Visiter Amsterdam en 3 jours

Qui dit mois de mai, dit week-end à rallonge ! L’occasion de s’organiser un petit voyage facilement accessible depuis la France. Après être passé voir nos voisins à Bruxelles puis Bruges, nous avons décidé cette fois-ci de nous rendre aux Pays-Bas pour découvrir la jolie ville d’Amsterdam.

Le plus rapide pour s’y rendre est l’avion ou le Thalys. Néanmoins, en période de pont, les prix s’envolent. Nous avons donc décidé de nous y rendre en voiture au départ d’Angers. 800 km à parcourir, certes, c’est un peu long, mais c’était l’option la plus économique.

Nous sommes partis vendredi à 16h et avons fait une halte en Belgique pour la nuit. Samedi matin, il ne restait plus que 250 km pour arriver à Amsterdam, ce qui nous a permis de profiter de 2 jours et demi sur place.

Pour vous aider à vous repérer, voici un plan de la ville d’Amsterdam

1er jour – Balade en vélo

Nous sommes donc arrivés vers 10h à l’hôtel De Zoete Inval, à Harlem, situé à une quinzaine de kilomètres d’Amsterdam. Là encore, nous avions volontairement choisi un hébergement légèrement excentré du centre d’Amsterdam à cause des prix exorbitants à cette saison. De notre hôtel, Aucun souci pour rejoindre la gare centrale d’Amsterdam qui se trouve à 15 mn en train au départ de la gare de Spaarnwoude, située à 15 minutes à pied de l’hôtel.

Pour commencer la journée, nous avions réservé une balade à vélo à 12h30 avec Amsterdam-vélo. En effet, le meilleur moyen de visiter la ville, c’est à vélo! En petit groupe d’une douzaine de personnes, nous avons été accompagnés par Pierre, un guide francophone, pour un tour urbain à la découverte des canaux, des secrets de l’architecture hollandaise, de lieux insolites et des richesses du Siècle d’Or… Nous avons longé tous les monuments importants de l’histoire de la capitale des Pays-Bas avec notamment le typique quartier paisible du Jordaan, la maison d’Anne Frank, le quartier des musées ou encore le verdoyant Vondelpark. L’occasion aussi d’admirer l’architecture typique des maisons d’Amsterdam qui sont en fait pour la plupart d’anciens entrepôts. Les volets que l’on aperçoit sur les fenêtres servaient à l’époque à protéger la marchandise des voleurs.

cour intérieure Amsterdam quartier Jordaan
La Karthuizerhofje est la plus grande cour intérieure (hofje) du quartier Jordaan. Située au Karthuizersstraat 89–171, cette cour a été construite au milieu du 17e siècle comme hospice pour veuves.
Museumplein place des musées Amsterdam, I am amsterdam
Le Rijksmuseum – Museumplein, la place des musées
Balade à vélo au Vondelpark
Balade à vélo au Vondelpark

Nous vous conseillons de faire cette visite dès votre arrivée, pour mettre à profit vos découvertes et les bons plans fournis par les guides tout au long de votre séjour. C’est un très bon moyen pour démarrer la découverte de celle que l’on surnomme parfois la « Venise du Nord ». Et on comprend pourquoi quand on apprend qu’elle possède entre 1500 et 1700 ponts (selon les guides !) pour plus de 100 km de canaux. D’ailleurs, pour la petite histoire, sachez qu’Amsterdam signifie littéralement le barrage (dam) sur l’Amstel (le nom du fleuve).

Vous pouvez bien sûr faire votre propre balade à vélo mais l’intérêt d’un guide, qui plus est francophone, permet d’apprendre un tas de choses intéressantes et de mieux comprendre l’histoire d’une ville et ses habitants.

 

Le Vondelpark, le parc où tout est possible

Les Pays-bas sont un pays réputé pour la tolérance et l’ouverture d’esprit de ses habitants. Cela passe notamment par la législation qui autorise la consommation de cannabis et par la prostitution qui est légale et visible au quartier rouge. Dans un contexte plus général, Amsterdam est aussi connue pour lutter contre toute forme de discrimination. Ainsi, ce ne sont pas moins de 180 nationalités qui cohabitent dans la ville et la communauté des homosexuels est largement protégée.

Pour la petite anecdote, sachez que, outre la beauté du Vondelpark qui est un peu le Central Parc d’Amsterdam, il est possible d’y faire 2 choses interdites dans le reste de la ville : fumer du cannabis (à condition de respecter les gens autour) et faire l’amour ! Oui oui, ce n’est pas pour rien si l’on dit parfois qu’à la tombée de la nuit, il n’y a pas que le vent qui fasse bouger les buissons à Amsterdam !

Après cette agréable balade d’environ 3h, il était temps de faire une petite pause goûter. Enfin ça, c’était l’idée, car quelque peu ignorants des spécialités hollandaises, nous nous sommes rendus dans l’un des nombreux café brun, le « Eetcafe Rosereijn » et avons commandé le fameux « stamppot » un plat typique hollandais qui ressemble en fait à une choucroute avec de la pomme de terre, des légumes et une grosse saucisse. Un peu bourratif pour un goûter !  A vrai dire nous avons préféré la bière!

Nous avons poursuivi notre balade à pied, en se perdant dans les ruelles, longeant les canaux et en approfondissant les endroits où nous étions passés en vélo. Nous sommes entre autres retourné sur Museumplein, la place où se trouve le Rijksmuseum, le musée Van Gogh et les célèbres lettres géantes « I am Amsterdam ». Si vous voulez les apercevoir sans des centaines de personnes devant, allez-y dans la soirée, un peu avant la tombée de la nuit, il y a nettement moins de monde.

2ème jour – Balade en bateau sur les canaux

Après une bonne nuit, nous décidons de rejoindre Amsterdam en voiture et de tester les parkings P+R. Ce système est vraiment pratique et économique.

Parking P+R : comment ça marche ?

Le système est simple. Vous vous garez à l’un des 7 parkings P+R (carte ci-dessous). En arrivant devant la barrière, vous prenez un ticket à la borne (attention à appuyer sur le bouton du bas noté P+R), vous vous garez et vous allez aux bornes automatiques. Là, vous vous pouvez acheter une carte de transport valable pour un aller-retour dans le centre ville d’Amsterdam. Ça nous a coûté 5 euros pour 2. Pensez à valider votre ticket à la montée et à la descente du bus ou du tram, à l’aller et au retour. Vous avez une heure pour effectuer le voyage aller en sortant du parking et pareil au retour, vous devez rejoindre le parking dans l’heure suivant la validation de votre ticket. Gardez donc bien votre titre de transport toute la journée. Une fois de retour au parking, il suffit d’insérer votre ticket de parking aux bornes automatiques, de scanner les 2 titres de transport et le coût du parking sera de 1 € le week-end. Au total, l’aller-retour du parking au centre-ville d’Amsterdam et la journée de stationnement nous aura coûté 6 €. C’est donc un système très pratique et économique. Notez que l’aller-retour en train de Haarlem à Amsterdam nous aura coûté 10 euros chacun, c’est donc presque 4 fois plus cher que le système du P+R!

Téléchargez le fichier pdf avec toutes les explications et les parkings disponibles ici

Nous sommes donc arrivés à la gare centrale où nous avons fait une petite halte chez Victoria’s secret (oui les filles, il y en a un là-bas !! Il n’est pas très grand mais c’est déjà ça 🙂 )

Direction ensuite la maison de Rembrandt et le quartier de Pijp, avec un passage au Sarphatipark. Après une petite pause déjeuner dans une pizzeria, nous passons devant Heinekein Experience où il vous faudra tout de même débourser la somme de 16 € pour visiter le musée. A ce prix-là, autant déguster une bonne bière dans un café 😉 Nous passons également au célèbre marché aux fleurs flottant d’Amsterdam (connu localement comme le Bloemenmarkt). Afin de vous éviter la même désillusion que nous avons vécue, ne vous attendez pas à un magnifique jardin fleuri flottant mais plutôt à un Truffaut ou Jardiland géant! En revanche, vous y trouverez un nombre hallucinant de bulbes et de graines en tout genre.

Nous nous sommes ensuite rendus au Béguinage pour profiter d’un havre de paix au cœur d’Amsterdam, classé par l’UNESCO, autrefois abri des religieuses béguines. Composée d’un ensemble de bâtiments, dont la plupart sont aujourd’hui des habitations privées, le béguinage est l’une des plus anciennes cours intérieures de la ville et abrite également l’Église réformée anglaise d’Amsterdam. Situé à quelques pas seulement de la Kalverstraat, l’une des rues les plus animées de la ville, le béguinage constitue une attraction touristique importante en raison de son caractère insolite et de la quiétude qui y règne. Nous avions déjà visité un béguinage, lors de notre séjour à Bruges, qui était plus étendu. Celui d’Amsterdam est plus intimiste mais l’atmosphère y est toujours très calme et apaisante.

Le soleil étant au rendez-vous, nous profitons de la fin d’après-midi pour lézarder en terrasse et goûter aux fameuses « waffles« .

Ravis de notre ballade à vélo de la veille avec Amsterdam-vélo, nous décidons de réserver à nouveau chez la même compagnie une croisière en bateau sur les canaux. Car si la ville se visite très bien à pied ou à vélo, il serait dommage de ne pas la découvrir sous un autre angle en profitant d’une balade sur les canaux. Vous en trouverez un peu partout dans la ville mais bien souvent il s’agit de bateau-mouche où s’entassent un grand nombre de touristes. En choisissant les éco-bateaux de Amsterdam-bateau, nous étions un petit groupe d’une quinzaine de personnes et nous avons même eu le droit à un apéro à bord, toujours sous l’escorte d’un guide français, Samad, cette fois-ci, qui nous a appris des tas de choses intéressantes notamment sur la vie des amstellodamois.

Après cette sympathique balade, nous avions réservé dans un restaurant indonésien afin de goûter aux célèbres rijsttafel (littéralement « table de riz »), ensemble de petits plats indonésiens, couvrant généralement toute la table du repas. Véritable festival de plats, de goûts et de saveurs, la rijsttafel est née de la rencontre entre la culture hollandaise et indonésienne. Suivant les recommandations de plusieurs internautes, nous sommes allés au Sampurna. L’ambiance y est agréable et le décor feutré plutôt sympa. En revanche, la plupart des plats étaient bien trop épicés pour notre palais délicat !

Pour rester dans le thème de cette soirée plutôt « hot », direction le célèbre quartier rouge. Très touristique, nous n’aurons pas grand-chose à dire sur ce quartier réputé pour ses néons rouges arborant les vitrines derrière lesquelles, dames, messieurs et messieurs-dames se pavanent un brin provoc devant les nombreux touristes qui pour certains se retrouvent derrière le rideau…

Pour ma part, en tant que femme française, difficile de me sentir à l’aise dans ce genre d’ambiance. Nous n’avons donc fais que passer rapidement dans ce quartier.

 

3ème jour – Visite du parc Keukenhof

Le lendemain matin, loin du contexte plutôt glauque de la fin de soirée, c’est un décor nettement plus bucolique qui nous attend puisque nous avons été visité le parc Keukenhof connu pour ses millions de bulbes en fleur, dont 800 différentes sortes de tulipes, réparties sur 32 hectares. Situé à une trentaine de kilomètres d’Amsterdam dans la ville de Lisse, il est possible de s’y rendre en transport. En ce qui nous concerne, repartant directement en France après la visite, nous y sommes allés en voiture. Nous avions au préalable réservé un billet coupe-file incluant l’entrée au parc et le stationnement du véhicule. Il existe également des billets coupe-file incluant l’entrée au parc et le transport depuis Amsterdam. Vous pouvez les réserver directement en cliquant ici. Nous vous conseillons d’arriver à l’ouverture du parc, à 08h, car dès 10h, les touristes affluent et il sera difficile de prendre de jolies photos sans personne dessus !

Infos pratiques

Le parc de Keukenhof est ouvert tous les jours du 23 mars au 21 mai inclus (dimanches et jours fériés compris) de 08h00 à 19h30 (caisses ouvertes jusqu’à 18h00). Comptez environ 4 h pour en faire le tour complet avec plusieurs arrêts photos.

 

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

9 commentaires sur “Visiter Amsterdam en 3 jours

  1. Merci pour cet article qui nous replonge dans de beaux souvenirs !
    Nous avions visité Amsterdam l’année dernière. Un gros coup de coeur !! On ne connaît pas le parc de Keukenhof mais il a l’air super joli avec toutes ces tulipes !

    1. Merci pour ce retour 🙂 On a beaucoup aimé cette ville aussi! Et nous vous conseillons vraiment le parc de Keukenhoff, il est fabuleux, ça été difficile de faire un tri dans les photos tellement il y a de fleurs magnifiques partout!

    1. Merci 😉 Je vois que vous avez fais pas mal de musées, nous, c’est moins notre truc et sur 2/3 jours, il faut faire des choix… Mais le parc de Keukenhof est vraiment à voir, c’est magnifique!

      1. Oui nous c’est vrai on aime bien faire des musés. On apprécie particulièrement leur architectures souvent très contemporaine. C’est sur que pour notre prochaine visite à Amsterdam on se réservera du temps pour le parc Keukenhof.

  2. Joli descriptif et pratique pour préparer son voyage. Par contre, les bières Mort Subite et Westmalle ne sont pas locales, ce sont des bières belges, à chacun sa spécialité 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *