Aller au contenu

Escapade en Bretagne : Presqu’île de Crozon, Finistère nord et Côtes d’Armor

Après avoir découvert une partie du sud du Finistère lors d’un week-end, nous avons profité d’un jour férié pour faire le pont et s’octroyer une nouvelle escapade en Bretagne à la découverte du Finistère Nord et des Côtes-d’Armor. Situé à environ 3h de route depuis Angers, la Bretagne semble devenir notre nouvelle destination pour un road trip improvisé. Le premier en tant que « jeunes » mariés mais ce n’était pas encore notre voyage de noces ! Pour une fois, nous n’avions rien réservé, préférant nous laisser porter au gré du vent et de nos envies. Alors nous avons embarqué la tente et les duvets pour 4 jours en mode camping. En plein mois de juillet, il s’agissait probablement du seul endroit en France où l’on a pu échapper à la canicule !

Jour 1 : La Presqu’île de Crozon

Bien que la presqu’île de Crozon fasse encore partie du Finistère Sud, nous l’avons intégré dans notre itinéraire comme point de départ avant la découverte du Finistère nord.

Théâtre naturel entre terre et mer, complètement intégrée au Parc naturel régional de l’Armorique, la presqu’île s’avance dans la Mer d’Iroise sans demi-mesure. Composée de falaises, roches pointues et grandes vallées, elle est un endroit où la nature ne se laisse pas faire. Chaque année de plus en plus fréquentée, visiter la Presqu’île de Crozon devient un incontournable de la Bretagne. Un séjour entier conviendrait, pour une découverte totale, tant elle a à nous offrir, notamment via ses nombreux sentiers du GR34 qui longe la côte. Mais vous pourrez déjà découvrir ses principaux points d’intérêts en 2 jours.

Arrivés la veille en fin de journée, nous avons posé notre tente pour 2 nuits au Camping des Bruyères à Morgat. L’avantage de ce camping est qu’il est bien situé pour visiter la presqu’île et qu’il est possible de rejoindre à pied en 20 mn le centre de Morgat où vous trouverez restaurants, bars, boutiques en front de mer.

Pour notre première journée destinée à l’exploration de la presqu’île de Crozon, nous avons parcouru 16 km à pied. Coup de cœur pour la magnifique plage de l’île Vierge et son eau turquoise. Ainsi que pour la pointe de Pen Hir et ses tas de pois si photogéniques.

Cap de la Chèvre

À l’extrémité sud de la pointe de la Presqu’île de Crozon, se trouve le Cap de la Chèvre. Dressé sur ses falaises, il referme alors la Baie de Douarnenez par le nord. C’est un très bel endroit à découvrir si vous voulez visiter la Presqu’île de Crozon dans sa totalité.
Une promenade en forme de grande boucle est possible, en longeant les sentiers bordés d’ajoncs. Vous y trouverez également le Mémorial de l’aéronautique navale – Durée 1h

Pointe de Dinan

De magnifiques points de vue sur les falaises et de grandes étendues de plages qui nous rappellent l’Australie ! Ne manquez pas l’arche et le point de vue sur les tas de pois. Durée 1h

Plage de Kersiguénou

Pause photo sur l’immense plage de Kersiguénou, entre Camaret-sur-Mer et Morgat mais nous y étions à marée basse.

Pointe de Pen Hir

La Pointe de Pen-Hir vous offre une vue imprenable sur la Mer d’Iroise et des points de vue sublimes. Observez notamment la formation rocheuse appelée Tas de Pois : d’énormes roches plus ou moins alignées, abritant une faune étonnante. Cette pointe se visite facilement à pieds, et de nombreux sentiers facilitent cette découverte. Vous y trouverez aussi un mémorial de la Seconde Guerre Mondiale. La pointe de Pen Hir peut être un super spot pour le coucher de soleil. Durée 1h/1h30

Alignements de Lagatjar

Vers 13h, nous arrivons devant les alignements mégalithiques de Lagatjar qui se situent près de Camaret-sur-Mer. Au nombre de 87, les menhirs se dressent, fièrement, sur un terrain plat. Certains d’entre eux mesurent jusqu’à 3 mètres de hauteur. Le site est classé Monument Historique depuis 1883 mais a bénéficié d’une restauration entre 1928 et 1929. Aujourd’hui, il est facile de s’y promener, et plus difficile de trouver une explication à ces pierres mystérieuses… C’est toujours surprenant et curieux d’observer ces pierres alignées en se demandant pourquoi ?

Camaret-sur-Mer

Le petit village de Camaret-sur-Mer est sympa pour une balade sur le front de mer. Nous en profitons pour faire notre pause sandwich et une petite ballade sur la digue du Sillon. Vous découvrirez une vieille église, des épaves de bateaux et la tour Vauban datant du 17ème siècle.

L’île de l’Aber et son fort

Vers 14h30, nous reprenons la route en direction de l’île de l’Aber et son fort pour essayer d’y être avant la marée haute sinon l’île est inaccessible. Pour accéder à l’Île, il vous suffit d’attendre la marée basse. Comptez environ une demi-heure pour faire l’aller-retour à pied.
Une fois sur l’Île de l’Aber, vous pourrez distinguer les ruines d’un ancien fort datant du milieu du XIX ème siècle. Cet ensemble est vraiment joli et vaut le détour.

Plage de l’île Vierge

Petit paradis terrestre sur le littoral breton, la plage de l’Île Vierge est une magnifique crique naturelle qui se mérite ! Collée à la Pointe de Saint-Hernot, cette plage avec ses eaux bleues translucides a été élu 7ème plus belle plage d’Europe.

Info: l’accès à la plage est interdit depuis peu car elle est jugée trop dangereuse à cause des chutes de pierres. Pourtant, à en juger par le monde qu’il y avait sur la plage, il semblerait que cette interdiction ne soit pas vraiment respectée… Nous ne sommes pas descendus, nous nous sommes simplement approchés un peu du bord pour apercevoir la plage en contrebas.

Mais vous pouvez suivre le sentier au-dessus de la plage. Il vous mènera ainsi jusqu’à la pointe, d’où vous observerez un panorama sur l’horizon. Cependant, munissez-vous d’une bonne paire de chaussures fermées car une fois garé il faudra marcher un peu. Arrivé au bout du chemin, à un croisement sans aucune indication, il faudra prendre sur la gauche pour ensuite tourner dans le premier sentier non privé à droite (3ème chemin). Ensuite, tournez de nouveau à droite et suivez le chemin.

Pour les photos, il faut savoir que le soleil est face à vous le matin donc préférez venir à partir de midi si vous souhaitez faire de jolis clichés.

De retour à la voiture vers 18h, nous rejoignons notre camping pour nous préparer et passer la soirée sur Morgat afin d’assister au feu d’artifice du 14 juillet. N’ayant pas réservé de restaurants et après plusieurs refus car tout était complet, on se contentera d’une pizza à emporter sur la plage. (Et on peut vous dire que manger une pizza sans couverts qui n’a pas été prédécoupée n’est pas une pratique des plus glamour !)

Jour 2 : Suite de la presqu’île de Crozon et cap à l’ouest de Brest

Pour cette deuxième journée, nous consacrons la matinée à découvrir d’autres sites de la presqu’île de Crozon avant de mettre le cap
sur l’ouest de Brest, au-dessus de la Presqu’île, de Plouzané aux alentours du Conquet.

Pointe du Toulinguet

après avoir replié la tente, départ du camping à 9h direction la pointe du Toulinguet avec une magnifique vue sur la plage du Pen Hat. Bel endroit pour manger les viennoiseries du matin qu’on avait récupéré au camping ! On peut apercevoir le phare du Toulinguet par un petit sentier bien qu’il soit inaccessible car situé sur un site militaire protégé du sémaphore.

Fort des Capucins à Roscanvel

Nous reprenons la route vers le fort des Capucins. Sur le trajet, nous faisons un petit arrêt à la Pointe Sainte Barbe plus pour le clin d’œil pour Stéph (ancien militaire) que pour un réel intérêt du site.

Le Fort des Capucins se trouve sur l’îlot du même nom, de l’autre côté de Roscanvel. Il a été construit au milieu du XIXème siècle et installé à un endroit stratégique, à l’entrée de la Rade de Brest. Ce fort est taillé à même la pierre de l’îlot et il a été bâti dans le but de contrôler les passages de toute l’anse de Camaret et de l’entrée de Brest.
Unique accès terrestre, un pont en arc le relie à la côte. Cependant, l’accès au Fort des Capucins est interdit, risque d’éboulement, on se contente du point de vue d’en haut. Nous ne restons donc pas longtemps.

Sur la route aux alentours, découverte insolite d’un char abandonné.

Pointe des Espagnols

Nous arrivons vers midi à la Pointe des Espagnols. On y trouve quelques vestiges et une vue sur la rade de Brest.

Phare et Plage du Petit Minou

Après 1h30 de route, nous arrivons au Phare du Petit Minou. Au-delà d’une appellation plutôt originale, l’endroit est très agréable. Le charme opère dès notre arrivée avec son accès en serpentin, son pont en arc et le phare en lui-même construit sur un ilot rocailleux. En face, nous apercevons la presqu’île de Crozon et notamment le fort des Capucins. Le lieu recèle aussi de vestiges de la Seconde Guerre Mondiale avec notamment des bunkers. La belle plage du Minou se trouve de l’autre côté de la falaise. Spot de prédilection des surfeurs brestois, la plage du Minou est une jolie crique sauvage et sableuse au milieu de pointes rocheuses.

Nous y resterons 2h entre photos, plans avec le drone et petite baignade revigorante !

ATTENTION AU STATIONNEMENT : nous pensions être bien garé et pourtant, nous avons écopé d’une amende à notre retour ! Il n’y a pas de parking devant le phare, juste quelques places improvisées. Il y a certains panneaux d’interdiction de stationnement mais pas là où nous étions et pourtant…

Pointe Saint Mathieu

Vers 16h, nous reprenons la route vers la Pointe Saint Mathieu pour découvrir un joli phare rouge et blanc et les ruines d’une ancienne abbaye très photogénique.

Phare de Kermorvan

Il suffit d’emprunter un sentier d’environ 10 mn pour y parvenir. Vous aurez une très belle vue sur la grande plage des Sablons.

Notre objectif étant de remonter vers le nord du Finistère, nous cherchons un camping vers Roscoff pour passer les 2 prochaines nuits. Nous appelons le Camping Paradis situé à Roscoff (vous avez la musique là ? 😁) afin de nous assurer qu’il y ait des emplacements disponibles. 1 h de route plus tard, nous y arrivons à 19h, juste à la fermeture de l’accueil. Montage de tente, douche et dîner à la crêperie Marie Stuart à Roscoff.

Bien que nous soyons mi-juillet, l’air se rafraichit le soir et je suis contente d’avoir pensé à prendre ma polaire (alors qu’il faisait 45 ° chez nous en partant !) Nous rentrons à 22h45 juste avant la fermeture des barrières du camping puis profitons d’un joli coucher de soleil sur la plage.

Jour 3 – Cap au nord du Finistère

Pour cette troisième journée de road trip, ambiance Seychelles avec de magnifiques plages aux eaux turquoise dignes de la Corse (sans la chaleur de l’eau 😁), le phare le plus haut d’Europe avec ses 82,50 m et des chaumières toutes mignonnes perdues au bord de l’océan.

Bon plan : Pour découvrir la côte bretonne depuis la mer et profiter des plus belles plages, vous pouvez louer un bateau à la journée ou sur plusieurs jours avec ou sans skipeur.

Plage du Theven à Santec

Après un réveil au son des vagues devant la plage de notre camping, direction la plage du Theven à Santec où la quiétude règne en ce début de matinée.

Plage des Amiets

Après un petit arrêt au Proxi du coin pour acheter un sandwich pour notre déjeuner, nous arrivons vers 9h30 sur la plage des Amiets, située dans le village de Cléder. Il s’agit d’une longue plage entourée de rochers entre les dunes de sable et la mer.

La marée est encore haute, la couleur de l’eau est magnifique avec ses rochers aux allures de Seychelles. Lorsque la marée descend, on peut rejoindre les gros cailloux par un banc de sable. Nous mangeons nos petites viennoiseries du matin, prenons pleins de photos, on en profite aussi pour sortir le drone. Nous y resterons presque 3 h tellement on s’y sent bien !

Dunes de Keremma

Vers 12h30, nous nous dirigeons vers les dunes de Keremma, près de la ville de Plouescat. Il est 13h lorsque nous arrivons. Ce sera notre spot pique-nique ! Dommage que nous arrivions à marée basse…

Conseil : pour profiter pleinement de la Bretagne, il est judicieux de se renseigner en amont sur les horaires des marées. Ce n’est pas toujours facile de jongler entre les différents lieux sur une même journée et quasi impossible d’être sur tous les spots au meilleur moment. Il faudra donc prioriser vos choix ou revenir le lendemain. 😉

Meneham

Après notre rapide pause sandwich, nous reprenons la route vers le petit village isolé de Meneham qui est un site classé avec des chaumières au milieu d’un superbe décor face à la mer.

Nous nous baladons durant 1h au milieu des maisons de chaume. Pris en étau entre les rochers, son corps de garde du 17ème siècle ne vous laissera pas indifférent, tout comme ses charmantes chaumières aujourd’hui restaurées.

Le lieu est très bien aménagé, vous y trouverez notamment à l’intérieur de certaines maisons de nombreux panneaux explicatifs sur l’histoire de ce village autour de la pêche et de l’agriculture, des vidéos pour s’immerger dans la vie quotidienne de l’époque.
Vous aurez également de belles plages à l’arrière mais une fois encore, nous y étions à marée basse.

Phare de l’île Vierge

En milieu d’après-midi, nous décidons de rejoindre l’île Wrac’h car j’avais vu de jolies photos sur les réseaux sociaux mais à marée basse, forcément, ça ne rend pas pareil ! 🙂

Nous décidons donc d’aller découvrir le phare de l’île Vierge, le plus haut d’Europe avec ses 82,50 mètres. Le phare qui se trouve à un peu plus d’un kilomètre de la côte est accessible en bateau si vous souhaitez l’approcher au plus près. Il est vraiment joli dans le décor rocailleux du littoral et avec les bateaux de pêche tout autour.

Vous y trouverez également la statue de Victor Hugo regardant le phare, « L’Homme qui marche », de René Coutelle. Il semblerait que Victor Hugo soit venu à Plouguerneau et que le Phare de l’Ile Vierge l’ait inspiré, d’où cette statue le représentant faisant face à ce phare.

Pointe de Perharidy

Sur la route du retour, nous nous arrêtons rapidement à la plage des Boutrouilles qui doit être très jolie à marée haute. Avant de rejoindre notre camping à Roscoff, nous arrivons à la Pointe de Perharidy un peu avant 18h.

L’endroit est propice à une jolie balade pour découvrir les vues sur Roscoff et l’ile de Batz mais aussi pour profiter de sa belle plage de sable blanc. Mais la marée est toujours basse, disons au même niveau que notre motivation ! Du coup, nous préférons rentrer pour prendre une bonne douche avant d’aller nous balader dans le centre de Roscoff où nous dînerons chez Corinne ! Un très bon restaurant qui nous changera un peu des crêpes. 🙂 De retour au camping, dernier coucher de soleil sur la plage pour faire de jolis rêves…

Jour 4 : Les Côtes d’Armor ou la vie en (granit) rose !

Pour notre dernier jour en Breizh, nous avons quitté le département du Finistère pour aller découvrir un petit bout des Côtes-d’Armor et la célèbre côte de Granit Rose avec Trégastel, Ploumanac’h et Perros-Guirec. Encore de belles découvertes mais une eau toujours bien trop fraîche pour mon sudiste. 😁 Mais, comme on aime les défis, on s’est quand même baigné (enfin immergé 2 minutes serait plus exact) dans la Manche ! Oui, on est des dingues ! 🤣

Pointe de Pen Lan

Avant de quitter le Finistère, nous souhaitions faire une halte au château du Taureau, situé sur la Pointe du Pen Lan, accessible par un petit sentier pentu de 500 mètres. Il est encore un peu tôt pour que le turquoise de l’eau ressorte vraiment mais on devine largement le potentiel. Juste à côté, se trouve la jolie plage de Tahiti.

Trégastel

Après 1h de route, nous rejoignons Trégastel pour ses magnifiques plages à l’eau turquoise, au sable blanc et entourées de rochers roses. Nous nous baladons sur la Grève (=plage) blanche puis la Grève rose située juste à côté.

L’île Renotte

En fin de matinée, nous rejoignons l’île Renotte accessible à pied avant de nous balader dans le bourg de Trégastel. Nous en profitons pour acheter quelques souvenirs à la Biscuiterie et déjeuner à la crêperie Nomad, la meilleure crêpe de notre séjour !

Ploumanac’h : plage de Saint Guirec, sentier des douaniers et le phare de Men Ruz

En début d’après-midi, nous rejoignons Ploumanac’h, le cœur de la côte de Granit Rose, commune voisine de Saint Guirec. Vous trouverez plusieurs parkings pour vous garer et accéder à la plage de Saint Guirec puis au fameux sentier des douaniers pour rejoindre le célèbre phare de Men Ruz. Il y a pas mal de monde en ce milieu du mois de juillet. Le site semble très touristique.

Plage du Trestraou à Perros-Guirec

Après une petite glace chez Keo à Ploumanac’h, nous reprenons la voiture pour la plage du Trestraou de Perros-Guirec. Nous y arrivons à marée basse mais elle n’est pas si loin. On décide donc de se poser une petite heure et même de faire une petite immersion de 2 minutes dans l’eau ! On a beau essayer de se motiver, ça reste quand même la Manche et 15° c’est quand même vraiment froid ! 🙂
Coup de cœur pour ces jolies cabanes colorées.
Est-ce parce que nous sommes Dimanche mais nous remarquons qu’il y a nettement plus de monde ici que durant les jours précédents dans le Finistère.
Après ces 4 jours d’escapade bien agréables, il était temps pour nous de retrouver notre douceur angevine !

Où dormir en mode camping en Bretagne ?

Pour visiter la presqu’île de Crozon

L’avantage de ce camping est qu’il est bien situé pour visiter la presqu’île et qu’il est possible de rejoindre à pied par un petit chemin à l’arrière du camping, en 20 mn, le centre de Morgat où vous trouverez restaurants, bars, boutiques en front de mer.
Nous y avons passé 2 nuits sur un emplacement tente + électricité. Prévoyez adaptateur et rallonge d’environ 15 mètres. Il y a une piscine, possibilité de commander des viennoiseries la veille pour le lendemain matin.

Tarif pour 2 nuits, 2 personnes, emplacement tente + électricité : 55 €

Voir tous les hébergements à Morgat 

Pour visiter le nord du Finistère

Camping bien placé, sanitaires un peu vétustes mais en travaux. Accès direct à une plage quasi privée, c’est top de s’endormir et se réveiller au son des vagues.

Tarif pour 2 nuits, 2 personnes, emplacement tente + électricité : 63 €

Nos bonnes adresses

  • Crêperie La Bolée, Morgat
  • Crêperie Nomad, Trégastel
  • Restaurant Pizzeria Della Spiaggia, Morgat : la carte avait l’air sympathique, nous y avons pris des pizzas à emporter qui étaient plutôt bonnes.
  • Pizzeria et grill Chez Corinne, Roscoff, très bonne escalope Involata

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.