Nouvelle-Zélande : Visiter le parc Abel Tasman en 1 jour

Visiter le parc Abel Tasman fait partie des incontournables d’un road trip en Nouvelle-Zélande. Situé au nord de l’île du Sud, ce parc national offre un paysage côtier aux eaux turquoise cristallines au sein d’une végétation luxuriante. Il est aussi le plus petit des parcs nationaux du pays, avec tout de même 225 km² de superficie. Il est donc impossible d’en faire le tour en une journée. Cependant, avec un peu d’organisation et en suivant nos conseils, vous pourrez déjà en avoir un bel aperçu.

Organiser et préparer sa visite au parc Abel Tasman

Avec 180 000 visiteurs par an, le parc national Abel Tasman est sans doute la destination touristique la plus populaire de Nouvelle-Zélande. Il fut nommé en l’honneur de l’explorateur Abel Tasman, qui devient en 1642 le premier Européen à voir la Nouvelle-Zélande. On y trouve, entre autres, le meilleur climat du pays, des plages de sable fin orangé et une mer transparente. C’est pourquoi, il est fortement conseillé de préparer et réserver votre visite plusieurs semaines à l’avance, notamment si vous souhaitez y passer plusieurs jours.

Parc Abel Tasman en Nouvelle-Zélande

Le parc ne comporte aucune route intérieure, ce qui peut sembler être un inconvénient. Mais c’est aussi et surtout un moyen de préserver la nature. Il existe heureusement de nombreuses solutions pour circuler et se loger sur place.

Ainsi, les hébergements situés dans le parc se gagnent uniquement à pied, en kayak ou en bateau-taxi. Il existe 4 refuges et 19 campings qui jalonnent le littoral bénéficiant d’emplacements de rêve mais au confort minimal, sans électricité ni chauffage. Malgré cela, ces hébergements sont pris d’assaut, surtout en haute saison, ce qui fut notre cas. N’ayant rien réservé ni préparé à l’avance, plus aucun hébergement à l’intérieur du parc n’était disponible. Nous avons donc trouvé un camping en dehors du parc, à Marahau, pour garer notre van et y passer la nuit.

Marahau constitue le camp de base idéal si vous disposez d’une seule journée sur place pour visiter le parc Abel Tasman. La ville est située à proximité du début de l’Abel Tasman Coast Track, l’une des randonnées les plus populaires du parc. La majorité des bateaux-taxis et des tours opérateurs sont donc basés sur place.

Notre camping à Marahau : Old MacDonalds Farm
A savoir que le premier camping où l’on voulait aller était full, le second aussi… Pensez donc si possible à réserver votre camping quelques jours à l’avance si vous voulez avoir le choix.

Quelle randonnée choisir ?

Parc Abel Tasman en Nouvelle-Zélande

Un des magnifiques points de vue sur L’Abel Tasman Coast Track

Il existe plusieurs randonnées au sein du parc Abel tasman et pour parcourir sa côte qui fait plus de 60 km, plusieurs jours sont nécessaires. Alors, si comme nous, vous n’avez qu’une journée, il va falloir faire des choix.

De plus, sur une journée, vous serez obligé de prendre un bateau-taxi car il n’y a pas de route. On peut aussi faire du kayak mais gardez à l’esprit que tout est cher!

Parmi les nombreuses randonnées du parc, l’Abel Tasman Coast Track figure parmi les neuf plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande. Le circuit qui longe la côte durant 55 km se parcourt intégralement en 3 à 5 jours et vous transporte dans un univers à la beauté sauvage.

L’Abel Tasman Coast Track

Le sentier qui serpente au milieu des fougères est accessible à tous. Les cours d’eau sont enjambés par des ponts, parfois suspendus, mais sans le moindre danger. Très bien balisé, il est impossible de se perdre et le chemin ne grimpe jamais au-delà de 150 m de dénivelé.

Vous n’êtes bien sûr pas obligé de suivre l’intégralité du circuit. Des bateaux-taxis peuvent vous déposer et vous récupérer où bon vous semble. En clair, il vous suffit de récupérer une carte – et comme on est sympa, on vous la donne 😉 Choisissez ensuite votre itinéraire en fonction de vos envies et capacités de marche. Puis, réservez une navette pour rejoindre le sentier où vous souhaitez démarrer. Que vous disposiez de quelques heures ou de plusieurs jours, il y a forcément une randonnée adaptée à votre niveau et à vos envies.

Carte des randonnées au Parc Abel Tasman avec horaires des navettes

Notre choix : le parcours de Bark Bay à Anchorage

Nous avons donc choisi de parcourir un bout de l’Abel Tasman coast track, un sentier très prisé des randonneurs reliant Bark Bay à Anchorage. Cette randonnée peut se faire sur 9 km à condition d’arriver à marée basse à Anchorage. Evidemment, lors de notre passage c’était marée haute (sinon c’est moins drôle 🙂 ) ce qui rajoute environ 3 km puisqu’il faut contourner par les terres.
Au total, en comptant les accès aux points de vue, nous avons parcouru pas moins de 15 km à un rythme soutenu. Ce sentier n’étant pas accessible en voiture, il faut prendre un bateau-taxi qui vous dépose à un point A, vous faites votre rando et il vient vous chercher quelques heures plus tard au point B. Il ne faut donc pas traîner afin de ne pas rater le bateau!

Le parcours en détail

Nous avons d’abord pris un bateau-taxi de Marahau jusqu’à Bark Bay. Nous avons ensuite rejoins Anchorage à pied, ce qui représente environ 12 km de marche (sans les détours aux points de vue) plutôt facile. Enfin, un bateau-taxi nous a récupéré à Anchorage pour nous ramener à Marahau.
Bateau-Taxi réservé la veille au camping (152 NZD pour 2) avec la compagnie Watertaxi.

On aurait aussi pu choisir de faire les 12 km de Marahau à Anchorage et prendre un bateau-taxi pour le retour mais ce n’est peut-être pas le plus beau.

Une navette est venu nous chercher au camping à 8h30 pour nous amener sur le site où nous montons dans le bateau-taxi en direction de la mer. Une fois sur l’eau, nous passons d’abord devant Split Apple Rock, une formation rocheuse particulière, puis le bateau-taxi nous dépose sur la plage de Bark Bay vers 10h. Nous entamons alors la randonnée à pied alternant entre plages, sentiers forestier et côtier. Pensez à prévoir suffisamment de temps pour rejoindre les différents points de vue le long du parcours. Nous arrivons à Anchorage à 15h. Il nous aura donc fallu 5h pour parcourir environ 15 km à un rythme soutenu, comprenant de nombreux arrêts et pause déjeuner. Nous avons juste le temps de profiter d’une petite baignade malgré la fraîcheur de l’eau et le bateau-taxi nous ramène à Marahau.

Faire du kayak au parc Abel Tasman

Le kayak est le moyen de transport idéal pour rejoindre certaines parties du parc inaccessibles à pied. Autre avantage, et pas des moindres, il permet de s’affranchir des marées qui bloquent parfois le passage aux randonneurs.

faire du kayak au parc Abel Tasman en Nouvelle-Zélande

Cette option peut s’envisager sur une journée ou plusieurs et peut être combinée avec de la marche. Vous pouvez par exemple prendre le canoë le matin, pagayer 2-3h puis mettre le canoë sur un des bateaux-taxis (ou le bateau du loueur) et rentrer à pieds en 2-3h.

D’ailleurs, si c’était à refaire, c’est sans doute l’option que nous choisirions car la randonnée est sympa mais souvent dans la forêt. Il faut s’en écarter pour accéder aux points de vue et aux plages qui sont tellement belles qu’on était un peu frustré de ne pas pouvoir en profiter aussi longtemps qu’on aurait aimé…
Mais cette journée fut encore magnifique. La Nouvelle-Zélande ne cesse de nous émerveiller !

Après cette journée inoubliable au parc Abel Tasman, nous reprenons la route à la recherche d’un camping gratuit. On galère un peu à trouver, beaucoup sont déjà pleins et nous finirons sur un parking de supermarché à Nelson avec les WC publics de l’autre côté de la route sur un autre parking où l’on peut dormir la nuit mais déjà plein lui aussi. Le lendemain, nous reprenons la route direction Kaikoura, dernière étape de notre périple dans l’île du sud avant de prendre le ferry pour rejoindre l’île du Nord ! 

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.