visiter Sydney en 3 jours

Visiter Sydney en 3 jours


Sydney marque souvent le point d’entrée et de sortie d’un voyage en Australie bien que ce ne fut pas le cas pour nous. Au milieu de notre tour du monde, nous avons passé 2 mois en van en Australie en arrivant en plein désert à Alice Springs puis en repartant de Cairns. Sydney ne fut donc qu’une étape sur notre road trip après Melbourne et avant de rejoindre Brisbane.

Nous y avons passé 3 jours à arpenter son centre-ville pour découvrir le fameux opéra de Sydney et prendre l’air à Bondi beach.

Sydney est une ville qui attire des millions de touristes chaque année. D’ailleurs, on pense souvent, à tord, qu’il s’agit de la capitale de l’Australie. Or, bien qu’il s’agisse de la plus grande ville et du centre économique du pays, c’est bien Canberra qui est la capitale de l’Australie.

Voici notre programme complet pour découvrir Sydney.

>> Avant de commencer, recherchez un billet d’avion au meilleur prix pour Sydney

>> Réserver votre hôtel à Sydney 

>> Une sélection des activités et excursions à faire à Sydney

Jour 1 : balade dans le centre ville de Sydney

Après une nuit tranquille au King Georges Park (malgré des WC fermés à 22h30 et une envie de pipi à 22h35!), nous nous réveillons en forme pour partir découvrir Sydney! 1ère étape : se rendre au 7Eleven pour acheter une carte Opal chacun nécessaire pour prendre les transports.

Transport public à Sydney et la carte Opal

Pour voyager à bord des transports en commun de Sydney, il faudra vous munir de la carte OPAL. Elle a remplacé les tickets papiers depuis 2016 et est obligatoire pour l’utilisation du réseau de transport en commun.

opal card Sydney

Combien coûte la carte Opal ?

La carte Opal est une carte abonnement de transport public rechargeable (train, bus, ferry, tramway). La carte Opal en elle-même est gratuite. En revanche, le prix minimum à l’achat est de $20. Ces $20 seront disponibles comme crédit dès la première utilisation.

Où se procurer et recharger la carte Opal ?

Pour obtenir votre Opal Card, vous pouvez soit :

  • vous rendre directement en gare, dans une papeterie ou dans une supérette style 7/11 pour acheter directement une carte avec du crédit (c’est l’option que nous avons choisie).
  • la commander par internet (vous avez besoin d’une adresse fixe).

Pour recharger votre carte, rendez-vous dans ces mêmes points de vente. Vous pouvez également utiliser l’application mobile Opal Travel. Le montant de la recharge varie de $10 à $120.

Comment ça marche ?

TAP ON : lorsque vous souhaitez prendre un bus, posez votre carte sur la machine (le côté où il y a le logo Opal) à l’intérieur du bus pour démarrer votre trajet. Pour le métro ou le train, c’est avant de monter qu’il faut effectuer la manipulation (utilisez la borne sur le quai).

TAP OFF : avant de descendre du bus, pensez à reposer votre carte sur la machine pour clôturer votre trajet. Vous serez ainsi débiter en fonction de la distance que vous avez parcourue. Si vous oubliez, un prix forfaitaire (trajet maximum possible) sera facturé. Pour le train ou le métro, la borne est sur le quai.

Quels sont les avantage de la carte Opal ?

Tout d’abord c’est pratique, vous n’avez qu’une seule carte pour gérer tous vos titres de transports. Ensuite, le principal avantage est d’ordre financier puisque vos dépenses sont plafonnées par jour et par semaine :

  • Au delà de 16,10$/jour (8$ pour les enfants), vos voyages sont gratuits pour le reste de la journée.
  • Au delà de 50$ par semaine (25$ pour les enfants), vos voyages sont gratuits pour le reste de la semaine (lundi au dimanche).
  • Les samedi et dimanche, au delà de 8,05$ (4$ pour les enfants), vos voyages sont gratuits pour le reste de la journée.

Enfin, si vous êtes plusieurs, sachez que chaque voyageur doit avoir sa propre carte Opal.

Nous mettons donc 20 $ sur chacune et partons à l’arrêt de bus (merci Google maps pour planifier les trajets). Nous mettrons environ 30 minutes à rejoindre Circular Quay et les transports se comprennent assez rapidement. En sortant de la gare, on tombe devant « The Customs House », il y a un point info, on rentre y prendre quelques cartes et prospectus.

L’Opéra de Sydney et le Harbour Bridge

Nous commençons par nous rendre devant l’Opéra de Sydney et à le prendre en photo sous tous ses profils ainsi que le Harbour Bridge. D’ailleurs, à propos de l’opéra, on l’imaginait plus blanc alors qu’en fait il est plutôt crème (ou devenu sale!) Il est possible de visiter l’intérieur de l’opéra pour 40 dollars australiens soit environ 25 €. La visite de l’Opéra dure environ 1 heure.

Réservez votre visite de l’Opéra de Sydney

Balade dans le jardin botanique

On part ensuite se balader dans le jardin botanique qui est immense et très beau. Un gentil monsieur nous distribue un plan du parc en français ! Il y a de jolies vues sur l’opéra, le pont et la skyline en plus de la verdure, d’un jardin tropical, de palmiers, d’un étang, bref, c’est un jardin très agréable. Ça me fait penser un peu à Central Park, à New-York

Nos estomacs nous rappellent qu’il est déjà 13 h alors nous partons déjeuner. On repère un Soul Origin pas loin, c’est un peu devenu notre cantine ! On mangera dehors sur un muret, au milieu des buildings et des hommes d’affaires.

Après avoir repris des forces, on décide d’aller vers le Harbour Bridge et de le traverser à pied pour avoir encore des vues différentes sur l’opéra. Cela nous fait passer dans le vieux quartier The Rocks, qu’on prendra le temps de découvrir plus tard.

Arrivés de l’autre côté du pont, Il est déjà 15h30, on décide de retourner au parc où le van est garé pour tenter de trouver un camping car il nous faut de l’électricité pour recharger les appareils et le frigo et se laver ! Comme on sait maintenant que les campings ferment tôt (celui qu’on a repéré ferme à 18 h), il ne faut pas traîner.

Nous arrivons au Lane Cove River Tourist Park, l’un des deux seuls campings les plus proches de la ville (tout de même à 15 km). Il reste de la place en powered (alors que sur le site, on ne pouvait pas réserver mais ce n’est pas la première fois que les sites des campings ne sont pas à jour…), du coup, nous prenons 2 nuits. On envisageait de rester poser le lendemain pour préparer la suite du voyage (notamment la Nouvelle-Calédonie pour laquelle on n’a absolument rien prévu ni réservé) mais le wifi n’est pas terrible du coup on verra demain ce qu’on fait… On finira avec le rituel douche-apéro-photos-diner-dodo.

Jour 2 : Quartier The Rocks et balade de nuit

Aujourd’hui, on s’octroie une grasse mat jusqu’à 9h! Après une douche et un bon petit déjeuner dans le van car il pleut, nous décidons de partir à la bibliothèque en centre-ville pour programmer la suite du voyage car le wifi du camping est trop pourri. On y restera de 14 h à 17 h (heure de fermeture le samedi). Il y a maintenant un beau soleil.

Balade dans le quartier The Rocks

On part se balader dans le quartier The Rocks, le long des berges et on attend la nuit pour prendre des photos de l’opéra, du pont et de la skyline illuminés. Pause repas chez Hungry Jacks (ça cale et c’est pas cher!).

Traversée du Harbour Bridge et feu d’artifice au-dessus de l’Opéra de Sydney !

Malgré le froid et le vent (temps vraiment changeant en Australie) on décide ensuite de retraverser le Harbour Bridge pour avoir de jolies vues sur l’opéra et la skyline.
En traversant, on a la surprise et la chance d’assister à un mini feu d’artifice de quelques secondes au-dessus de l’opéra.

Lors de notre passage en mars 2019, les lumières de l’opéra et du pont s’éteignaient à 20h30. En regardant sur internet, il semblerait qu’il s’agisse d’une action pour la planète. Les lumières s’éteindraient de 20h30 à 21h30 le samedi et bien sûr ayant vu cette info en rentrant, nous sommes rentrés dans le train un peu avant 21h30! Nous n’avons donc pas été de l’autre côté du pont. Nous y retournerons le lendemain.

En rentrant en transport à notre camping, on remarque la présence d’agents de sécurité aux arrêts de bus, ce qui est plutôt rassurant. La France ferait bien de prendre exemple !

Jour 3 : Découverte des autres quartiers de Sydney et balade à Bondi beach

Après un réveil matinal, nous partons garer le van au King Georges Park où l’on passera de nouveau la nuit et nous rejoignons le centre ville en transport . Il faut en profiter, le dimanche, les trajets sont plafonnés à 8,05 AUD avec la carte Opal.

Darling Harbour

Le quartier de Darling Harbour regorge d’animations de jour comme de nuit. Ses restaurants, magasins et galeries sont les principales attractions du quartier, notamment le quai de King Street Wharf, où l’on trouve, parait-il, certains des meilleurs restaurants de la ville. De nombreuses croisières dans la baie sont proposées au départ de Darling Harbour. On retrouve le célèbre aquarium.

Steph se prendra un café chez Harry’s Cafe de Wheels.

Paddy’s market pour les souvenirs… made in China !

Paddy’s market dans le quartier chinois. On y restera 2 h, c’est vraiment le paradis des souvenirs made in china pas chers (magnets, tee-shirts, shooters) ça nous a rappelé les marchés asiatiques, avec un brin de nostalgie…

Queen Victoria

la suite de notre balade nous fait passé devant le très beau bâtiment Queen Victoria et nous allons mangé en face dans la food cour des Galeries. Nous partions au départ pour notre traditionnel Soul Origin mais on se laissera finalement tenté par une crêpe (la dernière remonte à la Thaïlande !) chez Rendez-vous, un stand tenu par un français.

On a continué notre balade en passant par le quartier de China Town puis devant la Sydney Tower, impressionnante (comme celle de Toronto et d’autres villes…) Nous avons ensuite traversé le Hyde Park pour admirer la magnifique cathédrale Sainte Marie.

Bondi beach

De là, nous avons repris un bus pour nous rendre à la plage de Bondi qui en ce dimanche ensoleillé est bondé de monde (Bondi bondé lol)

Nous parcourons la costal walk qui va jusqu’à Coogee (un peu plus de 6 km). Nous remarquons que les australiens/australiennes semblent accorder plus d’importance aux tablettes de chocolat abdominales que celles de Milka! On s’arrêtera un peu avant la fin à la plage de Camp Cove.

A 17h, nous reprenons un bus en direction du centre-ville pour retrouver Laura, une amie d’enfance que je n’ai pas vu depuis plus de 15 ans ! On se rejoint au Shakespeare hotel, dans le quartier tranquille de Surry Hills. Le lieu est sympa, il s’agit d’un vieil hôtel reconverti en pub dans un décor des années 60. On y passera la soirée à se raconter nos vies.

Vers 21h30, on décide de retourner du côté du Luna Park (de l’autre côté du Harbour Bridge) pour prendre des photos de nuit de l’opéra et de la skyline après notre essai raté la veille. Cette fois-ci, tout est illuminé et on fait de belles photos de l’opéra avec la skyline et le pont. On fait aussi un tour au Luna Park complètement désert (il semblerait que le parc ne soit ouvert que les week-end…) On rentrera à notre van laissé au King Georges Park un peu avant minuit, épuisés après cette longue journée.

Aux alentours de Sydney : Parc des Blue Mountains

Avant d’arriver à Sydney, nous nous sommes arrêtés au parc national des Blue Mountains, situé à environ 1 h de Sydney. Inscrit depuis 2000 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, il abrite une flore et une faune exceptionnelle: cacatoès et autres perroquets, kangourous, wombat, wallabies… Célèbre pour ses paysages spectaculaires, ce site naturel offre aux visiteurs falaises abruptes, forêts d’eucalyptus et chutes d’eau. Nous y avons passé 2 jours.

Voir notre article sur le parc des Blue Mountains

Où dormir à Sydney en van ?

Comme toutes les grosses villes, il est souvent difficile de trouver un endroit où garer son van et passer la nuit. Les sites autorisés et gratuits se font rares voire inexistants.

Dormir en van gratuitement à Sydney

Après moult recherches sur internet, forums et page Facebook, on a trouvé le King Georges Park. Il y a des WC (mais fermés à partir de 22h30), l’endroit est tranquille et des lignes de bus pas trop loin.

Camping payant à Sydney

Pour recharger son van et prendre une bonne douche, nous avons testé le Lane Cove River Tourist Park, l’un des deux seuls campings les plus proches de la ville (tout de même à 15 km). N’hésitez pas à les appeler ou à aller directement sur place pour réserver votre place car leur site (comme beaucoup d’autres campings) n’est pas toujours à jour.

 

Après 3 jours passés à Sydney, une ville qui nous a bien plu et où l’on aurait pu rester quelques jours de plus, nous reprenons Pollo et la route pour la dernière étape de notre road trip en Australie : Cairns.

Recevez les nouveaux articles par mail

* obligatoire

3 commentaires sur “Visiter Sydney en 3 jours”

  1. Bonjour,
    Comme Sydney a l’air d’être une jolie ville ! Mon mari m’a toujours dit qu’il voudrait découvrir cet endroit, mais on ne s’est jamais lancé dans l’organisation d’un voyage là-bas. Peut-être qu’on ira un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.