2 semaines en corse du nord au sud

Road trip en Corse : 2 semaines du nord au sud

On entend souvent dire « la Corse, on y va une fois par hasard, on y retourne toujours par amour ». En ce qui me concerne, le hasard a frappé il y a 20 ans et mon amour pour l’île de beauté est toujours aussi fort. Et ce, même après avoir parcouru le monde pendant 1 an à travers les plus beaux endroits de la terre.

Malgré les années et les conséquences parfois malheureuses du tourisme de masse, la Corse reste un petit bout de paradis mêlant terre et mer où l’authenticité perdure et où il est encore possible de trouver des endroits tranquilles même en plein été !

Pour celles et ceux qui se demandent où partir en Corse ? Qui hésitent entre le Nord et le Sud, nous avons la solution : faire le tour de la Corse ! Nord, sud, ouest, est, la Corse toute entière est un joyau. Chaque région à son intérêt et nous sommes incapables de choisir une partie plus qu’une autre. C’est pourquoi on vous conseille fortement de faire comme nous, de ne pas choisir et de découvrir toutes les beautés de cette île.

Premier voyage après un tour du monde

C’est dans un contexte un peu particulier que nous sommes retournés nous ressourcer sur notre île de cœur au début de l’été.

Après 10 mois sans voyages dont 2 confinés et un mois de juin difficile sur le plan familial, nous avions plus que besoin de prendre l’air !
Nous avions longuement hésité quant à la destination de notre premier voyage post tour du monde mais le besoin d’un retour aux sources l’a finalement emporté.
C’est donc en France (où presque ?) sur notre île de cœur que nous avons passé nos premières vacances après notre retour à une vie « normale ».
Et il faut croire qu’on avait eu du flair en début d’année en choisissant de voyager français cette année ! En effet, nous avions réservé nos vols, les hébergements et la location de la voiture environ 6 mois avant. C’est le meilleur moyen pour obtenir des prix intéressants et avoir encore du choix dans les hébergements.

Suite au contexte lié à ce fichu Coronavirus, nous avons été, jusqu’au dernier moment, dans l’incertitude de pouvoir partir. Finalement, hormis quelques petits changements d’horaires et de réajustements nécessaires, nous avons pu partir comme prévu le 26 juin 2020 !

Trouver un parking à l’aéroport de Nantes

Notre vol étant prévu à 6 h du matin au départ de l’aéroport de Nantes, nous avions réservé un parking privé (NGPark), situé à 2 km de l’aéroport via la plateforme OnePark. Venant d’Angers, il nous fallait un parking pour laisser notre voiture durant notre séjour. Bien moins cher que les parkings de l’aéroport, ces parkings indépendants sont très sécurisés et disposent d’une navette qui vous dépose directement au pied de l’aéroport et vient vous chercher à votre retour.

Réservez en quelques clics votre place de parking partout en France et en Europe!
Et profitez de 10% de réduction sur votre première réservation !  

Après une nuit blanche, nous avons dû nous plier aux nouvelles mesures sanitaires (port du masque obligatoire dans l’aéroport et pendant toute la durée du vol). Heureusement ce dernier n’est que de 1 h 30. Surtout que ce vol fut plutôt mouvementé. Nous avons eu le droit à de grosses turbulences dû à quelques orages sans compter qu’on a bien cru qu’une passagère assise à côté de nous était décédée en plein vol ! On a vécu ce moment comme dans les films, vous savez celui où l’hôtesse de l’air fait son appel micro paniquée « est-ce qu’il y a un médecin dans l’avion ?! » Heureusement, tout est bien qui finit bien ! La dame est vivante, nous aussi et on a pu profiter à fond de nos 2 semaines sur l’île de beauté !

2 semaines pour faire le tour de la Corse

Nous avons choisi de répartir notre séjour de la manière suivante :

  • 10 jours de Bastia à Ajaccio en passant par le Cap Corse en changeant d’hébergements à chaque étape. Cela nous a permis de réduire au maximum les temps de trajets. Car même si les distances d’un point à un autre ne sont pas énormes, les routes sont sinueuses, avec de nombreux virages, on dépasse rarement les 70 km/h. Aussi, regardez-bien le temps de trajet prévu sur GOOGLE Map plutôt que le nombre de kilomètres. D’autant plus qu’il vous faudra ajouter les pauses photos le long de la route qui seront nombreuses !
  • 1 semaine dans le même hébergement vers Porto Vecchio pour explorer le sud/ sud-ouest. Une semaine plus tranquille axée sur le farniente, où l’on a surtout profité des plus belles plages de Corse.

 Itinéraire détaillé de notre road trip en Corse

Bastia – Cap Corse – Saint Florent – Calvi – Porto – Ajaccio – Porto Vecchio

  • Jour 1 : Bastia – Macinaggio : 55 km / 1h15 – Nuit à Macinaggio
  • Jour 2 : Cap Corse côte Est et randonnée chemin des douaniers – Nuit à Macinaggio
  • Jour 3 : Macinaggio – Patrimonio: 70 km / 1h45 / Cap Corse côte ouest – Nuit à Patrimonio
  • Jour 4 : Saint Florent : plages du Désert des Agriates – Nuit à Patrimonio
  • Jour 5 : Saint Florent – Calvi : 70 km / 1h30 – Presqu’île de la Revelatta – Nuit à Calvi
  • Jour 6 : Calvi – Vallée du Fango : 30 km / 40 mn – Vallée du Fango – Porto : 55 km / 1h40 – Nuit à Porto
  • Jour 7 : Calanques de Piana – Nuit à Porto
  • Jour 8 : Gorges de Spelunca + forêt d’Aïtone – Plage de Rondinara – Nuit à Porto
  • Jour 9 : Porto – Ajaccio : 70 km / 1h30 – Balade aux îles sanguinaires – Nuit à Ajaccio
  • Jour 10 : Ajaccio (ou Propriano) – Porto Vecchio : 145 km / 2h15 – Nuit à Porto-Vecchio
  • Jour 11 : Plage de Santa Giulia – Nuit à Porto-Vecchio
  • Jour 12 : Bonifaccio – Nuit à Porto-Vecchio
  • Jour 13 : Plage de Palombaggia/Tamariccu – Nuit à Porto-Vecchio
  • Jour 14 : Forêt de l’Ospédale et cascade Piscia di Ghalu – Nuit à Porto-Vecchio
  • Jour 15 : Plage de Santa Giulia  – Nuit à Porto-Vecchio
  • Jour 16 : Plage de Palombaggia et balade à cheval – Nuit à Porto-Vecchio
  • Jour 17 : vol retour – Journée libre

3 jours au Cap Corse

En arrivant à l’aéroport de Bastia à 8 h, nous partons récupérer notre voiture de location et démarrons notre première journée avec la découverte du Cap Corse, la partie la plus au nord de l’île que je n’avais jamais visité malgré mes nombreux séjours en Corse. Une côte sauvage magnifique, de vieux villages aux ruelles de pierre, des tours génoises, sans oublier un peu de farniente à la piscine de notre hôtel que l’on pourrait qualifier de privatisée ! En effet, les touristes ne semblent pas se bousculer cette année. Début de saison ou effet Covid ? Le fait est qu’il y avait peu de monde, surtout la première semaine.

Cap Corse

Sur la route entre Bastia et Macinaggio, notre point de chute pour notre première nuit, nous nous arrêtons au joli village de Erbalunga pour aller explorer le vieux port et découvrir la tour génoise au bout de la petite péninsule.

Vous pouvez continuer votre route en voiture vers le nord le long de la D80 et parcourir 14 kilomètres jusqu’à Porticciolo afin de faire une promenade dans son joli petit port.

Fatigués de notre nuit blanche, nous avons préféré continuer directement jusqu’à Macinaggio, la marine de Rogliano.

Sachez qu’à cinq kilomètres de Macinaggio, vous trouverez un petit parking près du belvédère de Rogliano qui offre une vue panoramique.

Nous profitons du reste de l’après-midi pour nous reposer à la piscine de notre hôtel. Macinaggio est un très bon point de chute pour visiter le Cap Corse sur 2 jours.

Sentier des douaniers au Cap Corse

Le lendemain matin, après une bonne nuit de sommeil nous entamons LA rando à ne pas manquer au Cap Corse : le sentier des douaniers qui relie le village de Macinaggio à celui de Centuri, soit 19 km de marche en longeant la côte et en profitant de splendides points de vues.

Le sentier est divisé en 2 tronçons :

  • De Macinaggio à Barcaggio, 3 h 30 de marche aller en longeant le bord de mer. C’est la partie la plus intéressante avec arrêts possibles pour la baignade.

Nous avons été jusqu’à la tour de Santa Maria et au total nous avons mis le double de temps (soit environ 6 h) en comptant les arrêts photos toutes les 2 minutes et une petite pause baignade sur la plage de Tamarone !

  • De Barcaggio à Centuri, l’autre tronçon est un peu plus ardu et prend environ 4 heures de marche. Ici, pas vraiment de possibilité de se baigner en cours de route, le sentier surplombant la mer sur une grande partie du trajet.

Pour le retour, vous aurez 2 possibilités :

  • A pied en faisant le chemin en sens inverse. On vous conseille alors de couper par la chapelle Sainte Marie, ce qui permet de réduire le temps de marche de pratiquement 1 heure.
  • Prendre un bateau à Barcaggio qui vous ramènera à Macinaggio. C’est l’occasion idéale d’admirer le Cap Corse depuis la mer. Une seule compagnie propose ce service, il faut réserver au minimum 24 h à l’avance votre trajet.

Navettes MACINAGGIO > BARCAGGIO : 10 h et 14 h  / BARCAGGIO > MACINAGGIO 11 h et 1 5h

Vous pouvez vous procurer la carte du sentier des douaniers à l’office de tourisme de Macinaggio, sur le port.

C’est également au niveau du port que vous trouverez des parkings gratuits où laisser votre voiture le temps de la randonnée.

Vous pouvez aussi opter pour une croisière commentée de 2 heures au départ de Macinaggio avec arrêt baignade pour découvrir le Cap Corse, ses tours génoises, l’archipel des Finocchiarola et Barcaggio. Idéal si vous n’avez pas envie de marcher.

Après l’effort, le réconfort avec un p’tit jacuzzi dans notre résidence.

Découverte de la côte ouest du Cap Corse

Après la côte Est, découverte de la côte Ouest du Cap Corse de Macinaggio à Patrimonio. Du célèbre Moulin de Mattei pour une superbe vue sur le Cap Corse, en passant par les villages de Centuri, Pino et bien sûr Nonza où l’on peut profiter de la seule plage de galets noirs de Corse (et non pas de sable noir comme on le lit parfois).
Pour finir, rien de telle qu’une petite dégustation des vins de l’île dans l’un des nombreux domaines viticoles de Patrimonio.

Point de vue du moulin Mattei

Après une petite marche d’environ 15 minutes dans la caillasse, vous arrivez devant ce joli moulin blanc au toit conique en tuiles rouges, le Moulin Mattei. Vous serez récompensé par une vue imprenable sur la pointe du Cap Corse et sur la mer, mais également sur le port de Centuri en allant vers la droite.

Pause déjeuner au port de Centuri

Reprenez la voiture et roulez ensuite jusqu’au port de Centuri. C’est un petit détour de la route principale, mais le port et le village pittoresque en valent la peine. C’est un bon endroit pour s’arrêter pour déjeuner selon l’heure à laquelle vous avez démarré votre deuxième journée.

Vous pouvez ensuite rejoindre le village de Pino en faisant un petit détour de quelques kilomètres. Bien qu’il n’y ait pas grand-chose ici, c’est un bon endroit pour faire une pause et visiter l’église baroque du 18ème siècle. Il y a aussi de belles vues le long de la côte. Vous pouvez faire une promenade jusqu’à la marina située au-dessous du village si vous le souhaitez, mais cela vous demandera plus d’une heure de marche. Ne la tentez donc que si vous avez suffisamment de temps. D’ailleurs, si ne vous êtes pas levé très tôt pour cette deuxième journée de votre tour du Cap Corse, oubliez Pino et allez plutôt directement visiter le magnifique village de Nonza.

Visiter Nonza et sa célèbre plage de galets noirs

Le meilleur point de vue se trouve au niveau de la tour paoline, construite en 1760 pour protéger le village. Elle se trouve en contrebas de Nonza et est accessible par des escaliers situés à l’entrée du village. Pour boire un verre à Nonza, rendez-vous au restaurant « La Sassa ». Véritable institution, il se trouve à côté de la tour et sa terrasse est l’endroit parfait pour se poser et contempler la vue.

Prenez aussi le temps d’entrer dans l’église Sainte-Julie, sur la place du village. À l’intérieur, vous trouverez un autel en marbre polychrome fabriqué à Florence en 1693.

Pour rejoindre la plage de Nonza, vous n’aurez pas d’autre choix que de descendre un petit chemin escarpé pendant environ 20 minutes. Optez pour de bonnes chaussures plutôt que des tongs.

Après Nonza et en fonction du temps qu’il vous reste, vous pouvez opter pour un arrêt à la plage de Catarelli sur la commune de Farinole, une des rares plages de sable du Cap Corse. Nous nous étions déjà baigné à Nonza, du coup, nous avons poursuivi notre balade jusqu’au village de Patrimonio.

Dégustation de vins à Patrimonio

Patrimonio est situé à l’extrême Sud-Ouest du Cap Corse, juste avant Saint-Florent et le désert des Agriates.

Le village est célèbre pour ses vins d’appellation d’origine contrôlée, l’AOC Patrimonio. Il fait partie de la route des vins qui regroupe plusieurs domaines vinicoles de la région. La plupart d’entre eux proposent d’ailleurs des dégustations.

Parmi les domaines de renommée internationale, vous trouverez: · L’Orenga de Gaffory qui produit le vin rouge le plus vendu de l’île. Nous y avons goûté un très bon muscat que l’on a d’ailleurs ramené dans nos valises !

Où dormir pour visiter le Cap Corse?

Nous vous recommandons de loger vers Macinaggio. Ce charmant village possède un port agréable, de bons restaurants, un parking facile d’accès et surtout le début de la promenade sur le sentier des douaniers afin que vous puissiez vous installer dans votre logement et vous promener ensuite sans prendre la voiture.

On vous recommande vivement la Résidence de Tourisme Hotel Stella Marina à Macinaggio. Les chambres sont confortables, propres, modernes et lumineuses avec une grande terrasse. l’accueil est chaleureux, belle piscine avec transats et jaccuzzi à disposition ainsi qu’un terrain de pétanque. Le port avec les restaurants et le départ du sentier des douaniers sont accessibles à pied en quelques minutes.

Sur le port, on vous recommande de tester le restaurant U Lampione.

Nous avions aussi repéré Marina D’oro : Situé sur le port de Macinaggio, à 100 mètres de la plage. Chambre double à la décoration sobre à partir de 70€, petit-déjeuner à 7.50€. Les plus: terrasse avec jacuzzi, l’emplacement à proximité des restaurants et commerces.

Adonis Macinaggio: Situé en face du port. Studio et appartement avec kitchenette et balcon avec vue sur le jardin ou sur la mer à partir de 75€. Les plus: logement refait à neuf, la propreté, le parking privé gratuit. ·

Hotel U Ricordu : Situé à 150 mètres du port. Chambre double moderne et chaleureuse à partir de 80€, petit-déjeuner à 14€. Les plus: les 2 piscines extérieures chauffées, le jacuzzi, le confort de la literie, le calme. ·

Pour un séjour de luxe au Cap Corse : Le Tomino : Situé sur les hauteurs de Macinaggio. Suite très confortable et spacieuse avec terrasse privée et vue sur la mer à partir de 345€, petit-déjeuner à 19€. Les plus: la piscine à débordement, la vue exceptionnelle sur la baie, le restaurant, l’environnement calme et reposant.

Saint-Florent : le désert des Agriates et ses plages

Au départ du port de Saint-Florent, vous pouvez rejoindre les 2 plages qui font la réputation du désert des Agriates et sont régulièrement classées parmi les plus belles de l’île:

  • La plage de Saleccia, une splendide plage de sable fin et eau turquoise bordée par le maquis et la forêt de pins.
  • La plage du Lotu, toute aussi jolie avec son eau translucide. Mais peut-être un peu plus fréquentée car la majorité des personnes s’arrêtent ici sans rejoindre Saleccia.

Au départ de Saint-Florent, on peut rejoindre les 2 plages du Lotu et Saleccia en taxi boat. La compagnie Le Popeye est la plus connue. Comptez entre 25 € et 30 €/adulte pour la formule aller / retour dolce vita sans 4×4 (celle que l’on a choisie) :

aller en taxi boat à saleccia (20 mn), puis rejoindre la plage du lotu à pied (entre 45 mn et 1 h de marche) pour rentrer en navette à Saint-Florent (20 mn); ou l’inverse : prendre la navette jusqu’au lotu, rejoindre saleccia à pied et rentrer en taxi boat sur Saint-Florent.

D’autres formules existent, vous pouvez les consulter ici.

Pour passer de l’une à l’autre, vous avez le choix entre un chemin par l’intérieur, plus court (45 mn) mais moins sympa ou le sentier qui longe la côte, un peu plus long (1 h) mais aussi plus sympa ! Devinez lequel on a choisi ?!

Dans le cadre magnifique du désert des Agriates, une eau transparente, des dégradés de bleu, une plage au sable blanc, bref, un décor de carte postale qui n’a rien à envier aux Caraïbes si ce ne sont les palmiers mais les montagnes et le paysage sauvage sont tout aussi beaux.

Au retour, profitez d’une pause bien méritée sur la place du village de Saint-Florent et baladez-vous dans les ruelles. Vous y trouverez de nombreux restaurants et boutiques.

Où dormir à Saint Florent ?

Venant du Cap Corse, nous avons passé 2 nuits à Patrimonio, situé à quelques minutes de Saint-Florent, dans un logement Airbnb.

Nous avions aussi repéré l’hôtel Adonis à Saint-Florent. Situé à 600 mètres du centre de Saint-Florent. Studios et appartements climatisés avec kitchenette et balcon à partir de 70€, petit-déjeuner à 9.50€. Les plus : la piscine, la propreté, le rapport prestations/prix. Ça nous semble le meilleur choix pour un séjour économique à Saint-Florent!

Calvi et la presqu’île de la Revellata

Nous continuons notre Road trip en Corse sur la côte ouest de Patrimonio à Calvi.

Petite cité médiévale, capitale de la Balagne où vous pourrez admirer sa citadelle génoise du 13èmesiècle.  Face au port vous avez de nombreux petits bars et restaurants et pleins de petits magasins pour faire du shopping. Ne manquez pas la très jolie église Sainte Marie.

Ayant déjà visiter la ville lors d’un précédent voyage, nous avons consacré notre journée à un site touristique de Corse un peu moins connu: la Revellata.

La pointe de la Revellata est une presqu’île assez sauvage dont on peut faire tout le tour à pied à travers une randonnée de 10 km en passant par le sentier des crêtes pour aller jusqu’au phare (qui ne se visite pas) et longer de jolies petites criques sauvages.

Et si vous voulez découvrir le plus beau point de vue sur la baie de Calvi, rejoignez la chapelle de Notre-Dame-de-la-Serra, à seulement 5 minutes en voiture de la Revellata sur une petite route étroite, laquelle passe devant de beaux rochers de Tafoni. Mais la chapelle même n´est pas le but du détour, car d’ici, on a un panorama sensationnel! On aperçoit tout le Golfe de Calvi, la ville et en fond les premiers sommets, qui dépassent les 2000 m.

3 jours à Porto

De Calvi à Porto, la route qui longe la côte offre de magnifiques paysages même s’il faut parfois avoir le cœur bien accroché dans les virages !

Vallée du Fango, classée réserve naturelle de biosphère par l’UNESCO

Située à 40 minutes au Sud de Calvi, le lieu est réputé pour ses nombreux bassins naturels où l’on peut se baigner dans une eau cristalline et plutôt bonne. La vallée est très fréquentée par les familles, c’est l’endroit idéal pour se baigner avec des enfants et pique-niquer au bord de l’eau. Vu que la route n´est jamais très éloignée du fleuve, les lieux de baignades sont accessibles rapidement.

Plusieurs balades et randonnées partent aussi de là. N’oublions pas le « Ponte vecchiu », antique pont génois, magnifiquement restauré qui enjambe le Fango.

A 10 minutes en voiture de la vallée, vous pouvez également vous rendre à Galéria. Il est possible d’y louer des canoës pour parcourir le delta du Fango et observer la faune et la flore.

Les Calanques de Piana

Par la route, par les sentiers de randonnées où en bateau, les Calanques de Piana font partie des incontournables d’un voyage en Corse. Sans doute l’un des plus beaux sites de Corse ! Les rochers des falaises de porphyre (du granit rouge) sont d’une couleur éclatante et revêtent des formes étonnantes dues à l’érosion.

Contrairement à la réserve de Scandola, il est possible de se promener à pied dans les calanques. Plusieurs sentiers permettent de les explorer et de découvrir de beaux points de vue sur tout le Golfe de Porto.

Visiter les calanques de Piana en voiture

La façon la plus classique de visiter les calanques de Piana c’est d’emprunter l’unique route qui relie les villages de Piana et de Porto : la D81. Étroite et sinueuse, cette magnifique route vous mènera au cœur des calanques sur environ 2 km.

En pleine saison estivale, vous ne serez pas seuls et les quelques stationnements possibles le long de la route souvent occupés. Essayez de visiter les calanques de Piana en voiture tôt le matin pour en profiter plus sereinement. Mais les rochers seront encore dans l’ombre. La lumière de fin de journée est sans doute celle qui met le mieux en valeur la couleur orangée de la roche.

Pour trouver le fameux « cœur » des Calanques, il faut vous positionner au niveau de cette borne kilométrique :

où trouver le cœur de Piana en Corse

Pour vous rendre compte sur Google Maps cliquez ici. (Street View)

Visiter les calanques de Piana à pied

Pour visiter les calanques de Piana à pied, vous avez plusieurs options. Il existe plusieurs sentiers de randonnées, de longueurs et de difficultés différentes :

  • le château fort (facile, 1h AR)
  • le sentier du muletier (facile, 1h AR)
  • le chemin de la châtaigneraie (facile, 2H30 AR)
  • le chemin du Capo d’Orto (difficile, 6h AR)
  • le Capo Rosso (modérée, 3h AR)

Vous pouvez vous procurer une brochure (payante) détaillant les différents sentiers à l’Office de Tourisme de Piana et ce petit fascicule détaillant les différentes sculptures de pierre dans les Calanques. On les a presque toutes trouvées ! À vous de jouer 😉

 

Randonnée du château fort (facile, 1h AR)

C’est la seule que nous ayons faite. Facile et rapide, c’est surtout à la fin que vous pourrez profiter d’un joli panorama sur le Golfe de Porto. Les calanques d’un côté, la mer de l’autre… C’est l’une des randonnées les plus populaires des calanques de Piana. Le départ de la randonnée est au parking de la Tête de chien, entre Piana et Porto. D’ailleurs, pour vraiment voir la « tête de chien », regardez le rocher depuis l’intérieur du sentier et non pas depuis la route. ?

Randonnée du Capo Rosso (moyenne, 3h AR)

Le sentier permet de se rendre sur la presqu’île de Capo Rosso, extrémité occidentale de la Corse et de monter jusqu’à la tour de Turghiu qui domine le golfe de Porto. On a alors un panorama magnifique sur la côte jusqu’à Cargèse d’un côté et sur le golfe de Girolata de l’autre ! Le départ de la randonnée se situe à quelques km du centre-ville de Piana, en direction de la plage d’Arone. Garez-vous au parking au niveau du snack en bord de route.

Visiter les calanques de Piana en bateau

Il y a 3 types d’excursions pour visiter les calanques de Piana en bateau :

  • Faire une croisière depuis Porto
  • Faire une croisière combinée Scandola + Girolata + Calanques de Piana depuis Porto
  • Opter pour une croisière combinée Scandola + Girolata + Calanques de Piana depuis Ajaccio

Si vous le pouvez, choisissez de visiter les calanques de Piana en bateau pendant l’après-midi. C’est à ce moment-là que la couleur rouge des roches et des falaises est la plus intense. Des croisières-apéro sont proposées en fin de journée, au coucher du soleil. Nous en avons eu de très bons échos.

Bon plan : Assister au coucher du soleil sur le site, lorsque la lumière pare la roche de tons cuivrés. L’exceptionnelle terrasse de l’Hôtel des Roches Rouges est idéale pour profiter du spectacle, tout comme le Chalet des Roches Bleues. Lors de notre passage, tous les deux étaient malheureusement fermés (début de saison ou conséquences post confinement…)

Se baigner dans les calanques de Piana

La seule plage des calanques accessible à pied est celle de Ficajola. Cette petite crique de sable et galets est absolument magnifique ! L’eau est transparente et le bleu qui contraste avec le rouge des roches est du plus bel effet ! Pour s’y rendre depuis Piana, il faut prendre la direction d’Arone puis tourner à droite en direction de la Marine de Ficajola à la sortie de Vistale. La route est un voyage en elle-même… étroite, elle pénètre au cœur des calanques en lacets serrés. Sensations garanties ! Il faut ensuite marcher environ 15 minutes pour rejoindre la plage.

En une journée complète sur place, vous pouvez commencer par visiter les calanques de Piana en voiture tôt le matin, faire une petite randonnée rapide comme celle du château fort puis faire un tour en bateau l’après-midi ou profiter d’une baignade à la plage.

Les Gorges de Spelunca et la forêt d’Aïtone

Un peu de fraîcheur aux Gorges de Spelunca, avec ses bassins naturels et ses 2 ponts génois : le pont de Pianella (datant du XVeme siècle) et le pont de Zaglia (bâti en 1797).

Perchée dans les montagnes entre Vergio et Evisa, on s’est ensuite baladé au milieu des pins dans la forêt d’Aïtone. On y trouve aussi de petites cascades et des bassins naturels à l’eau TRÈS fraîche !

Les gorges de Spelunca

Non loin des Calanques de Piana, les gorges de la Spelunca s’étendent entre les villages d’Evisa (est) et d’Ota (ouest), à l’est de Porto. C’est un canyon profondément creusé dans le massif granitique de la Corse centrale.

Il existe un sentier qui relie Ota à Evisa et qui passe par les deux superbes ponts génois situés dans les gorges : c’est la randonnée Tra Mare e Monti.
À partir d’Evisa (876 m), il y a environ 650 m de dénivelé jusqu’au fond du canyon.
La plupart des randonneurs empruntent le sentier en aller simple et reviennent à leur point de départ en taxi, avec une deuxième voiture ou tentent de faire de l’auto-stop. Mais vous pouvez également faire cette randonnée dans les deux sens (comptez 6h aller-retour).

Cependant, si, comme nous, vous ne vous sentez pas de faire une si longue marche, vous pouvez explorer les gorges de Spelunca dans une petite zone (une partie de ce sentier) située juste à l’est du village d’Ota.

Pour cela, garez-vous aux deux ponts d’Ota, facilement repérables (on peut les trouver avec le GPS en tapant « deux ponts d’Ota). Il n’y a pas de véritable parking alors essayez de venir tôt en pleine saison.

Randonnée jusqu’au pont génois de Pianella

Traversez le pont pour rejoindre un sentier qui part près du vieux terrain de football. Le sentier longe la rivière, sans aucune montée, pendant dix minutes avant d’arriver au magnifique pont de Pianella.

Ce pont génois du 15ème siècle, situé sur la rivière Porto, est classé Monument historique depuis le 29 novembre 1976. Plus fin que le pont de Zaglia, c’est celui qui est le plus pris en photo et qui est devenu un emblème de la région avec la montagne derrière.

Randonnée jusqu’au pont génois de Zaglia

Depuis le parking, vous accédez à un sentier marqué par un panneau sur votre gauche juste après les ponts : c’est le point de départ du sentier qui va jusqu’au pont génois de Zaglia datant du 18ème siècle.

Le sentier vers le pont de Zaglia commence tranquillement en longeant la rivière puis commence très vite à grimper sur les hauteurs. Vous aurez alors de très belles vues sur les gorges. Marchez pendant une bonne demi-heure avant de redescendre vers la rivière pour arriver juste devant le pont de Zaglia. C’est le seul moyen d’y accéder et ce sentier fait partie de la randonnée du Mare è Monti.

Cette partie étant la plus fréquentée vous ne serez donc pas seuls mais pour vous récompenser de vos efforts, vous pourrez vous baigner dans les bassins calmes entourés de rochers si vous n’êtes pas trop frileux !

Les ponts génois de Pianella et de Zaglia constituent véritablement le clou du spectacle des Gorges de Spelunca. Classés monuments historiques, ils confèrent aux gorges des allures d’œuvres d’art. Véritables prouesses architecturales, les ponts génois ont permis aux hommes de se déplacer et de développer les échanges.

Forêt d’Aïtone : exploration, baignade et randonnée

La forêt d’Aïtone et ses cascades (ou plutôt ses bassins naturels) sont situées à quelques kilomètres d’Evisa, à 35 minutes de Porto.

D’ailleurs, la route entre Porto et Evisa offre de magnifiques paysages à travers les montagnes.

Vous devez suivre la route D84 qui mène au sommet de Vergio (les cascades se trouvent entre Evisa et le sommet de Vergio). Sortez d’Evisa et une fois arrivé à un stop, prenez la route à gauche en direction d’Aïtone, continuez sur environ trois kilomètres et lorsque vous voyez le gros panneau en fer ci-dessous sur votre gauche, le chemin vers les cascades et les piscines naturelles d’Aïtone se trouve un peu plus loin sur votre gauche.

Le sentier qui part vers les cascades est au bord de la route. Prenez ce chemin facile d’accès et marchez environ 10-15 minutes, vous verrez alors des escaliers en pierre qui descendent sur votre gauche, prenez ces escaliers et vous serez arrivé sur le site.

Ajaccio et les îles Sanguinaires

Après nos 3 nuits à Porto, nous poursuivons notre road trip en Corse en descendant la côte ouest jusqu’à Ajaccio.

A seulement 12 km du centre d’Ajaccio, nous avons choisi de visiter l’Archipel des îles sanguinaires à pied, composé de quatre îlots de porphyre d’un rouge sombre à l’entrée du golfe d’Ajaccio.

Promenade sur la presqu’île de la Parata

Pour cela, il suffit d’emprunter la route côtière (D111) qui mène à la pointe de la Parata. Une fois arrivés, garez votre voiture sur le grand parking (payant) et suivez le court sentier qui vous mène jusqu’au promontoire autour de la tour. Lorsque vous serez au bout de la pointe, vous aurez une vue splendide sur les îles sanguinaires. Si la mer est agitée, vous pourrez faire des photos spectaculaires des îles et des rochers sur lesquels les vagues se brisent. Prévoyez environ 30 minutes aller-retour sans les pauses photos. Nous sommes bien restés 2h !

Si vous souhaitez prendre de la hauteur, vous pouvez prendre un chemin sur la colline précédente, plus haute que celle où il y a la tour. C’est pentu, ça grimpe mais ça se fait et la récompense à l’arrivée est vraiment sympa. Cependant, inutile d’aller jusqu’en haut car la vue sera gâché par des câbles (pas top pour les photos). Arrêtez-vous au niveau du terrain militaire et si vous ne craignez pas les griffures des ronces entourant le terre-plein militaire, vous aurez un joli point de vue bien dégagé :

Chemin côtier de la presqu’île de la Parata à Capo-di-Feno

Au départ de la pointe de la Parata, il est possible d’emprunter un chemin de randonnée qui suit la côte jusqu’à Capo-di-Feno où vous pouvez voir deux des plus belles plages de la région: Grand Capo et Petit Capo (plage Saint-Antoine). Le chemin aller-retour de Parata à la plage Petit Capo prend environ 2 h 30, et vous devez prévoir au moins 3 h si vous voulez continuer jusqu’à Grand-Capo. Ces plages ont des paillotes, mais prévoyez toujours de l’eau avec vous.

Par flemme, nous y avons été par la route et dans un sens tant mieux car sur place, les vagues étaient plutôt violentes à cause du vent rendant la baignade interdite (drapeau rouge).

Sur la route qui mène aux sanguinaires, on trouve aussi plusieurs petites plages et criques très sympas.

Cascade du Voile de la Mariée en Corse

Situé près du village de Bocognano, à 40 minutes d’Ajaccio, ce trésor naturel vous offrira un havre de paix magnifique. Dans un cadre paisible, la cascade du Voile de la Mariée se trouve à 10-15 minutes à pied de la route.

Nous n’avons pas eu le temps d’y aller, ce sera pour une prochaine fois !

ATTENTION : En raison d’un éboulement ayant fait 4 blessés début août 2020, la cascade du voile de la mariée à Bocognano est fermée au public depuis le 2 août 2020, jusqu’à nouvel ordre.

Propriano : notre rendez-vous manqué…

Le lendemain, il était prévu que nous consacrions une journée pour découvrir la station balnéaire de Propriano, située sur la route vers Porto-Vecchio pour rejoindre notre hébergement dans le sud-est de la Corse.
Cependant, Steph a dû faire un aller-retour Ajaccio-Toulouse en 24 h pour des raisons familiales. J’ai donc passé cette journée seule à profiter des petites criques sur la route des sanguinaires avant de rejoindre de nuit notre logement à Porto-Vecchio située tout près de la plage de Santa Giulia.

Nous avions notamment prévu d’aller voir la plage de Portigliolo, une immense plage sauvage située à l’embouchure d’une rivière.

Ou encore de nous balader sur Campomoro. Ce site naturel préservé permet de se promener en bord de mer le long de plusieurs sentiers balisés et de s’octroyer des pauses baignade dans de petites criques sauvages.

Enfin, Propriano est l’endroit rêvé pour s’envoyer à l’air ! Une école de parachutisme vous attend pour faire le grand saut à plus de 4000 mètres d’altitude. A tester une prochaine fois !

1 semaine dans le sud de la Corse

Après avoir passé 10 jours dans le nord et l’ouest de la Corse en mode road trip et rando, nous avions prévu une deuxième semaine plus tranquille dans le sud de la Corse. C’est une région que nous connaissons bien, on y a nos petites habitudes.

Plage de Santa Giulia

Sans doute la plus belle à mes yeux, rivalisant fortement avec Palombaggia, la plage de Santa Giulia est l’une des plages les plus connues du Sud de la Corse. Située à quelques kilomètres de Porto-Vecchio, dans un golfe bien abritée, de faible profondeur et composée de nombreux rochers, l’eau est limpide et les dégradés de bleu sont à tomber ! Victime de son succès, il y a beaucoup de monde l’été mais en marchant quelques centaines de mètres, vous pourrez néanmoins trouver un endroit où vous poser sans empiéter sur la serviette de votre voisin.
Vous trouverez cette plage en prenant la direction de Bonifacio en sortant de Porto-Vecchio.

Bonifacio et ses falaises

Perchée sur ses falaises de calcaire, Bonifacio domine le détroit entre l’extrémité sud de la Corse et la pointe nord de la Sardaigne. Blottie autour de sa citadelle, la petite ville déploie ses ruelles étroites jusqu’aux falaises.

Conseil : en été, arrivez tôt le matin ou en début d’après-midi car les parkings sont vite blindés.

La plage Saint-Antoine

Nous avons consacré la matinée à une petite randonnée jusqu’à la plage de Saint-Antoine au cap Pertusato.

Un accès routier mène jusqu’au sémaphore, avec un petit parking situé à un peu plus d’un kilomètre du phare et de la plage (la dernière partie du trajet est à effectuer à pied en passant à gauche du phare).

Sentier Campu Rumanilu

Nous nous sommes ensuite baladé dans la citadelle médiévale de Bonifacio où depuis le sentier Campu Rumanilu vous avez de jolies vues sur la citadelle et les falaises.

Nous avons ensuite rejoins la plage du petit Sperone accessible après environ 15 minutes de marche le long de la plage. Mais milieu d’après-midi + petite plage = trop de monde pour nous malgré le fait que nous étions en début de saison !

Palombaggia – Tamaricciu

Véritable petit paradis à l’eau turquoise bordée par des dunes ombragées de superbes pins parasols et un sable d’un blanc immaculé, nul doute que vous serez enchanté par ce décor magnifique. Plus large que la plage de Santa Giulia, plus exposée au vent aussi, vous y trouverez restaurants, loueur de transats, pédalos et location de jet-ski.

La plage de Tamaricciu est collée à celle de Palombaggia. C’est ici que l’on trouvait le célèbre pin présent sur toutes les cartes postales pour représenter Palombaggia. Malheureusement, le conservatoire du littoral a été obligé de l’abattre fin 2019 le à cause de son âge avancé (estimé à une centaine d’années).

Pour y accéder, vous trouverez quelques places de parking gratuites le long de la route, à condition d’arriver tôt. Sinon, vous avez de grands parkings pour accéder à la plage de Palombaggia. Certains sont payants (5 € la journée) mais lors de notre passage, celui du fond était gratuit.

La Forêt de l’Ospédale

A une demi-heure de Porto-Vecchio , l’Ospedale (U Spidali) est le premier petit village de montagne à 900 mètres d’altitude. Un peu plus haut, niché au cœur d’une forêt de pins et de hêtres, le lac artificiel de l’Ospedale dessine un décor enchanteur. Ce barrage alimente en eau potable toute la région de l’extrême Sud.

Vous pourrez aussi découvrir, moyennant une petite randonnée d’environ 1h30 aller/retour, la plus grande cascade de Corse nommée « A Piscia di Ghjaddu », (traduisez « la pisse du Coq » ! ), qui jaillit d’un mur minéral pour effectuer une chute de 70 mètres.

La randonnée est tranquille au milieu des pins avec une dernière descente plutôt ardue mais on en a vu d’autres !

Pour finir la journée, cap sur la plage de Rondinara, située entre Porto-Vecchio et Bonifaccio. De forme arrondie, elle est quasiment fermée par deux pointes qui s’avancent dans la Méditerranée. Beaucoup de bateaux y accostent et pour cette raison, ce n’est pas ma préférée (déchets dans l’eau et odeur d’essence…)

Piscine, plages, Pietra et barbecue !

Nous avons consacré nos 2 derniers jours à buller sur la plage, à la piscine de la résidence, à manger des glaces et à boire de la Pietra (avec modération bien sûr !)

Pour clore ces vacances sur l’île de beauté, on s’est offert une balade à cheval de 2 h comme pour prendre le temps de s’imprégner de l’odeur du maquis, des couleurs du coucher de soleil et garder en nous la sérénité retrouvée ici…

Coordonnées : RANCH VILLATA – Ferrulajolo, 20144 Zonza

Voilà donc un aperçu de ce que vous pouvez voir et faire en Corse pendant 15 jours du nord au sud. Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive et l’île de beauté offre bien d’autres trésors… Que ce soit au nord : Corte et la vallée de la Restonica avec le Lac du Melo et du Capitello, l’île Rousse, ou dans le sud Les Aiguilles de Bavella, variante du GR20, La rivière du Cavu et ses piscines naturelles, Les îles Lavezzi  et bien d’autres encore…

Nos hébergements

  • CAP CORSE (MACINAGGIO)

2 nuits à Macinaggio à l’Hôtel Stella Marina – 150 €

Les chambres sont confortables, propres, modernes et lumineuses avec une grande terrasse. l’accueil est chaleureux, belle piscine avec transats et jacuzzi à disposition ainsi qu’un terrain de pétanque. Le port avec les restaurants et le départ du sentier des douaniers sont accessibles à pied en quelques minutes.

  • PATRIMONIO

2 nuits dans un logement Airbnb chez Georgette – 124 €

Cliquez ici pour obtenir une réduction de 30€ sur votre premier voyage

  • CALVI

1 nuit à l’Hôtel Cyrnea – 76 €

Situé à Calvi, à 450 mètres de la plage de la Pinède, l’hôtel Cyrnea propose une piscine extérieure, un parking privé gratuit. Cet hôtel 3 étoiles comprend un jardin ainsi que des chambres climatisées munies d’une connexion Wi-Fi gratuite et d’une salle de bains privative.

  • PORTO-OTA

3 nuits à l’Hôtel et Résidence Cala Di Sole – 236 €

situé à Porto, à 1,2 km du port et de la plage. Il propose une piscine extérieure, ainsi qu’un parking privé gratuit. Les chambres disposent d’un balcon privé offrant une vue panoramique sur les environs. Certaines offrent une vue sur les montagnes. Nous avions réservé un studio comprenant une cuisine. Les calanques de Piana sont à 11 km.

  • AJACCIO

1 nuit dans une Chambre privée Airbnb chez Simone – 54 €

Accueil chaleureux et superbe vue sur Ajaccio

  • PORTO-VECCHIO

7 nuits à la Résidence les Hauts de Santa Giulia – 695 €

Nichée sur un coteau ensoleillé face à la baie de Santa Giulia, cette résidence de vacances familiale vous charmera par son cadre chatoyant au cœur d’un vaste parc arboré d’essences locales.
40 minis-villas de 27 m² à 54 m², qui s’ouvrent toutes sur une terrasse aménagée, barbecue, meubles de jardin, transat. Climatisation dans toutes les pièces, télévision écran plat (chaines TNT), accès wifi gratuit.
Vous profiterez d’une superbe piscine, un terrain tennis (en sus), une aire de jeux, un baby-foot et une table de Ping-pong.
Emplacement idéal pour visiter le sud de la Corse et profiter des plus belles plages qui se situent à proximité, dont la plage de Santa Giulia qui se trouve à 2 minutes de la résidence!

Budget pour 15 jours en Corse

La Corse est une destination de rêve, un petit bout de paradis français. Alors, bien sûr, le Paradis, ça se mérite ! Et on ne va pas vous cacher qu’il s’agit d’une destination plutôt chère. Cependant, en réservant plusieurs mois à l’avance et en suivant nos conseils, vous devriez pouvoir vous en sortir pour un budget raisonnable, à la hauteur des vacances inoubliables que vous passerez. 😉

  • Vols A/R Nantes-Bastia pour 2 adultes : 505€ (avec la compagnie Volotea / 2 bagages cabine + 1 bagage en soute)
  • Location voiture pour 17 jours avec Europcar : 302 € (réservé avec BSP AUTO)
  • Hébergements : 1335 €
  • Parking NG Park aéroport de Nantes pour la durée du séjour : 80 €

TOTAL : 2222 € pour 2 adultes soit 1111 €/pers

 

 

 

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.