Un week-end à Belle-île-en-Mer

Un week-end à Belle-Île-en-Mer

Belle-Ile-en-Mer
Marie-Galante
Saint-Vincent
Loin Singapour
Seymour Ceylan
Vous c’est l’eau c’est l’eau
Qui vous sépare
Et vous laisse à part…

Ah Belle-Île, comment ne pas fredonner cet air de Voulzy à l’évocation de ton nom que tu portes si bien.

Je rêvais de te découvrir depuis si longtemps… Et pourtant, il nous aura fallu un tour du monde et une pandémie mondiale pour que l’on aille enfin te rencontrer ! À défaut de pouvoir partir loin, nous (re)découvrons notre beau pays.

Située au sud de la Bretagne dans le département du Morbihan, à 14 kilomètres de la pointe de Quiberon, Belle-Île-en-Mer est une île rocheuse entourée par l’océan Atlantique.

Entre ses plages sauvages et criques aux eaux translucides, ses falaises spectaculaires, ses ports colorés et sa campagne verdoyante, Belle-île a tout pour plaire. Elle nous a d’ailleurs tantôt rappelé les paysages d’Australie avec ses grandes plages sauvages, tantôt la Nouvelle-Zélande ou encore l’île de Pâques avec ses falaises vertigineuses et ses rochers ciselés. On pourrait même lui trouver un air avec l’Islande. On y a aussi et surtout retrouvé le charme et la tranquillité d’une vie insulaire.

Un week-end à Belle-Île-en-Mer : Que voir ? Quoi faire ?

Avec ses 20 km de long et large de 9 km, Belle-Ile-en-Mer est la plus grande des îles de Bretagne. Plus de 5 500 personnes y habitent à l’année. Ile mythique au charme préservé, elle est un joyau à découvrir en toutes saisons. Sachez néanmoins qu’en période estivale sur juillet et août, la population sur l’île dépasse les 40 000 personnes !

Pour éviter la foule tout en profitant d’une belle arrière-saison, nous sommes partis début septembre pour un week-end de 3 jours à Belle-île-en-Mer.

Que voir ? Que faire ? On vous a concocté un petit guide pratique avec pleins de conseils et de bons plans pour visiter Belle-île-en-mer, la bien-nommée.

La Pointe des Poulains

Fraîchement débarqués sur l’île, nous quittons Le Palais très animé en ce samedi matin pour se mesurer à l’immensité de l’océan, direction la pointe des Poulains, à l’extrémité nord-ouest de l’île.

L’îlot des Poulains, sur lequel se situe le phare, est relié à l’île par un chemin de sable, le tombolo. Attention, à marée haute, ce passage est immergé. Ne vous laissez pas piéger !

Ce site grandiose avait conquis Sarah Bernhardt. En 1894, la tragédienne achète un petit fort militaire aux Poulains et fait construire deux villas pour accueillir ses proches. Ces bâtiments, qui sont désormais la propriété du Conservatoire du littoral, sont aujourd’hui ouverts au public.

Par temps clair, la pointe des Poulains offre un panorama unique sur l’île de Groix et la baie de Quiberon.

Le Port de Sauzon

Après la rudesse de la pointe des Poulains, le calme du port de Sauzon, bordé de verdure, se prête parfaitement à une halte en terrasse. Niché à l’embouchure d’une rivière, au nord-ouest de l’île, ce petit port de pêche aux maisons colorés nous a conquis.

La Plage de Donnant

Accessible par un petit sentier, prenez la direction de la plage du Donnant entourée de dunes de sable et plongez dans les eaux rafraîchissantes de l’Atlantique. Située à l’ouest de l’île, la plage est aussi un spot de surf réputé. Il nous a manqué quelques degrés dans l’air pour nous jeter à l’eau !

Les Aiguilles de Port Coton

Les toiles célèbres de Claude Monet ont révélé la beauté fascinante de ces roches dentelées, dont le nom vient de l’écume fouettée par gros temps formant de gros flocons mousseux pareil à du coton. Nous y sommes allés à deux moments différents de la journée. La première fois en fin de journée et la seconde en fin de matinée. Les couleurs sont différentes et révèlent à chaque fois la beauté du site. Les Aiguilles de Port Coton sont d’ailleurs un spot connu de l’île pour assister au coucher du soleil.

Les rochers de la grotte de l’Apothicairerie

Autre site fameux de Belle-Ile, il révèle particulièrement sa beauté lors des tempêtes d’équinoxe, lorsque les vagues montent au-dessus de la falaise et que les embruns prennent les couleurs de l’arc-en-ciel.

Le Grand Phare

Édifié selon les plans de l’ingénieur Fresnel, Le Grand Phare (ou phare de Goulphar), situé à Kervilahouen, est entré en service en 1836. Haut de 52 mètres, on y découvre par temps clair de très beaux points de vue panoramiques sur toute l’île. Le rez-de-chaussé regroupe une exposition permanente de l’univers des phares et de la nature.

L’Église de Locmaria

De style roman, l’église Notre-Dame de Locmaria est le plus ancien édifice religieux de l’île. Reconstruite en pierre au XIème siècle, elle fut rénovée au XVIIème. De nombreux pèlerins venaient honorer, autrefois, « Notre Dame de Bois Tors » : des pirates hollandais avaient abattu un arbre devant l’église pour remplacer leur mât cassé…Notre-Dame déforma le tronc qui ainsi rendu inutilisable fit fuir les pirates !

La Plage d’Herlin

Située au sud de l’île, la plage d’Herlin est entourée de falaises qui rendent ce lieu très sauvage et bordée d’une eau translucide. Nous y étions quasiment seuls en ce week-end de début septembre.

Le port de Goulphar

Situé près de Port Coton, coup de cœur pour le port de Goulphar, très photogénique. Ce n’est sans doute pas pour rien que le Castel Clara Thalasso & Spa s’est installé sur les hauteurs du port bénéficiant ainsi d’une vue magnifique.

La Plage de Port Fouquet

Crique profonde et large, ouverte au nord-est, bien abritée des autres secteurs de vents, elle bénéficie d’un bon ensoleillement toute la journée.

La Plage des Grands Sables

Cette vaste plage de sable clair et fin est la plus longue de Belle-île. Bien abritée, vous pourrez lézarder tranquillement sur son sable fin. Les sports nautiques sont aussi le point fort de cette belle plage de 2 km.

La Belle Fontaine

Également appelée « Aiguade Vauban », car construite sous son autorité en 1703, elle servait autrefois au ravitaillement des navires en eau douce. Classé monument historique, ce réservoir peut contenir 860 000 litres ! Il n’existe plus que deux bâtiments de ce type en France aujourd’hui.

Le Palais et la Citadelle Vauban

Construite sur les vestiges du château des Gondi, rachetée par Fouquet, puis fortifiée par Vauban, la masse imposante du « Cuirassé de l’Atlantique » surplombe le port de Le Palais. Propriété privée depuis 1960, elle abrite un musée qui retrace l’histoire de Belle-île et accueille régulièrement des expositions temporaires ainsi que le Festival international Lyrique-en-Mer, en été.

Les villages de Belle-île et leurs maisons colorées

Le Palais avec son petit port de plaisance face à la citadelle et ses façades colorées. Du jaune, du vert, du bleu, du rose, autant de couleurs qui illuminent les quais.

Bangor ou bien encore Locmaria, connu pour son église blanche aux airs d’architecture grecque.

Trouver les Menhirs à Belle-île-en-Mer

Informations et conseils pratiques pour visiter Belle-Île-en-Mer

Comment se rendre à Belle-Île-en-Mer ?

Quatre compagnies maritimes assurent la liaison,  à savoir : Compagnie océane, Navix, Compagnie du golfe et Vedette du Golfe,

A partir de Quiberon, il y a des départs toute l’année, la traversée dure 45 minutes. D’avril à septembre, et en piéton uniquement, les traversées maritimes sont proposées également à partir de Vannes, Port Navalo, Le Croisic et La Turballe.

Ports de départs :

Quiberon  : 45 min – A l’année

Vannes : 2h40 – En saison

Locmariaquer : 1h30 – En saison

Port Navalo : 1h15 – En saison

Le Croisic : 2h15 – En saison

La Turballe : 1h30 – En saison

Les traversées au départ de Quiberon sont les plus rapides, les moins chères et proposent plus de choix dans les horaires. Nous sommes donc partis du port de Quiberon avec la compagnie Océane.

Horaires des Traversées Quiberon – Le Palais

07h45 / 09h30 / 11h15/ 12h45 / 14h15 / 15h45 / 17h15 / 19h00 / 20h15

Horaires des Traversées Le Palais – Quiberon

06h30 / 08h00 / 09h45 / 11h00 / 12h45 / 14h15 / 15h45 / 17h15 / 18h40

Tarif : environ 30 €/personne en piéton

En pleine saison, nous vous conseillons de réserver vos billets en avance directement sur le site de la compagnie Océane. Vous pourrez modifier gratuitement l’horaire si besoin. En général, il reste toujours de la place pour les piétons. En revanche, si vous souhaitez embarquer avec votre véhicule, il est impératif de réserver en amont car il n’y a que quelques places qui partent vite. Cependant, nous vous déconseillons de traverser avec votre voiture car les tarifs sont très élevés. Si vous ne restez que quelques jours, il est préférable de louer une voiture sur l’île, ce qui vous reviendra moins cher.

  • Exemple pour nos 3 jours début septembre :

Si nous avions embarqué avec notre voiture, la traversée nous aurait couté 236 € AR (2 passagers + un petit véhicule).

Alors qu’une traversée piéton AR pour 2 passagers + location voiture sur l’île + parking à Quiberon : 165 €. (Et grâce à nos bons plans Airbnb, cela nous a coûté que 77 € !)

Vous pouvez aussi embarquer avec votre vélo (il vous en coutera environ 15 € AR).

Comment se déplacer à Belle-île ?

Louer un véhicule : voiture, scooter, vélo…

L’île est assez grande et compte 80 km de côtes. A votre arrivée au Palais, vous aurez le choix entre louer une voiture, un scooter ou un vélo. Sachez que l’île est assez vallonnée et que ça grimpe bien à certains endroits ! A titre d’information, nous avons parcouru environ 165 km en 3 jours et nous sommes bien contents de les avoir fait en voiture !

  • Locatourisle semble avoir le monopole de la location de voiture au Palais. Vous pouvez y louer tous types de véhicules : voitures classiques, anciennes, Méhari, Secma, utilitaires…
  • Nous avions contacté l’agence Drivin Belle-île qui, en plus de la location de voitures, propose des scooters, motos et vélos électriques. Ils sont très sympas.
  • Super U loue également des véhicules à un prix très intéressant.

Dans tous les cas, pensez à réserver surtout l’été et les week-end, car les loueurs sont vite pris d’assauts !

À pied !

Le sentier côtier ravira les amateurs de randonnée. Il fait le tour de l’île, soit 82 km au total (4 à 5 jours de marche pour les plus téméraires).

En bus

Pour ceux qui préfèrent ne marcher que sur quelques tronçons, vous pouvez emprunter, d’avril à septembre, les bus du réseau de transport public pour rejoindre les principaux centres d’intérêt.
Tarif : 2,50 € le ticket à l’unité (1 trajet) / Ticket à la journée : 8 €.

Toute l’année pour les groupes (à partir de 20 personnes), d’avril à septembre pour les individuels, l’agence Les Cars Bleus propose deux excursions commentées à la journée ou à la demi-journée pour découvrir tous les sites incontournables de l’île.
Tarif : demi-journée 17 € / Journée 19 €

Trouver un parking à Quiberon

En saison d’avril à octobre, le stationnement est obligatoire dans un des parkings payants, une navette gratuite vous accompagne ensuite à l’embarcadère. En basse saison, vous pouvez stationner librement à Quiberon en respectant la limite de 7 jours (selon la réglementation nationale) sauf mention contraire.

Parkings à Quiberon  :

  • Parking Sizorn : parking le plus proche de l’embarcadère, sans réservation avec disponibilités en temps réel sur leur site.
  • Kerne : 3 jours 30 €

Hors saison, les parkings sont gratuits mais sans navette vers l’embarcadère.

Attention : pensez à votre disque ! Il est obligatoire sur tous les stationnements à Quiberon.

Bon plan : Venant d’Angers, nous avons passé 1 nuit à Quiberon afin de prendre le bateau pour Belle-île le lendemain matin. Nous avions réservé une chambre privée via Airbnb où il est possible de laisser sa voiture dans le jardin durant la durée du séjour sur Belle-île moyennant 6 €/jour. C’est nettement moins cher que les parkings payants et très pratique puisque la maison se situe à 2 km de l’embarcadère. Nous y avons été à pieds en 25 minutes mais vous pouvez aussi rejoindre le parking du Sémaphore qui se trouve à 1 km et prendre la navette du parking pour 1 € qui vous emmènera à l’embarcadère.

En plus, on vous offre jusqu’à 50 € sur votre voyage en cliquant sur ce lien.

Où dormir à Belle-île ?

On vous recommande un super bon plan sur Airbnb : un studio tout équipé à 2 km de Sauzon pour moins de 70 € la nuit avec en prime le prêt d’une voiture ! Un super combo pour explorer l’île en toute tranquillité et à moindre coût.

En plus, on vous offre jusqu’à 50 € sur votre voyage en cliquant sur ce lien.

Pour la petite anecdote…

Il faut préciser que la voiture prêté par Thomas, l’hôte du Airbnb,  n’est plus toute jeune (une ancienne Clio de presque 300 000 km!) Néanmoins, elle est en bon état et bien suffisante pour les courts trajets sur l’île. Si vous avez suivi nos publications sur Facebook, nous vous avions dit que les poissards que nous sommes parfois avaient encore frappé. Mais alors que s’est-il passé ??
Eh bien, à la fin du week-end, nous avons eu un souci avec la voiture. Fuite d’huile en pleine montée, nous avons dû nous garer en urgence sur le bas-côté de la route et prévenir notre hôte. Il a été très réactif et immédiatement disponible puisqu’il est venu nous chercher dans les 10 minutes suivant notre appel (heureusement, il ne travaillait pas ce jour-là). Steph et lui ont poussé la voiture de manière à la stationner dans un champ et Thomas nous a ramené au Palais devant l’embarcadère. Cela a donc quelque peu précipité la fin de notre séjour sur Belle-île mais heureusement nous avions quasiment pu tout faire de ce que l’on avait prévu. On a pu décaler l’horaire de notre traversée retour et l’avancer de 3 H.

Reste la visite de la citadelle Vauban à laquelle nous avons renoncé car avec le gros sacs-à-dos sur le dos, ça n’aurait pas été pratique.

Sinon, pour passer un séjour dans un cadre d’exception, vous pouvez loger à l’hôtel Le Grand Large.

Situé à deux pas des Aiguilles de Port Coton, cet ancien manoir rénové a beaucoup de charme. L’hôtel est doté d’une piscine extérieure chauffée et vous avez la possibilité de déjeuner ou dîner au restaurant de l’hôtel.

Booking.com

Où manger de bonnes crêpes à Belle île ?

L’Herminoise à Sauzon

Le soir de notre arrivée sur Belle-île, nous avons cherché une crêperie à Sauzon puisque nos logions à côté. Celle que nous avions repérée était complète, du coup, nous nous sommes rabattus un peu par hasard sur ce bar-glacier-crêperie qui, de l’extérieur, ne paye pas de mine. Nous avons été agréablement surpris. Les galettes sont très bonnes, généreuses, l’accueil est agréable et le prix très correct.

La crêperie des embruns à Sauzon

On nous l’avait vendu comme la meilleure crêperie de l’île. C’était peut-être le cas avant mais franchement, nous n’avons pas été emballés plus que ça. Le cadre est sympa certes mais les galettes ne sont pas bien généreuses. Elles sont bonnes mais sans plus.

La main à la Pat au Palais

Nous avons entendu beaucoup de bien de cette crêperie mais nous n’avons pas eu l’occasion de tester.  Il y aurait une ambiance conviviale et des galettes délicieuses. A tester : les galettes faites avec une pâte dans laquelle on ajoute de la purée de pommes de terre.

Et n’oubliez pas de déguster un bon Kouign-amann !

Retrouvez toutes les offres de séjours à Belle-île-en-Mer sur le site officiel de l’Office du Tourisme.

 

 

 

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.