quoi faire à rotorua et ses alentours

Nouvelle-Zélande : Quoi voir à Rotorua et ses alentours ?

Rotorua est une étape à ne pas rater lors d’un road trip en Nouvelle-Zélande. Plusieurs endroits valent le détour : Te Puia pour son geyser de 30 mètres de haut, Wai-o-Tapu pour ses eaux multicolores, Waimangu Volcanic Valley pour sa jungle brumeuse digne du Jurasik Park et le village maori Whakarewarewa pour ses repas traditionnels (hangi) et ses danses (haka entre autres). 

Le parc géothermique Wai-O-Tapu 

Parc Wai-O-Tapu à Rotorua en Nouvelle-Zélande

La première chose que l’on remarque en arrivant vers Rotorua est olfactive! Clairement, ça sent l’œuf pourri ! Cette odeur est dû au sulfite de soufre, dégagé par les vapeurs d’eau thermale qui s’échappent partout à Rotorua.

Nous avons commencé notre journée par la visite du parc géothermique Wai-o-tapu.  
Son nom signifie “eaux sacrées” en maori. Le point le plus connu étant sans aucun doute « Champagne Pool”, un bassin de 65 m de diamètre, aussi large que profond. Il doit son nom aux bulles de gaz qui remontent à la surface. La couleur verte de l’eau à 75° indique la présence d’arsenic. Les bords orange sont constitués de dépôts d’antimoine et le sol blanc comme de la farine est en réalité de la silice. Les couleurs sont impressionnantes.

En revanche, arnaque totale sur le geyser « Lady Knox« , qui est en fait déclenché par l’homme à 10 h 15 précises en mettant du savon obtenant ainsi une réaction chimique qui produit un jet de quelques mètres et qui ne dure que quelques secondes.

geyser "Lady Knox" dans le parc Wai-O-Tapu à Rotorua en Nouvelle-Zélande

C’est beau mais c’est faux !

Arrivés à 8 h 30, nous avons mis 1 h pour faire le petit parcours. Nous avons quitté le parking vers 9 h 30 pour être au geyser « Lady Knox » vers 9 h 45 afin d’avoir une bonne place. Il y avait déjà des gens qui attendaient. Finalement, c’est plutôt 1 h de perdue car il s’agit d’un petit spectacle artificiel qui ne dure que quelques secondes.

Nous sommes donc retournés au parc principal pour faire les 2 autres circuits. Nous sortirons du parc vers 13 h. Après un pique-nique rapide, nous finissons la balade par « Mud pools« .


La visite de ce parc est vraiment sympa et on se rend compte à quel point la nature est vivante et capable de tellement de choses!

Village maori de Ohinemutu 

village maori Ohinemutu - Rotorua - Nouvelle-Zélande

La deuxième chose que l’on remarque en arrivant dans la région de Rotorua est l’empreinte très présente de la culture maorie.  
Pour s’y immerger pleinement, rendez-vous au village maori de Ohinemutu avec son marae typique et son église Saint Faith’s.
Prévoyez 30 mn à 1 h pour faire le tour du village.

Avant cela, nous avons fait un petit arrêt à un point de vue sympa avec d’un coté le lac bleu Tikitapu et de l’autre le lac vert Rotokakahi. Ce dernier lac est sacré pour les maoris car l’île Motu-Tawa, situé au cœur du lac, est le lieu de sépulture de nombreux ancêtres maoris. 

Forêt de Redwoods 

Pour finir cette journée bien remplie, petite balade dans la forêt de Redwoods pour admirer ses séquoias. Il y a plusieurs chemins possibles. Nous choisissons une boucle de 2 km d’environ 30 minutes.  

 

Nous avons hésité à faire la « waitama valley » mais il fallait encore payer et prévoir au moins 3 h… 

Le Village maori Whakarewarewa et son spectacle traditionnel 

Nous ne pouvions pas quitter Rotorua sans assister à un spectacle de danses et chants traditionnels de la culture maorie dont le fameux haka.

Nous avons donc choisi de nous rendre au village Whakarewarewa qui est constitué de 2 ensembles à visiter. Tout d’abord le village maori, où il est possible de goûter au traditionnel « hangi » : un repas 100% maori, cuit dans un trou préalablement creusé dans le sol et qui mijote à l’aide de pierres chauffées et de vapeur. On n’a pas goûté cette fois-ci, se disant qu’on aurait d’autres occasions dans la suite de notre tour du monde en Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie

L’autre partie du parc est consacrée à la géothermie. On y observe des mares de boues bouillantes, des organismes thermophiles, un lac d’eau chaude et à certains moments de la journée des geysers apparaissent.

Rien d’exceptionnel dans ce village hormis le moment fort de la représentation scénique d’une demi-heure, de chants et de danses Maoris (avec y compris une démonstration du fameux haka). Steph a même pu y participer mais nous n’avons malheureusement pas les images.

Le Kuirau parc 

Nous finissons la journée au parc Kuirau, situé au cœur de Rotorua. C’est le seul parc de Nouvelle-Zélande où l’on peut observer des phénomènes géothermiques naturels gratuitement. Et ça on aime 🙂 Bon qui dit gratuit dit pas forcément exceptionnel, du moins au regard du parc Wai-O-Tapu, mais il est sympa quand même.

La légende Maorie veut qu’au début du 19ème siècle, une jeune femme du nom de Kuirau se baignant dans les eaux du lac, fut soudainement entraînée par un dragon (Taniwha) dans sa tanière située sous l’eau. Les Dieux, furieux contre le Taniwha, firent bouillir les eaux du lac en représailles. Depuis, les eaux bouillonnantes et le parc portent le nom de cette jeune femme.

On a donc passé une petite heure au milieu des jardins, bassins de boue bouillonnante, lac de cratère et sources chaudes. On s’est même offert un petit bain naturel d’eau chaude où on peut faire tremper ses pieds.

Sur ce, il était temps de reprendre la route direction LE lieu culte en Nouvelle-Zélande : le village des Hobbits!  

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.