps se dégage mais nous poursuivons avec un peu de shopping en passant longuement chez Victoria’s Secret, le temple de la lingerie, un superbe magasin que je rêvais de faire, notamment en référence à ma série préférée Sex and the City, et Macy, un magasin immense regroupant toutes les plus grandes marques mais assez cher ! Retour à l’hôtel pour une soirée tranquillou car entre la marche, le métro, le bruit et le décalage horaire, je suis vraiment fatiguée. Je crois d’ailleurs n’avoir jamais été aussi fatigué que pendant mon séjour à NY.

Vendredi 6 juin

Nous sommes déjà vendredi et une magnifique journée ensoleillée s’annonce. Avec le City Pass, nous avons la possibilité de faire l’Empire State Building le jour et la nuit sur la même journée. C’est ce que nous allons faire. Arrivée à 9h, il n’y a quasiment personne, pas de queue, une superbe vue mais beaucoup de vent au 102ème étage et à 381 mètres du sol !

Après en avoir pris plein la vue, direction les quartiers de Chinatown et Little Italy. Rien de spécial si ce n’est beaucoup de chinois sur Chinatown souvent oppressants à nous interpeller dans la rue et finalement très peu d’Italie pour Little Italy devenu en effet vraiment « little » !

Nous passons l’après-midi dans Grennwich Village, un vrai coup de cœur pour ce quartier calme aux jolis bâtiments typiques et surtout un petit pèlerinage Sex and the City avec la maison de Carrie Bradshaw sur Perry street et Magnolia Bakery célèbre pour ses cupcake. Une mention particulière pour le red velvet qui n’a pas fait long feu. Ben quoi, la marche ça creuse !

Pélerinage Sex and the City
Greenwich Village

Nous longeons ensuite Orchad street par le Lower East Side pour arriver en fin de journée sur Washington square et son célèbre arc de triomphe, endroit idéal pour observer les new-yorkais : des joueurs d’échecs, une fontaine pour se rafraichir les pieds, un groupe de danse de rue, des enfants qui courent, des familles, bref, une immersion au cœur du quotidien des new-yorkais.

Après cette petite pause, direction le bar The View vers Times Square pour déguster un Cosmopolitan et profiter d’une vue magnifique avec coucher de soleil dans ce bar tournant à 360°.

Nous retournons ensuite à l’Empire state building après 22h pour admirer la vue de nuit peut-être encore plus belle que de jour ! Une petite faim en sortant et je prends un hot dog dans l’une de ces roulottes dispersées un peu partout mais sans comprendre ce que le vendeur me dit, j’ai du prendre un épicé car ça arrache !

(Nous rentrons à l’hôtel en métro mais impossible de retourner notre route sur le chemin du retour, du coup, nous finissons les derniers mètres en taxi car le Queens n’est pas un quartier très rassurant de nuit et nous sommes vraiment épuisés !)

Samedi 7 juin

Encore une belle journée ensoleillée parfaite pour monter au sommet du Top of the Rock qui jouit aussi d’une vue magnifique avec en prime une vue sur Central Park et sur l’Empire state building.

Visite ensuite du quartier du Rockefeller Center avec le City Hall, les studios NBC, la cathédrale Saint Patrick, très belle et imposante.

C’est aussi ce jour-là que j’ai donné naissance à Matthiew, mon enfant-peluche conçu à Buid-a-bear, un magasin de peluches un peu spécial : Le principe est simple et reprend le nom de l’enseigne : construire un ours en peluche. Cela se fait en plusieurs étapes, toutes aussi fun et ludiques les unes que les autres. La première étape est évidente : choisir son ourson ! Il y a des nounours classiques, oursons, singes, lapins … On passe à la seconde étape : lui mettre un cœur et faire un vœu secret! La troisième étape est indispensable : remplir la peluche ! Là encore on est acteur puisqu’on doit appuyer sur la pédale pour que la machine éjecte le coton par le tube métallique. Puis il faut ensuite lui donner un nom ! Viennent ensuite les formalités pour le certificat de naissance. Ultime étape : l’habiller ! Le rayon est immense ! Le choix impossible ! On a envie de toute prendre !

Après cet accouchement plutôt rapide et sans douleur, nous faisons une petite pause à Bryant Park et la magnifique NY Public Library. Nous passons également à Grand Central, grandiose et magnifique, comme dans les films ! Nous retournons sur Times Square pour déguster un shakeBurger au très renommé Shake Shak et ses célèbres cheese fries, plus que bon, une révélation pour la burger addict que je suis, disons-le clairement un orgasme gustatif !

Nous finissons cette journée riche de découvertes au Brooklyn Bridge Park pour se poser un peu dans l’herbe et prendre de belles photos de la skyline au coucher du soleil et de nuit. On y retrouvera un couple de touristes français qui étaient avec nous dans l’avion, comme quoi NY n’est pas si grand que ça finalement !

Dimanche 8 juin

Nous sommes déjà dimanche, le temps passe décidément bien trop vite! Et comment aller à NY et ne pas faire une messe gospel ?! Nous partons donc à Harlem où nous nous arrêtons d’abord dans une petite église sans prétention mais pour découvrir le vrai gospel nous avons du aller dans une église un peu plus touristique, la Canaan Baptist Church, sous les conseils d’autres touristes français guide à la main croisés là-bas. Tous les touristes sont parqués en haut, interdiction de prendre des photos, les sacs doivent être laissés à l’entrée de l’église, tout cela manque un peu d’authenticité pour moi, malgré tout, ça vaut le coup d’être vu au moins une fois. Les chants sont très beaux et finalement le pasteur n’intervient que très peu, ce sont les fidèles qui interviennent à tour de rôle pour raconter leurs histoires et leur foi en Dieu (enfin je suppose car je ne comprenais pas grand-chose ce qui m’a valu quelques endormissements ! Ben oui quoi, le dimanche matin moi d’habitude je dors !) Mais ceci dit, les chants avec les chorales d’enfants étaient vraiment beaux et entrainants même lorsque l’on n’est pas forcément croyant ce qui est mon cas.

On décide d’enchaîner avec un après-midi à Central Park en le parcourant du Nord au Sud. Cet oasis de verdure fait beaucoup de bien et le calme aussi. Pour les fans de Sex and the City, octroyez-vous un déjeuner dans le cadre très chic et agréable du Boathouse (célèbre pour une scène plutôt drôle entre Carrie et Mister Big). N’ayant pas réservé, les 1h d’attente au moins nous ont dissuadé, respect du programme oblige.
Nous sous sommes baladés à pied mais le parc est très grand, vous pouvez donc aussi louer un vélo pour parcourir Central Park.

En fin de journée, toujours avec le City Pass, nous embarquons pour la croisière Harbor lights de 2h avec le circleline qui longe l’Hudson et passe tout près de la statue de la liberté au coucher du soleil. Un moment reposant et agréable, parfait pour prendre de jolies photos. Retour ensuite en bus sur Times Square, devenu notre QG pour manger au Five Guys de très bons burgers.

Lundi 9 juin

Le lendemain matin, nous décidons d’esquiver la pluie au magasin Century 21 pour faire un peu de shopping. Bien mieux que Macy’s nous y restons 5h ! Perdue au milieu de ce temple dédié aux sacs et aux fringues de luxes bradés à moitié prix, j’ai pourtant été raisonnable, je m’étonne moi-même ! En sortant de là, nous prenons une part de pizza sur le pouce comme le font de nombreux new-yorkais (j’ai définitivement enterrée l’idée de manger sainement à NY, ceci dit ce n’est pas pour me déplaire) et nous poursuivons la journée dans les magasins de souvenirs entre la 5ème avenue et Times Square.

Mardi 10 juin

Le lendemain, le temps n’étant pas vraiment de la partie et notre corps plus que fatigué, nous abandonnons l’idée de faire un footing à Central Park (ah oui c’est vrai j’étais sportive à l’époque enfin presque) et nous décidons de prendre le Roosevelt tram qui nous dépose sur Roosevelt Island. Nous faisons l’aller-retour et passons par Union Square envahi d’écureuils.

On poursuit par la découverte de la High Line, soi disant LA chose à voir à NY avec Chelsea et son market mais perso, je ne suis pas très emballée. Je retrouve vite le sourire en dégustant le énième burger au Corner Bistro, une autre bonne adresse.

Nous passons le reste de l’après-midi à Coney Island, la plage à 1h de métro de Manhattan et dégustons les célèbres hot dog de chez Nathan. Mon Dieu, quand je repense à tout ça, j’ai l’impression d’avoir passé mes journées à manger des burgers, des pizza et des hot dog, en même temps c’est à peu près ça ! Ah non, j’oubliais les pates au fromage et les sodas de Starbuck !

Pour finir, nous passons notre dernière soirée dans le temple du jazz au Village Vanguard.

Mercredi 11 juin

Nous voilà au dernier jour de notre semaine à NY, un dernier petit tour à notre QG pour se faire prendre en photo chez American Eagle et avoir notre portrait sur un écran géant en plein Time Square ! La classe quand même !

Il est temps de rejoindre l’aéroport de Newark où notre avion pour Paris nous attend à 20h30. Le passage à la sécurité est beaucoup plus rapide qu’à l’aller, normal on s’en va ! Au guichet, on tombe même sur une hôtesse qui parle français, ça y est ça sent vraiment le retour.

L’arrivée le lendemain matin à Paris est dure, des grèves sont annoncées et c’est dans un train bondé, debouts et entassés comme du bétail que nous passons les deux dernières heures avant d’arrivés enfin chez nous.

Alors c’est bel et bien épuisé mais émerveillée que je rentrerai de mon séjour à New-York. Un voyage où j’en ai pris plein les yeux mais aussi plein les pieds ! Tout est grand là-bas, New-York est démesurée, fascinante, intrigante mais aussi bruyante et épuisante. Je garderai également le souvenir de la gentillesse des new-yorkais, toujours très avenants, la clim à -10 dans le métro, le goût inimitable de ses burgers et bien sûr la grandeur de ses building. Pour finir, je dirai que New-York est à ce jour, le voyage qui m’a le plus marqué. Un dépaysement garanti, une ville de dingue, pour un séjour inoubliable.

Il y a tellement de choses à voir et à faire à New-York!
Pour vous aider à organiser votre séjour, cliquez ci-dessous pour découvrir tous les sites incontournables de New-York et réserver dès maintenant vos billets!

INFO PRATIQUE :

Le formulaire ESTA vous autorise à vous rendre aux États-Unis sans VISA. Retrouvez toutes les informations utiles à connaître sur l’autorisation de voyage ESTA. Elle reste valable pendant 2 ans et vous permet de séjourner pour une durée maximale de 90 jours par séjour.

Visitez ce site

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

4 commentaires sur “New-York: carnet de voyage

  1. Nous allons à NY début juin, nous avons préparé un planning qui ressemble assez au tien ! Nous avons acheté un New York pas qui va être facilement amorti il nous tarde de partir

  2. Je vois que tu fais des supers articles, bravo franchement, je sais que c’est pas facile. Mais continues comme ça, ça fait 1h que je suis sur ton blog et je trouve que tes articles sont vraiment agréable à lire.
    J’ai adoré cette ville, c’est complètement fou, un autre monde!
    Les hôtels sont chers, mais pas plus qu’à Amsterdam ou Londres!

    Bravo 😉

    1. Merci pour ce retour 🙂 Nous nous inspirons aussi souvent de ton blog pour organiser nos escapades 😉 En effet, NY reste un souvenir mémorable notamment l’orgasme culinaire avec les burgers de Shake Shack! Après, c’est vrai que l’hébergement est cher mais comme tu dis pas plus qu’à Londres ou Amsterdam. On a d’ailleurs prévu un week-end à Amsterdam dans quelques jours et en période de pont c’est encore pire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.