Visiter Melbourne en 2 jours

Visiter Melbourne en 2 jours

Après avoir passé 3 jours sur la Great Ocean Road, nous voici à Melbourne, la capitale de l’État de Victoria. C’est une grosse ville mais comme à Adélaïde, la bonne nouvelle c’est que le tram à l’intérieur du centre ville est gratuit.

Dans cet article, on vous propose de visiter Melbourne en 2 jours pour découvrir ses incontournables et des conseils pour réussir votre visite de Melbourne.

Jour 1 : Balade dans le centre ville de Melbourne

Après une nuit pas terrible (attaque de moustiques qui passaient par la ventilation du van + le bruit de la circulation), nous quittons notre aire de station service à 9 h pour rejoindre Melbourne qui se trouve à 50 km.

Depuis hier, je n’ai aucun réseau et nous ne trouvons pas de wifi potable, du coup, impossible de se connecter pour regarder quoi faire et ou aller, alors, c’est un peu à l’aveugle que nous nous dirigeons vers cette ville.

Steph avait noté quelques points à voir dans le centre ville mais il va falloir se garer et ça, c’est toujours un problème dans les grosses villes…

Un lac rose près de Melbourne

En arrivant aux abords de la ville de Melbourne, nous tombons par hasard sur un lac rose ! Il s’agit du lac situé dans le Westgate Park.

Le lac du Westgate Park de Melbourne dont l’eau salée, habituellement translucide, a tourné au rose en raison des températures élevées et de la prolifération d’une algue, qui a la caractéristique de produire un pigment rouge dans l’eau.
C’est précisément l’algue Dunaliella, une algue qui pousse dans la croûte de sel au fond du lac et qui a la particularité de produire un pigment rouge. Elle est donc à l’origine de la coloration de l’eau, en raison de sa prolifération. Bref, c’est scientifique mais c’est surtout trop joli !

Après cette découverte et ce moment d’euphorie pour moi, nous profitons de cette 1ère journée pour découvrir les principaux sites d’intérêt à pied et en transports en commun.

Nous trouvons finalement un parking gratuit dans une rue à l’extérieur du centre ville mais pas loin d’un arrêt de tram (Evans street). Problème : seul le centre ville est gratuit en tram et nous devons traverser 3 ou 5 stations hors de la zone gratuite. Il n’y a pas de machines pour acheter un ticket du coup, on fraude à contre cœur car il y a tout de même 4 km pour rejoindre le centre.

On découvre les principaux sites que Steph avait noté sur Mapsme :

  • Flinders street station : La gare de Flinders Street est la gare centrale du réseau de trains de banlieue de Melbourne.
  • Federation square : THE place to be à Melbourne
  • Le City Circle Tram : Gratuit, pratique et éducatif, le City Circle Tram est un incontournable pour une première visite à Melbourne. En effet, ce tram authentique permet de visiter la ville tout en profitant de commentaires audio sur les principales attractions environnantes (c’est bien quand tu comprends l’anglais australien sinon c’est vite relou ce fond sonore. ?)
  • La State library of Victoria : plusieurs étages, des expos gratuites et un dôme impressionnant.
  • La Cathédrale St Paul
  • Le City hall

Le Forum Theatre

  • Au loin, le stade Melbourne Cricket Ground

Princes Bridge pour une vue sur la skyline de Melbourne

  • Hosier Lane pour le street art
  • Mais aussi la porte de Chinatown mais après presque 4 mois d’Asie pas envie d’aller plus loin, l’Emporium center (pour un peu de shopping chez Victoria’s Secret) / Le visitor center (infos transports et point wifi)…

Sinon, Melbourne semble aussi être LA ville des travaux ! Il y en a partout, du coup, entre les grues, les échafaudages et les câbles électriques des tram, c’est un peu galère pour prendre de jolies photos mais on a fait ce qu’on a pu…

Au retour, nous reprenons le tram jusqu’au dernier arrêt gratuit et nous finissons à pied les 1,5 km jusqu’au parking où nous avions garé le van.

Où dormir en van à Melbourne ?

Il y a très peu de campings autour de Melbourne et ils sont très chers. On comptait aller au Discovery Park mais en arrivant vers 18h30 c’est déjà fermé ! (On commence à en avoir marre de ces campings qui ferment super tôt !) J’appelle le numéro indiqué sur la porte mais la nana me dit que c’est complet. Du coup, nous reprenons la route et partons 17 km plus loin au Big4 Holiday Park. Miracle, la réception est encore ouverte (et ferme à 21h ce qui est un record !), on a un powered site pour 46 AUD avec la réduction Apollo mais des frais de cartes bancaires… Les places sont petites mais nous sommes placés devant les commodités. 

Jour 2 – Centre ville et alentours : des Docklands à St Kilda

Réveil à 7 h difficile, je serais bien restée au lit mais cela fait longtemps que la notion de « grasse matinée » n’a pas été testée ! On réserve 1 nuit de plus au camping (car on n’a pas trouvé mieux ni moins cher dans les environs) et après un plein de course chez Woolworths, on file au centre ville pour finir de voir ce que nous n’avions pas eu le temps de voir la veille.

Notre parking de la veille est complet, on tourne un peu et on finira finalement par trouver un parking P6 dans une rue à côté. On rejoint à pied le 1er arrêt de tram gratuit et quelques arrêts plus loin, on commence la visite.
On passe rapidement chez Soul Origin, dans un centre commercial, pour prendre nos pâtes au poulet. le système du food court est vraiment sympa, il y a pleins de stand de nourriture différents et un vieux bâtiment est carrément resté à l’intérieur du centre, c’est sympa.

Le Jardin botanique est fermé depuis la veille pendant quelques semaines pour rénovation…
Après une pause déjeuner dans un square entourés de nos amies les mouettes qui nous font bien marrer à crier tout le temps et a essayer d’empêcher leurs congénères d’approcher, nous passons devant le Parlement qui est en travaux puis le très bel Hotel Windsor.

Melbourne c’est aussi LA ville du street art et certaines œuvres sont plutôt bien réussies. Notamment celles sur c/DC wall sur Lane street.

Le quartier moderne des Docklands

Après une pause glace Ben & Jerry sur l’herbe devant la bibliothèque, nous reprenons le van pour aller voir rapidement le quartier moderne des Docklands.

C’est un nouveau quartier portuaire où de gros buildings modernes poussent comme des champignons. Un centre commercial, quelques graffitis sympas et une balade le long des docks. Mieux vaut venir en tram car il n’y a pas de parking gratuit. Nous avons pris un Pmeter, l’avantage c’est que nous avons pu récupérer 10 mn non utilisées par la personne d’avant soit 2 AUD pour 40 mn au lieu de 30. Youpi 🙂

Saint Kilda, la plage de Melbourne

Nous reprenons le van en direction de St Kilda, le côté plage de Melbourne. La encore, on galère pour trouver une place gratuite. On finit par se garer vers la jetée sur une place le long de la route où il n’y a aucun panneau… On envisageait se faire un apéro sur la plage mais on déchante vite en arrivant devant celle-ci où un panneau indique qu’il est interdit de consommer de l’alcool…

On part donc se balader jusqu’en ville et nous passons devant la bouche géante du Luna Park qui est fermé du lundi au mercredi et bien sûr nous sommes…mercredi !

On sent un côté bohème dans la rue du centre ville, on trouve beaucoup de magasins et restos vegan.

Observer les manchots à St Kilda

À quelques minutes de tramway du centre-ville de Melbourne, vous avez la possibilité d’aller voir gratuitement des manchots à St Kilda.
Il y a une colonie de manchots pygmées au niveau de la jetée de St Kilda (St Kilda Pier).

Pour vous y rendre en transports en commun, le plus simple est sûrement le tramway. Vous avez le choix entre les tramways 3, 3a, 16 et 96, en descendant à l’arrêt The Esplanade. Ensuite, allez tout au bout de la jetée, vous passez le café par la gauche et vous arrivez sur une digue entourée de rochers. Les manchots sont juste ici. Néanmoins, ils semblent se montrer plus facilement le soir, au coucher du soleil.

En arrivant vers 19h15, il y a déjà beaucoup de monde assis sur un ponton aménagé. A peine le temps de se trouver une place qu’on assiste à une copulation entre 2 manchots ! Un moment marrant presque gênant, les pauvres tout le monde les mitraille de photos, question intimité c’est raté ! Mais, on aura au moins eu le plaisir de les voir de près dans leur milieu naturel !

On en verra d’autres un peu plus tard mais il fait déjà bien nuit du coup, il est difficile de bien les voir et encore plus de prendre des photos. On en verra tout de même de très près, des bénévoles éclairent avec une lumière rouge pour ne pas les aveugler. Ils semblent attendre sur les rochers qu’il y ait moins de monde pour bouger.
On rentre ensuite au camping pour une bonne nuit.

La suite de notre road trip en Australie se poursuit avec la découverte de Philip Island.
 

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.